[critique] Boxe Boxe Brasil : Mourad Merzouki découvre l’Amérique

© Michel Cavalca

Le 13e Art arbore les couleurs du Brésil avec la version inédite et détonante d’un des spectacles emblématiques de la compagnie Käfig. Croisement des univers et ouverture au monde : splendide !

En 2010, Mourad Merzouki créait Boxe Boxe, invitant le quatuor à cordes Debussy (Christophe Collette, Emmanuel Bernard, Vincent Deprecq et Cédric Conchon) à partager la scène avec des danseurs hip-hop. Enorme succès ! Il repense aujourd’hui l’écriture de cette pièce en y associant les interprètes cariocas révélés en 2008 dans Agwa, spectacle plein d’énergie et d’invention aux acrobaties époustouflantes, mêlant hip-hop, capoeira et samba. Marqué et séduit par la manière de s’exprimer de ces artistes, Mourad Merzouki leur lance un nouveau défi afin de les emmener plus loin dans leur exploration du mouvement et du métissage des genres.

D’un continent à l’autre

« Dans la continuité du projet artistique que je porte depuis vingt ans, cette re-création s’inscrit dans une dynamique d’ouverture sur le monde, démontrant une nouvelle fois la force de la danse à dépasser les frontières. » dit Mourad Merzouki. Le chorégraphe adapte les mouvements des artistes brésiliens à une nouvelle partition musicale, repensée avec la complicité du Quatuor Debussy. « Pari passionnant, remarquent les musiciens, car il ne s’agit pas de faire un simple copier-coller du premier round mais bel et bien de fabriquer une nouvelle atmosphère musicale pour que la fusion des corps et des cordes soit de nouveau parfaite, dans une coloration digne des plus belles sambas. »

Balayages, projections et saisies

L’énergie brésilienne canalisée par les cordes irradie dans ce challenge chorégraphique qui joue sur les contrastes et les similitudes entre les arts et les esthétiques. La force de la danse s’allie à la puissance des notes pour envoyer valser les préjugés et les taxons dans les cordes du ring. Telle est la signature de la compagnie Käfig et de son fulgurant directeur artistique, qui offre aux neuf comètes Dieguinho, Fly Lin, Genaro Cibils, Helio, GrimJow, White, Trix, Ze et Pitt de traverser en l’éclairant la scène estivale du 13e Art. Un spectacle revigorant, jouissif et festif à ne pas rater !

Boxe Boxe Brasil au 13e Art : réservez vos places avec L'Officiel des spectacles

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Cet été, profitez des plateaux d'humoristes et comedy clubs parisiens pour vous détendre après le travail ou entre deux épreuves olympiques. Découvrez notre sélection de cinq lieux incontournables, proposant des shows en français ou en anglais.

Avec Le Facteur, le jeune auteur et comédien Étienne Fraday livre une tragi-comédie enlevée sur fond d’immédiat après-guerre. Un baptême du feu efficace et émouvant à découvrir à la Folie Théâtre.

Madame Sarfati, comedy club, bar et restaurant, est une œuvre d’art signée JR, dans laquelle on peut boire et manger en riant. Sympathique et joyeuse soirée pour les amateurs de stand-up.

Le Théâtre du Gymnase accueille la désopilante comédie d’Hervé Devolder et Milena Marinelli qui narre en chansons les aventures d’une maison close maquillée en orphelinat. Délirant et exquis !

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.