Tout simplement noir

De Jean-Pascal Zadi, John Wax (2020)
Cinémas Comédie 1h30

Réalisateur : Jean-Pascal Zadi, John Wax
Principaux artistes : Jean-Pascal Zadi, Caroline Anglade, Omar Sy, Mathieu Kassovitz
Genre : Comédie
Nationalité : France
Durée : 1h30
Année de réalisation : 2020
Date de sortie : 8 juillet 2020

Présentation

JP enchaîne les castings mais ne parvient pas à faire décoller sa carrière de comédien. Pour faire parler de lui, il décide d'être le Martin Luther King français en montant une marche des Noirs. Sauf que rien ne se passe comme prévu. Ses rencontres avec des comédiens connus et influentes tournent au fiasco. Comme celle avec Fabrice Eboué et Lucien Jean-Baptiste qui s’accusent mutuellement de recycler les clichés racistes dans leurs films ("Case départ" pou Eboué et "Première étoile" pour Lucien Jean-Baptiste). De son côté, Ramzi s’étonne que les arabes ne soient pas conviés. Même constat de la part de Jonathan Cohen pour les juifs.

Casting

Derniers avis

Avis publié par sonia le 4 septembre 2020

Film totalement décalé au point de vue sain et rafraichissant sur la couleur de la peau des gens.

Avis publié par Sab le 28 août 2020

Intéressant... auto dérision.... humour... c'était un plaisir.

Avis publié par Jack Sparrow le 5 août 2020

C’est une attaque en règle contre le communautarisme, contre l’assignation à résidence, celle où l’on enferme les gens dans des cases, dans des petites boîtes, avec une telle autodérision sur eux-mêmes, car tous les acteurs jouent sous leur identité de l’état civil, que j’ai trouvé ce film excellent.

Avis publié par Sophie le 1er août 2020

Aussi drôle et intéressant que le personnage principal n’est ni drôle ni intéressant.
Du coup :une belle déception.

Avis publié par Aminata le 13 juillet 2020

Oh que j’ai aimé cette dénonciation des injonctions : « tu es à nous, t’appartient à la communauté ! T’es obligé d’être noire ! Tu dois écouter telle musique et pas une autre !»

Comme si nous étions tous des groupes de volatiles !

Je ne sais pas si vous allez à la Bibliothèque Nationale de France sur son 3e site : Mitterrand ; il y a là-bas en cette période de l'année un jeu d’oiseaux qui volent en groupe, ils suivent tous la tête, piaillent ensemble et se taisent ensemble, c’est assez extraordinaire à voir et écoute,r et nous les humains, selon le délire ambiant, nous devrions faire la même chose.

« Soumettez-vous ou périssez, vous n’êtes pas des humains, des personnes, des individus ; vous n’existez pas parce que vous seriez un être organique, parce que la biologie vous fait exister. Non, vous n’êtes que blanc, noir, femme, home, juif, jaune.»

Comme si c’était ce type d’imbécilité qui nous donnait vie, comme si c’était le fait d’être noire qui crée la vie, qui vous l’insuffle, vous y êtes assignée, pas par les blancs, mais par des vociférateurs noirs qui exigent de vous le communautarisme et non l’universalisme de la constitution française.

Nous sommes des individus, pas une meute ; le libre-arbitre, la liberté de conscience font de nous des personnes.

7 avis sur Tout simplement noir

Avis publié par sonia le 4 septembre 2020

Film totalement décalé au point de vue sain et rafraichissant sur la couleur de la peau des gens.

Avis publié par Sab le 28 août 2020

Intéressant... auto dérision.... humour... c'était un plaisir.

Avis publié par Jack Sparrow le 5 août 2020

C’est une attaque en règle contre le communautarisme, contre l’assignation à résidence, celle où l’on enferme les gens dans des cases, dans des petites boîtes, avec une telle autodérision sur eux-mêmes, car tous les acteurs jouent sous leur identité de l’état civil, que j’ai trouvé ce film excellent.

Avis publié par Sophie le 1er août 2020

Aussi drôle et intéressant que le personnage principal n’est ni drôle ni intéressant.
Du coup :une belle déception.

Avis publié par Aminata le 13 juillet 2020

Oh que j’ai aimé cette dénonciation des injonctions : « tu es à nous, t’appartient à la communauté ! T’es obligé d’être noire ! Tu dois écouter telle musique et pas une autre !»

Comme si nous étions tous des groupes de volatiles !

Je ne sais pas si vous allez à la Bibliothèque Nationale de France sur son 3e site : Mitterrand ; il y a là-bas en cette période de l'année un jeu d’oiseaux qui volent en groupe, ils suivent tous la tête, piaillent ensemble et se taisent ensemble, c’est assez extraordinaire à voir et écoute,r et nous les humains, selon le délire ambiant, nous devrions faire la même chose.

« Soumettez-vous ou périssez, vous n’êtes pas des humains, des personnes, des individus ; vous n’existez pas parce que vous seriez un être organique, parce que la biologie vous fait exister. Non, vous n’êtes que blanc, noir, femme, home, juif, jaune.»

Comme si c’était ce type d’imbécilité qui nous donnait vie, comme si c’était le fait d’être noire qui crée la vie, qui vous l’insuffle, vous y êtes assignée, pas par les blancs, mais par des vociférateurs noirs qui exigent de vous le communautarisme et non l’universalisme de la constitution française.

Nous sommes des individus, pas une meute ; le libre-arbitre, la liberté de conscience font de nous des personnes.

Avis publié par Remy le 11 juillet 2020

Un film qui part bien, avec d’excellentes idées mais badaboum le film s’effondre aussi sûrement que l’histoire avance.

Avis publié par Mourad le 9 juillet 2020

Ironique, sarcastique, décalé ; le communautarisme et tous les racistes de tous les groupes en prennent un coup.

La moquerie porte sur le décalage du discours et la réalité, ainsi des suprématistes noirs en couple avec des personnes blanches, etc., etc.

L’autodérision de tous les acteurs en jouant sur leur identité de l’état civil est exceptionnelle.

Les beurs qui veulent participer à condition d’exclure les juifs ; les juifs qui veulent les beurs assument le terrorisme des islamistes... tout le monde en prend pour son grade, s'en prend plein la tête.

J’ai beaucoup aimé ce film qui est une critique très acerbe du communautarisme de tous les groupes, y compris les énarques qui ne vivent qu’entre eux, les plus riches, les blancs, les noirs, tout le monde.

Film qui mérite de réussir !
Invisible, nous la Constitution, vie ma France !

Donner mon avis sur Tout simplement noir

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !