L'Oubli que nous serons

De Fernando Trueba (2019)
Cinémas Drame 2h16

Réalisation : Fernando Trueba
Principaux artistes : Javier Cámara, Patricia Tamayo, Juan Pablo Urrego, Nicolás Reyes Cano
Genre : Drame
Titre original : El Olvido que seremos
Nationalité : Colombie
Durée : 2h16
Année de réalisation : 2019
Date de sortie : 9 juin 2021
Distributeur : Nour Films

Présentation

Dans les années 1980, la Colombie est ravagée par la violence et la guerre sans merci que se livrent les paramilitaires, l'armée, les guérilleros et le narcotrafic. Dans ce contexte difficile et dangereux, le docteur Héctor Abad Gômez enseigne à l'Université de Medellin et travaille dans les quartiers populaires de la ville. Éduqué dans la tradition des Lumières, ce libre penseur croit à la possibilité de changer la vie de ses semblables et de bâtir, grâce à la science, un avenir meilleur. Il paiera très cher son idéalisme. Son fils se souvient de ce père adoré et homme exceptionnel.

Casting

Réalisation : Fernando Trueba

Distribution : Javier Cámara (Héctor Abad Gómez), Patricia Tamayo (Cecilia Faciolince), Juan Pablo Urrego (Hector), Nicolás Reyes Cano (Quiquin (Hector enfant)), Maria Tereza Barreto (Mariluz), Laura Londono (Clara), Elizabeth Minotta (Vicky), Kami Zea (Marta)

Derniers avis

Avis publié par Xav026 le 20 juillet 2021

Quel beau film !
A voir absolument dès qu'on s'intéresse à l'Amérique du Sud ou à la famille.
L'utilisation du N&B est très esthétique, même si as toujours très clair... ?
La majorité du film se passe dans les années 70, on ne voit quasiment pas la guerre civile, mais on la sent présente et oppressante.
Très beau portrait de la société colombienne, très juste, mais tout en subtilités...

Avis publié par MADDALUNO le 14 juillet 2021

Colombie et Medellin dans les années 80 avec sa violence entre bandes armés, guérilleros, paramilitaires et narco trafiquants un médecin (Hector Abad) enseignant à la faculté veut sortir les plus défavorisés qui vivent dans des conditions sanitaires déplorables. Voyant sa popularité, la faculté l'oblige a quitter son pays pour aller à Bali. A son retour, il vaccine la population contre la tuberculose. La faculté décide de le pousser à la retraite voyant en lui un médecin qui montre les faiblesses du système de santé national. Jeune retraité il se lance dans la politique afin d'appliquer ses idées.
Beau film avec des retours arrière en noir et blanc (joli) et l'actualité en couleurs au sein d'une grande famille aimante constituée de 5 filles et un garçon son préféré le petit dernier qui deviendra écrivain en passant par Turin. Les comédiennes et comédiens sont formidables. Beaucoup d'émotions dans ce film avec les drames et les joies de cette famille imprégnée par le catholicisme sauf les deux hommes.
A découvrir et à voir bien évidemment. Dommage il a été dans la sélection Cannes 2020 hélas sans aucun écho. Pourquoi ne pas faire comme au cinéma Chaplin Paris 15e une édition 2020 et 2021 avec le double de films en compétition et doubler les prix (deux palmes, etc....) ? Sinon deux festivals à la suite cet été !

Avis publié par Jacques le 11 juin 2021

La cause est juste, le film est un mélo.

3 avis sur L'Oubli que nous serons

Avis publié par Xav026 le 20 juillet 2021

Quel beau film !
A voir absolument dès qu'on s'intéresse à l'Amérique du Sud ou à la famille.
L'utilisation du N&B est très esthétique, même si as toujours très clair... ?
La majorité du film se passe dans les années 70, on ne voit quasiment pas la guerre civile, mais on la sent présente et oppressante.
Très beau portrait de la société colombienne, très juste, mais tout en subtilités...

Avis publié par MADDALUNO le 14 juillet 2021

Colombie et Medellin dans les années 80 avec sa violence entre bandes armés, guérilleros, paramilitaires et narco trafiquants un médecin (Hector Abad) enseignant à la faculté veut sortir les plus défavorisés qui vivent dans des conditions sanitaires déplorables. Voyant sa popularité, la faculté l'oblige a quitter son pays pour aller à Bali. A son retour, il vaccine la population contre la tuberculose. La faculté décide de le pousser à la retraite voyant en lui un médecin qui montre les faiblesses du système de santé national. Jeune retraité il se lance dans la politique afin d'appliquer ses idées.
Beau film avec des retours arrière en noir et blanc (joli) et l'actualité en couleurs au sein d'une grande famille aimante constituée de 5 filles et un garçon son préféré le petit dernier qui deviendra écrivain en passant par Turin. Les comédiennes et comédiens sont formidables. Beaucoup d'émotions dans ce film avec les drames et les joies de cette famille imprégnée par le catholicisme sauf les deux hommes.
A découvrir et à voir bien évidemment. Dommage il a été dans la sélection Cannes 2020 hélas sans aucun écho. Pourquoi ne pas faire comme au cinéma Chaplin Paris 15e une édition 2020 et 2021 avec le double de films en compétition et doubler les prix (deux palmes, etc....) ? Sinon deux festivals à la suite cet été !

Avis publié par Jacques le 11 juin 2021

La cause est juste, le film est un mélo.

Donner mon avis sur L'Oubli que nous serons

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux