Marie-Antoinette

(3 votes et 3 avis)
Ajouter à mes favoris

Théâtre de Poche-Montparnasse (Petite salle)
75 boulevard du Montparnasse 75006 Paris 6e

21-44.5€ -37% Réservation Pièces de théâtre

Distribution : De Stefan Zweig, adaptation, mise en scène et avec Marion Bierry. Avec Thomas Cousseau

Sous-Rubrique : Pièces de théâtre
Date de début : 5 septembre 2019
Date de fin : 9 janvier 2020
(31 décembre : Pl. 40€)
Tarifs : places de 10 à 35€.

Galerie

Description

L'auteur unit Marie-Antoinette et la Révolution dans une même fatalité de destin, telles les deux faces d’une même médaille tragique. Les appels au secours que la Reine lance au cœur de la Révolution rappellent les cris d’alarme qui émanent de la patrie de l'écrivain quatre ans avant la Seconde Guerre mondiale. Stefan Zweig hisse la figure de Marie-Antoinette au rang d’héroïne dans la tempête des événements, tout en dressant un portrait sans indulgence de la royauté et de ses dérives. (1h20)

« J’ai tenté, dans cette adaptation de ne pas trahir l’approche historique et psychologique de Zweig. J’ai laissé de côté les analyses du remarquable historien, ses sources, son exceptionnel travail de chercheur, pour privilégier le sentiment de l’auteur. Je souhaitais dégager le plus étonnant : sa parole, ses images. » Marion Bierry

Zoom

Le Théâtre de Poche-Montparnasse met à l’honneur Stefan Zweig et propose une adaptation de la biographie que ce remarquable écrivain a écrit sur Marie-Antoinette dans une pièce éponyme. Deux comédiens font revivre la reine au destin tragique.

En 1766, les Habsbourg et les Bourbons se disputant depuis des siècles l’hégémonie de l’Europe, décident de faire la paix. Une alliance est conclue et un mariage annoncé : le petit-fils de Louis XV épousera une fille de Marie-Thérèse d’Autriche. Quatre ans après, le 16 mai 1770, la moitié des Parisiens ont déserté la capitale pour se rendre à Versailles. Ils veulent assister au mariage fastueux de l’archiduchesse d’Autriche, âgée de 14 ans, avec le futur Louis XVI, d’un an son aîné, qu’elle n’a jamais vu et qui est tout son contraire. Le clou des réjouissances doit être un feu d’artifice mais un terrible orage l’en empêche. Le lendemain de l’union royale, le jeune époux écrit dans son journal un mot fâcheux : « Rien ». Ce mariage a très mal commencé mais s’il n’avait pas eu lieu, il n’y aurait pas eu la Révolution.

Une adaptation originale

Pour donner un côté théâtral au roman biographique de Stefan Zweig sur sa compatriote, Marion Bierry a eu l’idée d’en faire un dialogue entre un juge, avec son sens historique, et une avocate, avec son plaidoyer. Comme dans une partie de ping-pong, ils se renvoient la balle. Par exemple, le juge rappelle que Marie Antoinette ne sait pas écrire correctement le français, ni l’allemand. De son côté, l’avocate apprécie que Toinette soit une gamine délicate, jolie, qui ne songe ni aux livres, ni à l’instruction, mais a bon caractère.

La metteure en scène a choisi de laisser de côté les analyses du biographe, ses sources, pour privilégier sa parole et ses images. L’auteur autrichien n’a-t-il pas fait de Marie-Antoinette une héroïne dans la tempête tout en étant sans indulgence envers la royauté et ses dérives ?

Deux comédiens exceptionnels

Pour raconter le parcours de cette jeune reine qui s’est emparée de la couronne avec insouciance et n’a rien compris à la Révolution, deux comédiens de talent occupent la scène. Seul bémol, il n’y a aucun décor dans le minuscule théâtre et leur prestation serait parfaite pour une émission de radio.

Dans le rôle de l’avocate, Marion Bierry est particulièrement émouvante lorsqu’elle raconte le procès de la veuve de Louis XVI. Dans la peau du juge, Thomas Cousseau est très à l’aise et s’impose avec une classe naturelle.

Cette adaptation donne ainsi l'envie de (re)découvrir la biographie initiale de Marie-Antoinette publiée en 1932, et rend un bel hommage à son auteur qui a si bien su parler des femmes dans ses œuvres.

PM, Christine Hiquet

3 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Florence le 20 octobre 2019

Texte intelligent et acteurs très justes. J'ai beaucoup aimé. Bravo !

Publié par Patricia le 24 septembre 2019

Magnifique moment de théâtre, le remarquable texte de Stefan Sweig est servi par 2 acteurs au jeu juste, sobre et efficace. On entre dans l'intimité de Marie Antoinette et on comprend cette effroyable mécanique qui a fait d'elle une Reine détestable et attachante.

Publié par Mikael le 21 septembre 2019

Très belles pièces, les acteurs jouent leurs rôles à la perfection, bravo.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

BLOGS THEATRE

Neige à Tokyo : blog sur le théâtre et les spectacles vivants
Un Soir Ou Un Autre : Danse Theatre Sons Partis Pris Mots Buto Amnésies
Theatrauteurs : actualités et chroniques théâtrales

Également à découvrir...