Ma vie avec John F. Donovan

De Xavier Dolan (2018)
Cinémas Drame 2h07

Réalisation : Xavier Dolan
Principaux artistes : Natalie Portman, Michael Gambon, Jacob Tremblay, Sarah Gadon
Genre : Drame
Titre original : The Death and Life of John F. Donovan
Nationalité : Canada
Durée : 2h07
Année de réalisation : 2018
Date de sortie : 13 mars 2019

Présentation

Des années après la mort de John F. Donovan, une vedette de la télévision américaine, Rupert Turner, un jeune acteur, raconte son amitié épistolaire avec la star quand il était enfant à Londres. Le petit garçon d'alors ne trouvait pas sa place dans ce monde et a donc commencé à écrire à son idole à qui tout semblait réussir. Sa mère finit par découvrir la vérité et ne peut accepter cette amitié qu'elle juge malsaine. De son côté, Donovan ne s'est pas permis de vivre sa vie privée comme il le désirait, de peur de nuire à sa carrière. Il entretenait également une relation compliquée avec sa mère alcoolique, kitsch, frustrée et émotive.

Ma vie avec John F. Donovan « parle de la difficulté d’être soi-même dans un monde de faux-semblants ». Xavier Dolan travaille sur ce film depuis 2011, bien avant les succès de Laurence Anyways ou de Mommy. Le montage initial durait près de 4 heures ; le jeune cinéaste a donc dû faire le choix de couper des scènes et d’enlever le personnage de Jessica Chastain. Le film était présenté au Festival international du film de Toronto en septembre 2018.

Casting

Derniers avis

Avis publié par Yannick le 18 mars 2019

Film avec un accès complexe et parfois tortueux. Du Dolan pur qui ne finit pas de régler ses comptes avec sa mère. A voir pour les inconditionnels

Avis publié par Jean le 15 mars 2019

Une belle réussite.

Avis publié par Jack Sparrow le 15 mars 2019

La musique est une superbe trame narrative. Elle est présente du début jusqu’à la fin, choisie avec soin pour soutenir le propos, même les paroles des chansons.

C’est un film qui parle des faux-semblants, du poids des apparences et donc du paraitre en société pour garder un emploi. Cacher au maximum des choses sur soi pour continuer à avoir des contrats de travail, quand les personnes vont de contrat en contrat et surtout quand elles ont un métier public qui exige bien plus de l’apparence que du contenu.

Cacher en permanence, vivre en pensant à cacher en permanence peut détruire certains, mais affecte forcément tous.

Quand les apparences comptent plus que le contenu, que l’esprit, la probité, l’intégrité.

Il y a un livre d’un chercheur de Panthéon-Sorbonne et CNRS : Le Poids des apparences du Pr Jean-François Amadieu ancien directeur de l’Observatoire des discriminations ; observatoire devenu depuis : le Défenseur des droits.
-- https://miniurl.be/r-2blj –

Cette recherche met en exergue plus expérience, dont une affolante.
Dans un département universitaire de droit, après que des copies anonymes aient été corrigées, ils ont cherché qui étaient, subjectivement, les étudiants classés comme étant les moins beaux et ceux classés les plus beaux, avec 2 autres variables, les moins beaux devaient avoir les meilleures notes et les plus beaux les moins bonnes.

Ils ont mis les photographies sur les copies et ont refait corriger, les notes se sont inversées.
Ce qui indique que le contenu a moins d’importance que l’apparence, si vous êtes bon et moche les gens s’en foutent ; si vous êtes beaux et nul, les gens vous adulent ; il suffit de lire certaines enquêtes de sociologues et politiques sur le vote lors d’élections.

Le film parle de ça, l’apparence et la tenir à tout prix pour continuer à avoir un travail.

3 avis sur Ma vie avec John F. Donovan

Avis publié par Yannick le 18 mars 2019

Film avec un accès complexe et parfois tortueux. Du Dolan pur qui ne finit pas de régler ses comptes avec sa mère. A voir pour les inconditionnels

Avis publié par Jean le 15 mars 2019

Une belle réussite.

Avis publié par Jack Sparrow le 15 mars 2019

La musique est une superbe trame narrative. Elle est présente du début jusqu’à la fin, choisie avec soin pour soutenir le propos, même les paroles des chansons.

C’est un film qui parle des faux-semblants, du poids des apparences et donc du paraitre en société pour garder un emploi. Cacher au maximum des choses sur soi pour continuer à avoir des contrats de travail, quand les personnes vont de contrat en contrat et surtout quand elles ont un métier public qui exige bien plus de l’apparence que du contenu.

Cacher en permanence, vivre en pensant à cacher en permanence peut détruire certains, mais affecte forcément tous.

Quand les apparences comptent plus que le contenu, que l’esprit, la probité, l’intégrité.

Il y a un livre d’un chercheur de Panthéon-Sorbonne et CNRS : Le Poids des apparences du Pr Jean-François Amadieu ancien directeur de l’Observatoire des discriminations ; observatoire devenu depuis : le Défenseur des droits.
-- https://miniurl.be/r-2blj –

Cette recherche met en exergue plus expérience, dont une affolante.
Dans un département universitaire de droit, après que des copies anonymes aient été corrigées, ils ont cherché qui étaient, subjectivement, les étudiants classés comme étant les moins beaux et ceux classés les plus beaux, avec 2 autres variables, les moins beaux devaient avoir les meilleures notes et les plus beaux les moins bonnes.

Ils ont mis les photographies sur les copies et ont refait corriger, les notes se sont inversées.
Ce qui indique que le contenu a moins d’importance que l’apparence, si vous êtes bon et moche les gens s’en foutent ; si vous êtes beaux et nul, les gens vous adulent ; il suffit de lire certaines enquêtes de sociologues et politiques sur le vote lors d’élections.

Le film parle de ça, l’apparence et la tenir à tout prix pour continuer à avoir un travail.

Donner mon avis sur Ma vie avec John F. Donovan

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux