Une femme douce

De Robert Bresson
Cinémas Drame 1h30

Réalisation : Robert Bresson
Principaux artistes : Dominique Sanda, Guy Frangin, Claude Ollier, Jacques Kébadian
Genre : Drame
Nationalité : France
Durée : 1h30
Date de sortie : 6 novembre 2013
Distributeur : Les Acacias

Présentation

Près du cadavre de sa femme qui vient de se suicider, et sous le regard réprobateur de leur vieille servante, le mari, se remémorant leur passé, s’interroge sur ce drame. Jeune fille pauvre, la disparue se rendait souvent dans sa boutique d’achat d’objets de la rue de Rome. Il l’épousa, mais sa froideur et sa jalousie éloignèrent de lui cette épouse bien vite murée dans le silence. Elle aurait envisagé de le tuer, avant d’en arriver à cet acte de désespoir.

Très librement inspiré de la nouvelle « La douce » , de Dostoïevski, le film de Robert Bresson transpose dans l’époque actuellle le drame inscrit dans la Russie de la seconde moitié du XIXe siècle. De même, le soliloque du mari est-il remplacé par un dialogue avec la gouvernante. Pour le réalisateur, le fond du sujet « c’est le doute, l’incertitude de cet homme devant ce corps muet ». Une femme douce est le premier film en couleurs de Robert Bresson.

Casting

Réalisation : Robert Bresson

Distribution : Dominique Sanda (elle), Guy Frangin (Luc), Claude Ollier (le médecin), Jacques Kébadian (le dragueur), Gilles Sandier (le maire), Dorothée Blank (l'infirmière), Jane Lobre (Anna)

Casting technique : Robert Bresson (Scénario), Fiodor Dostoïevski (Scénario), Jean Wiener (Musique)

Derniers avis

Il n'y a pas encore d'avis sur Une femme douce !
Donner mon avis sur Une femme douce

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux