Pour Sama, affiche

Pour Sama

Divers 1h35

Titre original : For Sama
Nationalité : Syrie
Genre : Documentaire
Réalisateur : Waad Al-Khateab , Edward Watts
Techniciens : Nainita Desai (Compositeur) , Waad Al-Khateab (Directeur artistique)
Durée : 1h35
Date de sortie : 09/10/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 09/10/2019

Galerie

Description

Waad Al-Kateab était étudiante en marketing à l'université d'Alep quand des protestations contre la dictature ont entraîné le pays dans le Printemps arabe de 2011. Au long des cinq années qui ont suivi, Al-Kateab a filmé la destruction de la ville. La vidéaste signe cette lettre cinématographique à sa fille, Sama, où elle lui explique pourquoi elle a rejoint la révolution et pourquoi elle a décidé de rester à Alep, avec son mari médecin, Hamza. Tous les jours, celui-ci tente de sauver des vies dans un hôpital de fortune.

Séances

Paris 1
UGC Ciné Cité Les Halles
Forum des Halles, accès Porte du Jour, Place de la Rotonde
Paris 1er
VO
09:35 11:35 13:40 15:45 17:50 22:15
Paris 6
3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince
Paris 6e
VO
14:00 18:05
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
VO
11:00
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
VO
11:30
Banlieue 78
Frédéric-Dard
77 rue Paul Doumer
78130 Les Mureaux
VO
16:00
Banlieue 91
Cyrano
112 avenue de la République
91230 Montgeron
VO
18:30

Paris 1
UGC Ciné Cité Les Halles
Forum des Halles, accès Porte du Jour, Place de la Rotonde
Paris 1er
VO
17:50 22:15
Paris 6
3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince
Paris 6e
VO
17:20 20:50
Banlieue 77
Ermitage
6 rue de France
77300 Fontainebleau
VO
16:15
Banlieue 91
Cyrano
112 avenue de la République
91230 Montgeron
VO
13:45
Banlieue 93
Georges-Méliès
12 place Jean-Jaurès
93100 Montreuil
VO
18:45
Trianon
place Carnot
93230 Romainville
VO
14:00

Paris 1
UGC Ciné Cité Les Halles
Forum des Halles, accès Porte du Jour, Place de la Rotonde
Paris 1er
VO
17:50 22:15
Paris 6
3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince
Paris 6e
VO
13:30 17:00
Paris 13
Escurial Panorama
11 boulevard Port-Royal
Paris 13e
1 - VO
11:00
Paris 14
Gaumont Alésia
73 avenue du Général-Leclerc
Paris 14e
VO
19:30
VO
19:30
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
VO
19:20
Gaumont Aquaboulevard
8 rue du Colonel Pierre-Avia - 4 rue Louis-Armand
Paris 15e
VO
20:00
VO
20:00

Paris 1
UGC Ciné Cité Les Halles
Forum des Halles, accès Porte du Jour, Place de la Rotonde
Paris 1er
VO
09:35 11:35 13:40 15:45 17:50 22:15
Paris 6
3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince
Paris 6e
VO
14:00 18:05
Paris 14
Gaumont Alésia
73 avenue du Général-Leclerc
Paris 14e
VO
17:45
VO
17:45
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
VO
15:25
Gaumont Aquaboulevard
8 rue du Colonel Pierre-Avia - 4 rue Louis-Armand
Paris 15e
VO
18:00
VO
18:00
Paris 19
Pathé La Villette
30 avenue Corentin Cariou
Paris 19e
VO
18:00
VO
17:50

Paris 1
UGC Ciné Cité Les Halles
Forum des Halles, accès Porte du Jour, Place de la Rotonde
Paris 1er
VO
09:35 11:35 13:40 15:45 17:50 22:15
Paris 6
3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince
Paris 6e
VO
14:00 18:05
Paris 14
Gaumont Alésia
73 avenue du Général-Leclerc
Paris 14e
VO
14:10
VO
14:10
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
VO
11:30
Gaumont Aquaboulevard
8 rue du Colonel Pierre-Avia - 4 rue Louis-Armand
Paris 15e
VO
14:00
VO
14:00
Paris 19
Pathé La Villette
30 avenue Corentin Cariou
Paris 19e
VO
14:00
VO
14:55

Banlieue 94
Trois Robespierre
19 avenue Maximilien-Robespierre
94400 Vitry-sur-Seine
VO
18:00
Banlieue 94
Trois Robespierre
19 avenue Maximilien-Robespierre
94400 Vitry-sur-Seine
VO
20:20
Banlieue 91
François-Truffaut
2 rue de l'École
91380 Chilly-Mazarin
VO
20:00
Banlieue 93
Ciné 104
104 avenue Jean-Lolive
93500 Pantin
VO
18:15
Banlieue 94
Trois Robespierre
19 avenue Maximilien-Robespierre
94400 Vitry-sur-Seine
VO
16:00

5 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Christophe le 31 octobre 2019

C'est vraiment dur, mais c'est humain (il y a même des moments rares où on sourit) et c'est déprimant à la fois, c'est à voir à coup sûr en salle de ciné, quand on ne peut pas se détourner et qu'on est "prisonnier" du film comme sont prisonniers de leur destin les personnes sur l'écran. Un grand documentaire d'émotions fortes. Si vous souhaitez vous divertir, si vous êtes avec des enfants, n'y allez pas, sinon ne le ratez pas.

Publié par Jean-Pierre le 28 octobre 2019

Je pensais voir un documentaire sur Alep avec des images de sa destruction. J'y suis allé parce que j'ai visité la Syrie autrefois et vu au Liban des immeubles de Beyrouth détruits, j'en étais très ému. Mais ce film est au delà du documentaire Il y a une vraie histoire, celle de ce couple médecin journaliste, une lutte faite de courage, de don de soi, d'amour de la vie et des autres, de liberté, de résistance de ces habitants assiégés qui nous fait supporter les images réelles de vies et de morts.
A voir absolument pour avoir une idée très précise sur les actes du pouvoir syrien et de son allier russe.

Publié par Mourad le 23 octobre 2019

Très bon documentaire qui permet de voir de l’intérieur la guerre et l’assiègement de la ville de Alep.
Là nous voyons bien que le régime Syrien et la Russie attaquent des hôpitaux et des civils, alors qu’ils pensent leur temps à le nier, ainsi qu’à affirmer que ce sont les rebelles qui le font.

Les pros Russie en France et régime Syrien en prennent un coup, quand bien même ils trouveront toujours le moyen de dire que c’est une infox dans son anglicisme trumpiste : fakenews.

9 hôpitaux à Alep, les 9 bombardés, personne ne peut plaider l’erreur. Une erreur c’est un hôpital ou deux, mais là les 9, complètement détruits. Tuer des médecins, des infirmières, des personnels soignants, nous les voyons même tirer sur des ambulances.

Poutine est pourtant à chantre du christianisme orthodoxe, il se met en scène avec les prêtres, par contre bombarder des hôpitaux, des services pédiatriques, tuer le personnel médical, ben pas de problème avec ça.
Pareil que le régime Syrien qui se met lui aussi en scène dans des mosquées, à la prière.
Ils ont l’amour de dieu, mais pas celles des autres. Pratiquer le pardon et l’amour de son prochain à coups de bombes, à coups d’armes chimiques, en organisant des famines.

Les islamistes ne sont pas mieux, l’on tue parce que l’on aime son prochain.

Le documentaire était pourtant marqué tout public à l’entrée de la salle, alors que les images sont violentes, puisque des cadavres, dont ceux d’enfants, sont montrés.

Je n’ai pas aimé le montage, je n’ai pas compris ces flashbacks, je les ai trouvés gênants, ils me perdaient parfois.

Dans la salle 4 femmes voilées que j’ai interpellées à la sortie, car j’ai été troublé qu’elles soient venues avec du pop-corn regarder un documentaire sur un massacre, qu’elles mangeaient pendant, faisant grand bruit.
Ce qui m’a rappelé les abrutis qui faisaient des égoportraits avec leur cellulaire devant le cercueil de Chirac Jacques ou les dégénérés, vu de me propres yeux, qui faisaient des égoportraits à Auschwitz devant des fours et chambres à gaz.

Vous ne savez vraiment plus vous tenir, avoir de la décence, avoir un respect pour la dignité des personnes. Le genre humain j’ai souvent envie .......... huuummmm ..........

Publié par Brunel Françoise le 21 octobre 2019

Film documentaire émouvant, éprouvant, sincère et humain sur la guerre vécue par cette photographe reporter et son mari à Alep.

Publié par sonia le 5 octobre 2019

Des 500 heures de rush filmées par la journaliste pro-révolutionnaire Waad Al-Kateab le réalisateur Edward Watts a tiré cet excellent documentaire, d'un intense vitalité, qui nous aide à appréhender ce qu'ont vécu les réfugiés.

Attention, même si on s'y attend forcément un peu car le documentaire se déroule dans un hôpital pendant la guerre, des images vraiment insoutenables de la boucherie perpétuée à Alep.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !