L'Officiel des spectacles bientôt de retour dans vos kiosques • • •
Portrait de la jeune fille en feu, affiche

Portrait de la jeune fille en feu

(10 votes et 10 avis)
Ajouter à mes favoris
Drame 1h59

Nationalité : France
Genre : Drame
Réalisateur : Céline Sciamma
Techniciens : Céline Sciamma (Scénariste) , Jean-Baptiste de Laubier (Compositeur) , Thomas Grézaud (Chef décorateur) , Claire Mathon (Directeur artistique)
Durée : 1h59
Date de sortie : 18/09/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 18/09/2019

Galerie

Description

En 1770, Héloïse, une Bretonne tout juste sortie du couvent, va épouser un riche Milanais, sur ordre de sa mère. Marianne, une jeune peintre, est chargée de faire le portrait de la jeune femme. Celle-ci refuse de poser car le tableau ferait office d’acceptation matrimoniale auprès des deux familles. D’autres peintres ont déjà essayé et s'y sont cassé les dents. Pour amadouer Héloïse, Marianne est présentée en tant que dame de compagnie. Elle se rend sur l'île où Héloïse vit avec sa mère et doit l’observer le jour, puis la peindre la nuit. Au contact de Marianne, qui partage ses envies d'indépendance, la jeune fiancée va s’ouvrir peu à peu.

Quatrième long-métrage de Céline Sciamma, Portrait de la jeune fille en feu a valu à la réalisatrice sa première sélection en compétition du Festival de Cannes, ainsi que le Prix du scénario. C’est la seconde fois qu’elle dirige Adèle Haenel après Naissance des pieuvres (2007), et a d’ailleurs pensé le personnage d’Héloïse pour elle. Le film fut majoritairement tourné en Bretagne.

Séances

Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
21:00
Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
16:40
Paris 10
Le Brady
39 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
11:15
Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
20:45
Paris 5
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
16:45
Paris 17
Les 7 Batignolles
25 Allée Colette Heilbronner
Paris 17e
20:00

10 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par fraisse robert le 2 juillet 2020

Film lent et ennuyeux. Ambitieux mais finalement prétentieux.Trop statique. Image plate sans intérêt, sans mystère. Ce film aurait mérité une véritable ambiance. On sent parfois la référence à Chardin mais c'est raté.

Publié par Maria-Grazia le 11 mai 2020

Appeler ça un film est réducteur. Cette œuvre de Céline Sciamma est pure poésie. Comme une caresse avec un gant de velours. La vision de l’amour et du désir vu par le regard d’une femme. La démonstration qu’on peut parler d’amour, de passion et d’érotisme sans toujours tomber sur des images vulgaires, mais laisser le sentiment et l’imagination envelopper le spectateur. Le meilleur film de l’année. Il aurait dû gagner la Palme d’or. Actrices en état de grâce. Elle méritaient un Oscar. Bravo!

Publié par MADDALUNO le 3 mars 2020

"Portrait de la jeune fille en feu" film de Céline Sciamma raconte dans une maison de campagne proche de la mer (côte Basque ?) l'arrivée d'une jeune femme peintre (Noémie Merlant) venue pour peindre le portrait d'une jeune femme (Adèle Haenel) qui est promise à un mariage à Milan à la demande de sa mère (Valéria Golino) aidée d'une jeune servante. Distantes au début, elles s'observent, s'admirent puis petit à petit tombent amoureuses. La peintre faisant plusieurs portraits jusqu'à l'ultime version idéale avec un visage souriant.
Très beau film avec une image parfaite, des éclairages superbes et des décors reconstituant parfaitement l'époque. Beaucoup d'intelligence dans ce film, de sensibilité et de beauté. Les actrices sont formidables et notamment Noémie Merlant qui fixe l'attention du spectateur. Les scènes d'amour entre femmes sont très sensuelles. La scène de la fête nocturne de village est très belle.
Un film d'amour et d'amitié féminine. Le printemps d'Antonio Vivaldi (quelques mesures jouées au clavecin puis la solitude finale d'Adèle Haenel dans la salle de concert, apporte la cerise sur ce gâteau. A voir. Heureuse surprise. Merci Télérama et Orange cinéday.

Publié par Jacques le 28 février 2020

Interprétation émouvante (surtout Noémie Merlant), réalisation superbe, photo et lumière somptueuses....
Mais pourquoi me suis-je ennuyé ?

Publié par Noa le 29 décembre 2019

Film d'une délicatesse incroyable. Dialogues criants de sensibilité et d'authenticité, silences toujours à propos, très justes, des silences qui disent beaucoup. La photographie du film est absolument parfaite, les couleurs sont belles, tout y est peinture. Le jeu des actrices est tout bonnement brillant. C'est déchirant et intelligent. Rarement un film m'a autant touchée et marquée esthétiquement et émotionnellement.

Publié par Salles-cinema.com le 29 septembre 2019

Une histoire de peinture et de désir mais surtout le cri d'une jeune femme éprise de liberté. Adèle Haenel et Noémie Merlant sont magnifiques dans des décors dépouillés d'une maison de maître ou sur le rivage d'une mer démontée. La scène finale est poignante.

Publié par Salamandre92 le 21 septembre 2019

Ce film est un petit bijou, une perle rare.
Dans des paysages grandioses, des dialogues ciselés, des regards effervescents. Nous partageons l'intimité de cet amour au féminin, interdit.
Cette passion amoureuse qui se construit pas à pas est fondée sur l'égalité et la reconnaissance mutuelle, sans rapport de domination. L'amitié avec la servante montre la solidarité féminine.
Les deux actrices interprètent leurs personnages avec beaucoup de sensibilité et de grâce.
Cette histoire d'amour et de création artistique n'est pas sans me rappeler aussi le film "Artémisia" et que des femmes artistes peintres émergèrent au 18ème siècle dans de nombreux pays.
Ce portrait est à contempler sans modération !

Publié par Gerard le 20 septembre 2019

Beaucoup d'élégance et de grâce.

Publié par Laurent le 19 septembre 2019

Virtuose ! La subtilité du jeu des actrices, ponctué d’intensité haletante, vaporeuse, embué de silence igné, nous plonge dans une apnée kaléidoscopique abyssale... La sororité d’un duo où la passion émerge, envoûte, en crescendo, pour délivrer à son paroxysme, l’épissure de la brûlure et de la caresse...

Publié par sonia le 18 septembre 2019

Très beau film d'une exquise sororité.

Preuve est faite qu'on peut faire un film riche et intéressant sans aucun homme (et que l'homosexualité a toujours existé).

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !