En application des directives gouvernementales, tous les lieux culturels sont fermés jusqu’à nouvel ordre • • •
Les Invisibles, affiche

Les Invisibles

(8 votes et 8 avis)
Ajouter à mes favoris
Comédie 1h41

Nationalité : France
Genre : Comédie
Réalisateur : Louis-Julien Petit
Techniciens : Marion Doussot (Scénariste) , Laurent Perez Del Mar (Compositeur) , Arnaud Bouniort (Chef décorateur) , David Chambille (Directeur artistique) , Claire Lajeunie (Scénariste) , Louis-Julien Petit (Scénariste)
Durée : 1h41
Date de sortie : 09/01/2019
Année de réalisation : 2018
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 09/01/2019

Galerie

Description

Elles sont des dizaines, d'âge mûr, passées par la rue, la violence, la prison, accueillies à l'Envol, un centre de jour pour femmes SDF, qu'une mairie du Nord veut fermer. Audrey, Hélène, Manu, les travailleuses sociales du Centre, veulent rapidement trouver du travail à « Lady Di », « Brigitte Bardot », « La Cicciolina ». Elle vont user de subterfuges (mensonges, falsification, piston) mais aussi monter des ateliers de prise de confiance, et effectuer des entretiens d'embauche à blanc. L'Envol se mue de facto en centre d'accueil 24/24h, en toute illégalité.

Après Discount et Carole Matthieu, Louis-Julien Petit retrouve Corinne Masiero pour son troisième long-métrage. Cette comédie sociale a été ovationnée lors de sa présentation au Festival du Film Francophone d’Angoulême en août 2018, et récompensée de plusieurs prix dans d’autres manifestations. Le film réunit actrices reconnues et actrices non professionnelles qui ont déjà vécu dans la rue.

8 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par MADDALUNO le 11 mars 2019

"Les invisibles" film de Louis-Julien Petit. Anzin ville du Nord de la France dans un centre d'accueil de jour (L'envol) Manu et Audrey les deux gérantes tentent par tous les moyens de sortir de la rue et de les ré-intégrer dans la société des femmes qui ont décroché. Très bon film qui montre plusieurs aspects de la vie des Sans Domiciles Fixe : les tentes sur un terrain public qui se font déloger à 6h du matin par les CRS s'ensuit la scène des nettoyeurs en combinaison blanche, masque et gants blancs. Réussir à écrire des Curriculum Vitae en évitant les écueils de la vie passée. Audrey Lamy a l'idée de créer un atelier réparation d'objets à obsolescence programmée pour développer les connaissances de l'une d'elle vers ces comparses. Très bon film qui nous fait passer des rires par les situations grotesques et les expressions aux larmes par les désillusions quotidiennes. Audrey Lamy très investie dans ce rôle qui donne tout pour son travail délaissant sa vie personnelle. A noter que Corinne Masiero a connu la précarité. A voir. Ce film a fait 1 millions d'entrées.

Publié par Nicole le 20 janvier 2019

Peu importe que de film soit produit par un financier qui veut peut-être se racheter une conscience !!!!
Moi j’y ai vu du questionnement sur la situation précaire de beaucoup de femmes en France ou simplement en Europe... Sans ce dire politisé ce film dénonce pas mal de situations qui sont inacceptables...
Et Putain !!! Si nous voulons changer cela il faut VOTER !!!! Nous avons encore cette chance ! Alors USONS là
Une Ovation à toutes les actrices ou non de ce très bon film ! A Voir et à
passer dans les écoles d’assistantes sociales.

Publié par Jack Sparrow le 16 janvier 2019

C’est une plongée dans l’immense pauvreté et le fait que les travailleurs sociaux luttent comme ils peuvent en étant coincés entre droit, gestion du pouvoir et bataille de l’opinion.

Toutefois, je reste intrigué à la lecture du générique et d’y voir le nom d’un producteur :
- Marc Ladreit de Lacharrière.

Un milliardaire français de la très haute finance.
Il a été propriétaire de Fitch Ratings, par l’intermédiaire de la Fimalac et de sa holding financière, l’une des 3 immenses agences de notion internationale (des triples A et compagnie) à l’origine de la crise financière et économique grecque, tout autant impliquée dans la crise des subprimes qui a couté à la France 600 milliards de dette publique ; et les fameuses émeutes de la faim à cause de la spéculation sur le blé et le riz.

Est-ce là le moyen de se racheter une conscience ?

Publié par McVities le 14 janvier 2019

J'avais beaucoup aimé Discount. Ce film là est très fort, mais sa forme, mi-comédie sociale, mi-documentaire, le dessert parfois.
A montrer à tous ceux, encore nombreux, persuadés que les personnes les plus fragiles socialement l'ont bien cherché, voire, méritent de rester dans le fossé. Ben non! Sinon ce serait facile, c'est sûr.
Les acteurs sociaux sont bien mis en oeuvre dans toute leur complexité, professionnelle comme personnelle. Les quelques interprètes non pro sont attachantes également, et la scène de démantèlement du camping est particulièrement poignante... Le recours aux pseudos fantaisistes est une belle trouvaille, guettez le Hugh Grant, beaucoup plus beau que le vrai!

Publié par Yannick le 14 janvier 2019

Bien

Publié par Jacques le 12 janvier 2019

Coïncidence ? en pleine révolte contre la précarité et l'injustice sociale , cette histoire et ces portraits de femmes laissées de côté par la société impitoyable et de femmes qui avec peu de moyens essaient de les réinsérer .
" Les Invisibles "
Toutes les comédiennes pro ou pas sont formidables.
Bravo à Audrey Lamy et Corinne Masiero !
Désespoir du quotidien mais beaucoup d'humour aussi.

Publié par Remy le 11 janvier 2019

La vraie grande misère humaine est telle, que bien souvent on refuse de la voir, de la comprendre et de l'empêcher.
Du coup celles et ceux qui la vivent au quotidien en deviennent invisibles.

Le zoom du réalisateur sur ces femmes qui touchent le fond, qui ont tout mais vraiment tout perdu et qui sont recueillies par ces anges du secours social est stupéfiant. On est bluffé par le courage et l'abnégation de ces responsables de centre sociaux qui rament, rament comme des malades, pour que ces femmes détruites finissent par s'en sortir.
On constate aussi que la solidarité féminine est souvent bien plus forte que la soit-disante entraide masculine...tout cela est montré à brut, mais avec une qualité de photo remarquable, des jeux d'actrices parfois très amusants et une intensité dramatique réelle.
Un très bon film sociétal.

Publié par Philippe le 10 janvier 2019

Film bien interprété mais on reste quand même sur sa faim car le film ronronne un peu et ne va pas au fond des choses. Donc on peu attendre sa diffusion dur France télévisions.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !