L'Officiel des spectacles est disponible chaque mercredi dans les kiosques et librairies • • •
Que viva Eisenstein !, Affiche

Que viva Eisenstein !

Titre original : Eisenstein in Guanajuato
Nationalité : Royaume-Uni, France
Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Peter Greenaway
Techniciens : Peter Greenaway (Scénariste)
Durée : 1h45
Distributeur : Pyramide
Date de sortie : 08/07/2015

Galerie : photos & vidéos

« Que Viva Mexico! » est resté comme l'une des œuvres maîtresses du grand Sergueï Eisenstein. En 1931, Hollywood ne veut pas du cinéaste soviétique. Au lieu de rentrer en URSS, le réalisateur du Cuirassé Potemkine et d'Octobre trouve refuge à Guanajuato, au Mexique. Une terre bénie pour lui car il y trouve rapidement l'inspiration. Sur le plan personnel, les dix jours passés sur place marqueront durablement sa vie. Une parenthèse enchantée et folle durant laquelle il découvre le sexe et la mort en compagnie de son guide Palomino Cañedo.

1 avis sur Que viva Eisenstein !

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Avis publié par Montse le 13 juillet 2015

Très décevant, voire navrant. Aucune scène sur le tournage de son chef d'œuvre "Que viva Mexico". Le film est dépouillé de tout contexte politique, pourtant fouisonant dans les années 1930 dans la capitale mexicaine. Aucune références aux nombreuses rencontres d'Eiseinstein avec les intellectuels et artistes mexicains. La plupart du film se déroule dans le king size bed d'une chambre luxueuse avec son partenaire et initiateur érotique, le guide mexicain. Des dialogues prétentieux et creux, des acteurs médiocres. Avoir réduit ce génie à un piètre hystérique et son séjour au Mexique a quelques culbutes est blessant.

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !