L'Intendant Sansho

De Kenji Mizoguchi (1954)
Cinémas Drame 2h04 Réédition

Réalisation : Kenji Mizoguchi
Principaux artistes : Kinuyo Tanaka, Yoshiaki Kanayagi, Kyôko Kagawa, Eitaro Shindo
Genre : Drame
Titre original : Sansho Dayu
Nationalité : Japon
Durée : 2h04
Année de production : 1954
Date de première mise en salle : 5 octobre 1960
Distributeur : Films Sans Frontières

Présentation

Japon - XIe siècle. Parce qu’il a défendu des paysans contre les autorités féodales, un gouverneur de province se retrouve exilé. Quelques années plus tard, sa femme Tamaki, et ses enfants, Anju et Zushio, sont kidnappés alors qu’ils cherchent à le rejoindre. L’épouse est déportée sur une île, et les enfants jetés dans un camp d’esclaves commandé par l’intendant Sansho. Dix années plus tard, Anju apprend alors que leur mère pourrait être vivante, et prépare un plan d’évasion pour son frère...

Lion d’argent à la Mostra de Venise en 1954, L’Intendant Sansho, tragédie d'une famille dispersée et martyrisée adaptée de l’œuvre éponyme de l’écrivain Mori Ogai, contribua beaucoup à l’essor du cinéma japonais en Europe et aux États-Unis.

L'Intendant Sansho : la distribution

Réalisation : Kenji Mizoguchi

Casting : Kinuyo Tanaka (Tamaki), Yoshiaki Kanayagi (Zushiô), Kyôko Kagawa (Anju), Eitaro Shindo (Sanshô dayû), Akitake Kôno (Taro), Masao Shimizu (Masauji Taira), Ken Mitsuda (Fujiwara), Kazukimi Okuni (Norimura)

Distribution technique : Fumio Hayasaka (musique), Kinshichi Kodera (musique), Tamekichi Mochizuki (musique)

Avant L'Intendant Sansho, Kenji Mizoguchi a réalisé Les Amants crucifiés en 1954, Une femme dont on parle en 1954, Contes de la lune vague après la pluie en 1953 et Les Musiciens de Gion en 1953.

La musique a été composée par Fumio Hayasaka, qui avait composé auparavant la bande son des films Les Sept samouraïs en 1954, Les Amants crucifiés en 1954, Contes de la lune vague après la pluie en 1953 et Vivre en 1952 et Tamekichi Mochizuki, qui avait composé auparavant la bande son du film Contes de la lune vague après la pluie en 1953.

Parmi les actrices et acteurs principaux, on a pu voir au cinéma Kinuyo Tanaka dans Une femme dont on parle (1954) et Le Trône du théâtre Nô (1953) et Kyôko Kagawa dans Les Amants crucifiés (1954) et Voyage à Tokyo (1953).

Derniers avis sur le film : L'Intendant Sansho

Avis publié par Christophe le 5 avril 2023

Je ne suis pas fan de Mizoguchi, du moins d'après les 5 films que j'ai vu de lui, mais celui-ci m'a franchement bien plu, il est nettement plus "vivant", et du coup l'histoire est plus prenante. Quelques magnifiques plans.
A voir.

Avis publié par Jeremy le 24 août 2022

Un des plus grand films de l'histoire du cinéma.

2 avis sur L'Intendant Sansho

Avis publié par Christophe le 5 avril 2023

Je ne suis pas fan de Mizoguchi, du moins d'après les 5 films que j'ai vu de lui, mais celui-ci m'a franchement bien plu, il est nettement plus "vivant", et du coup l'histoire est plus prenante. Quelques magnifiques plans.
A voir.

Avis publié par Jeremy le 24 août 2022

Un des plus grand films de l'histoire du cinéma.

Donner mon avis sur L'Intendant Sansho

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.