Information concernant la fermeture des lieux culturels et la suspension de notre publication • • •

Police

(1 vote et 1 avis)
Ajouter à mes favoris
Policier / Espionnage 1h39

Nationalité : France
Genre : Policier / Espionnage
Réalisateur : Anne Fontaine
Techniciens : Anne Fontaine (Scénariste) , Hugo Boris (Scenario original)
Durée : 1h39
Date de sortie : 02/09/2020
Année de réalisation : 2020
Année de sortie : 2020
Date de mise en salle : 02/09/2020

Galerie : photos & vidéos

Un soir d’été caniculaire, Virginie, Érik et Aristide, trois policiers, doivent reconduire un étranger à la frontière. Mais Virginie, dont la vie personnelle est agitée, comprend que le retour au pays est synomyme de mort. Au côté de leur passager tétanisé, toutes les certitudes explosent. Que faire ? Désobéir, libérer cet homme, et s’exposer à de fortes représailles ? Ou bien faire fi de ce qu’ils ont découvert et obéir, coûte que coûte, en risquant de vivre sa vie avec la mort d’un homme sur la conscience ? Jusqu’à la confrontation finale, sur les pistes de Roissy-Charles-de-Gaulle, où ces quatre vies s’apprêtent à basculer.

Le film est l'adaptation du roman du même nom écrit par Hugo Boris (2016, Grasset). Il bénéficie d'un casting de choix : Omar Sy, Virginie Efira et Grégory Gadebois. La réalisatrice Anne Fontaine explique avoir souhaité suivre le cheminement intérieur de ces trois policiers, partager leurs questionnements : "Comment réagirait-on à leur place si on nous ordonnait de renvoyer un demandeur d’asile dans son pays ?

1 avis sur Police

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Publié par Aminata le 15 septembre 2020

Cela pose un cas de conscience et ce que l’immense Hannah Arendt, spécialiste des théories politiques, a théorisé : la banalité du mal.

Nous sommes à petites doses habituées au mal, la dose augmente jusqu’à l’inextricable qui culmine dans l’horreur des meurtres et génocides.

Lors du procès Adolf Eichmann, qu’elle a suivi par sa présence, ce dernier répétait : « J’ai suivi les ordres. Tout le monde le faisait. J’ai fait comme les autres. Je ne suis pas un monstre. De toute manière c’était légal, j’appliquais la loi. »

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !