Les Folies Gruss : Un jubilé en or

50 ans de prouesses circassiennes à Paris, ça se fête. Dans Les Folies Gruss, la famille de saltimbanques fait les choses en grand pour célébrer cet anniversaire si particulier.

Il y a 50 ans, les Gruss montaient leur premier chapiteau à Paris. L’histoire fut ensuite mouvementée avec 17 déménagements, de la cour de l’Hôtel Salé (futur Musée Picasso), grâce à l’aide de Silvia Monfort, jusqu’à la pelouse de Saint-Cloud après la tempête de 1999, puis au Carrefour des Cascades, porte de Passy, depuis 2001. Pour fêter cet anniversaire charnière, trois générations montrent le meilleur de leur savoir-faire dans ces Folies Gruss, un éloge à la transmission dans l’esprit cabaret dînatoire. C’est également l’occasion de fêter les 80 ans (le 23 avril 2024) du patriarche Alexis Grüss (qui a passé la main à ses enfants Stephan, Firmin et Maud) et les 170 ans de la dynastie de saltimbanques, soit sept générations.

Le cheval, roi de la piste

Voilà pour les chiffres, passons aux stars du show. Et ce sont les chevaux, bien entendu, la marque de fabrique depuis toujours du cirque Gruss (qui dispose de 50 destriers dans sa cavalerie). En selle, Alexis Gruss, avec sa femme Gipsy Bouglione, offrent une démonstration de dressage de « haute école » tandis que leurs enfants, belles-filles et petits-enfants se lancent dans des prouesses acrobatiques assez renversantes (qui incluent jonglage, arc en feu, sauts d’obstacles…), jusqu’au final exécuté avec maestria et 15 chevaux. Grands moments également avec la voltige aérienne, dont l’un des numéros s’achève de façon surprenante et… aquatique.

Un petit goût de comédie musicale

Mais comment raconter cette saga familiale dans un spectacle « fait maison » ? En convoquant la comédie musicale avec orchestre en fond de scène et Louise (Candice Parise), venue passer une audition pour intégrer la troupe. Piotr (Xavier Ducrocq), l’homme à tout faire, accueille la chanteuse et lui raconte, souvent en chansons, ce que fait un « taxi » sur la piste ou comment Alexis Gruss a fini par épouser Gipsy, après… huit ans d’attente ! Une idée originale qui met en lumière l’héritage artistique de la famille et surtout l’avenir qui se profile (avec la relève, la petite Venecia, huit ans !).

Les Folies Gruss : Jubilé de la compagnie Alexis Gruss : réservez vos places avec L'Officiel des spectacles

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Publié le 27 février 2024 [Théâtres]

Axel Drhey adapte et met en scène le film de Terry Gilliam, écrit par Richard Lagravenese. La scène du Splendid se transforme en terrain de rédemption cocasse pour chasse au Graal drôle et tendre.

Adapté pour la première fois en France, Le Cercle des Poètes disparus s’installe au Théâtre Antoine, avec des jeunes comédiens inspirés et Stéphane Freiss en professeur iconoclaste. Une ode à la liberté qui bouleverse et fait du bien.

Dans une remarquable mise en scène de Géraldine Martineau, Élodie Navarre crée la première version française de Prima Facie, de Suzie Miller. Uppercut au foie pour la culture du viol !

Alexis Michalik se fait plus « politique » avec Passeport, sa nouvelle création au Théâtre de la Renaissance, autour du sort des migrants. Il livre un conte humaniste, à la mise en scène énergique.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.