Sorry We Missed You, affiche

Sorry We Missed You

Drame 1h40

Nationalité : Royaume-Uni, France, Belgique
Genre : Drame
Réalisateur : Ken Loach
Techniciens : Paul Laverty (Scénariste) , George Fenton (Compositeur) , Fergus Clegg (Chef décorateur) , Robbie Ryan (Directeur artistique)
Durée : 1h40
Date de sortie : 23/10/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 23/10/2019

Galerie

Description

Après avoir fait mille boulots dans le bâtiment, Ricky Turner en a assez. Il veut devenir son propre patron. Pour parvenir à ses fins, il s’est mis à son propre compte comme chauffeur-livreur pour une plateforme de vente en ligne. Le chef du dépôt lui explique le travail, les cadences à respecter, tout en vantant la liberté dont il va pouvoir bénéficier. Mais Ricky va vite déchanter. Le rythme de travail est infernal et les conditions de rémunération lamentables. Abbie, son épouse qui a vendu sa voiture pour qu'il puisse acheter une camionnette, n'en peut plus. La famille se disloque, tandis que le fils aîné est en pleine crise d'adolescence.

Tourné dans les environs de Newcastle en septembre 2018, Sorry We Missed You est le 39e long-métrage de Ken Loach. Celui-ci reste fidèle à son cinéma social et militant et revenait au Festival de Cannes trois ans après sa Palme d’Or reçue pour Moi, Daniel Blake. Le film a reçu le Prix du meilleur film européen au Festival de Saint-Sébastien.

Séances

Paris 5
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
VO
21:45
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
VO
14:00
Paris 5
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
VO
21:45
Paris 5
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
VO
21:45
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
VO
13:45
Paris 5
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
VO
21:45
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
VO
14:20
Paris 5
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
VO
21:45
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
VO
12:00
Paris 3,4
Luminor Hôtel de Ville
20 rue du Temple
Paris 4e
VO
14:00
Paris 5
Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin
Paris 5e
VO
21:45
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
VO
16:30
Studio Galande Béruchet
42 rue Galande
Paris 5e
VO
12:30
Banlieue 92
Théâtre Victor-Hugo
14 avenue Victor-Hugo
92220 Bagneux
14:30 18:00
Paris 3,4
MK2 Beaubourg
50 rue Rambuteau
Paris 3e
VO
09:15

6 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Korchia le 28 décembre 2019

Ici ce n’est pas la société qui s’acharne sur le héros c’est Loach lui même ça en devient pénible

Publié par MADDALUNO le 27 novembre 2019

« Sorry we missed you » film de Ken Loach raconte la vie d’une famille de Newcastle. Le père ayant fait multiples boulots de terrassier à plombier se lance dans l’aventure de l’auto entreprenariat. Pour ce il a besoin d’acheter une camionnette et oblige sa femme aide à domicile de personnes âgés à vendre sa voiture et du coup se rendra en bus d’une maison à l’autre. Il est le sous-traitant d’une société de transport de colis (PDF dans le film) et paquets. Pour ce il doit travailler 6 jours par semaine avec une amplitude horaire de 16 heures de travail. La société a des contraintes énormes chaque manquement ou retard est payé cash. Ce système obligeant les salariés à travailler toujours plus pour s’en sortir. Petit à petit toute la famille trinque, sa femme qui est à bout entre les caprices des certaines clientes et son fils aîné qui rechigne à se rendre à l’école. Le film montre bien l’ubérisation du travail et son absence d’encadrement législatif d’où une jungle profitable aux entreprises qui sous le prétexte de devoir être hyper performante invente du moins social à ses salariés. Très bon film mais quelque peu démoralisant tout de même. A voir. Merci Sophie du conseil. S’ensuivait au cinéma Chaplin St Lambert un débat avec J-D Zamor d’un collectif de livreurs autonomes parisiens (CLAP)qui disait avoir vu de la sous traitance interne qui employait des migrants sans papiers et même un enfant de 10 ans. Peu de femmes dans ce métier. L’autre invitée Eveline Perrin présidente de Stop précarité nous expliquant les changements récents du code du travail par les lois El Khomri et les amendements Macron pour réduire le code du travail à sa plus simple expression. D’ailleurs son association a l’avantage de rencontrer des juristes une fois par mois qui les tient au fait des changements de loi.

Publié par crespy le 2 novembre 2019

Un peu déçue. Je n'y ai rien appris sur ce "système" que je ne connaissais déjà. Déçue aussi par rapport au génial "Moi Daniel Blake". Par ailleurs, il y a plus de 30 ans ce système d'exploitation existait déjà en France (un transporteur de la rue Réaumur) qui "employait" des chauffeurs propriétaires de leur camionnette, qui avaient un registre du commerce et en résumé travaillaient déjà dans ces mêmes conditions. La seule solution : ne pas faire appel en tant que particuliers, à ces organismes, de livraison, de taxi, etc.

Publié par Keledouma le 1er novembre 2019

Un excellent film. Très touchant et très juste.

Publié par Hector le 30 octobre 2019

Quand l’uberisation réinvente les tâcherons. Un film éloquent qui pose également la question de notre responsabilité en tant que consommateur. Si nous voulons nous faire livrer tout le plus rapidement et le moins chère possible, il faudra bien que quelqu'un en paye le prix...

Publié par Philippe le 24 octobre 2019

Très bon film sur l'uberisation du travail...

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !