Extravagances : Elsa Schiaparelli au MAD Paris

Avec Shocking ! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli, le Musée des Arts Décoratifs rend hommage dans une grande rétrospective aux audaces de la créatrice italienne de mode à la lumière notamment de sa relation avec l’art surréaliste.

Coutures surréalistes

Les croisements entre l’art et la mode sont particulièrement riches et féconds. L’œuvre inventive d’Elsa Schiaparelli est largement précurseure de cette tendance. Figure de la mode parisienne pendant l’entre-deux-guerres, son travail naît dans les années 1920 sous l’influence de son mentor Paul Poiret. Très vite, elle déploie un style volontiers extravagant, composé de trompe-l’œil, d’éléments inattendus et provocants, nourri de nombreuses références, qui atteint son apogée à la fin des années 1930 avec des collections mémorables. Boutons en forme d’écrevisses, poches tiroirs et robe homard constituent une garde-robe qui semble tout droit sorti d’un tableau de Salvador Dalí. Ce n’est pas un hasard puisque la couturière italienne et l’artiste espagnol ont fait ensemble les quatre cents coups au service de leur radicalité commune. Ses autres rencontres avec Marcel Duchamp et Man Ray, dont elle fut un des modèles photographiques, puis avec les dadaïstes, les surréalistes ou encore avec Jean Cocteau sont déterminantes et lui permettent de trouver en eux des compagnons dans sa conception singulière de son métier.

Un style surprenant

L’exposition explore toute la mythologie de « Schiap » à travers de nombreuses pièces et dessins en revenant sur ses différentes créations tour à tour inspirées par l’Antiquité, les papillons, la musique, la « Commedia dell’arte », les astres ou encore le cirque. Un kaléidoscope d’imaginaires qui fait d’elle une styliste à part, qui a su réinventer à sa manière la mode et la silhouette féminine. Celle-ci lance également avec sa maison des bijoux et divers accessoires fantaisistes ainsi que plusieurs parfums, dont le célèbre Shocking. Ses salons de couture, installés à partir de 1935 place Vendôme, sont par ailleurs reconstitués au sein du Musée des Arts Décoratifs pour pénétrer dans le laboratoire de sa légende. Une histoire qui n’est pas terminée, malgré la mort de la créatrice en 1973, puisque l’exposition témoigne de son héritage et de l’actualité de sa maison, où depuis 2019 l’américain Daniel Roseberry perpétue le style surréaliste avec des collections toujours surprenantes.

Exposition Shocking ! Les mondes surréalistes au MAD Paris, du 6 juillet 2022 au 22 janvier 2023

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Publié le 10 août 2022 [Musées, Expositions]

Bâti à partir de la fin du Moyen Âge, le Château de Chantilly n’a cessé d’évoluer, jusqu’à être achevé sous sa forme actuelle au XIXe siècle par Henri d’Orléans, duc d’Aumale, et a été fortement lié à l’Histoire de France. L’exposition Clouet, à la cour des petits Valois, présentée dans son cabinet d’art graphique, en témoigne une nouvelle fois.

« Jardins ouverts » est une manifestation organisée tout l'été par la région Île-de-France. Elle a notamment pour objectif de faire connaître aux parisiens et franciliens les espaces verts de leur région via le prisme de l'art et du spectacle vivant.

Publié le 25 juillet 2022 [Musées, Expositions]

L'exposition intervient comme un hommage à la beauté intemporelle de la nature qui a inspiré tant les sciences que les arts de toutes les époques.

Gratuite et en plein air, l'exposition présente des images de sportifs iconiques tels que Johnny Weissmuller, Micheline Ostermeyer, Abebe Bikila, Christine Caron ou encore Michael Phelps.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux