La Petite Fille de Monsieur Linh

(1 vote et 1 avis)
Ajouter à mes favoris

Théâtre du Lucernaire (Salle Le Paradis)
53 rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris 6e

Pièces de théâtre

Cet évènement n'est plus programmé dans ce lieu. Vous pouvez par contre le retrouver ici : - Théâtre de l'Épée de Bois .

Distribution : D'après Philippe Claudel, mise en scène Célia Nogues. Avec Sylvie Dorliat

Sous-Rubrique : Pièces de théâtre
Date de début : 12 juin 2019
Date de fin : 11 août 2019
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Galerie

Description

Monsieur Linh est un vieil homme fatigué. Le voilà, au terme d'une traversée éprouvante, qui débarque dans un port occidental, une modeste valise de cuir bouilli posée à ses pieds, sa petite fille dans les bras. Un froid glacial accueille l'exilé et sa descendante. Il faudra l'homme au banc et sa voix grave pour que la vie de Monsieur Linh reprenne du sens. Entre les deux hommes, une étrange amitié se noue. (1h15)

« L’envie de transmettre ce conte, conte aux mots aussi simples qu’ils sont difficiles à oublier, s’est imposée comme une évidence. » Sylvie Dorliat, après lecture du roman, a proposé à Célia Nogues d'en imaginer la mise en scène. Cette dernière « a voulu respecter la magie du livre de conte que l’on ouvre qui nous transporte. »

Zoom

Non loin du Jardin du Luxembourg, au Théâtre du Lucernaire, la comédienne Sylvie Dorliat parle d’exil, de folie et d’amitié consolatrice dans La Petite Fille de Monsieur Linh, d’après le livre de Philippe Claudel, mis en scène par Célia Nogues. Un monologue émouvant et très actuel.

C’est un pays « sans odeur ». Soit le premier ressenti de Monsieur Linh, originaire d’un pays d’Asie en guerre, quand il débarque dans une ville occidentale, jamais nommée. Le vieil homme a dû quitter sa terre natale (le Vietnam ?) quand son fils et sa belle-fille ont été tués par une bombe. Sa petite-fille était, quant à elle, indemne. C’est donc avec le nouveau-né qu’il a entrepris le grand voyage. Voici le point de départ de La Petite Fille de Monsieur Linh, de Philippe Claudel, un conte poétique, cruel, écrit en 2005 et terriblement actuel avec la crise des migrants.

Deuil et culpabilité

Touchée par les mots pudiques de l’auteur des Âmes grises, Sylvie Dorliat a entrepris d’adapter le livre sur scène. Une relecture respectueuse, malgré les inévitables coupes, où elle joue la narratrice et incarne avec finesse tous les personnages. Comme ce Monsieur Bark, qui se révèle un soutien inattendu pour Monsieur Linh, perdu dans un pays indifférent, voire hostile. Cet homme gros, sans enfant et désespéré depuis la mort de sa femme, se montre chaleureux avec le vieil homme, lui-même endeuillé. Ces deux-là ont beau ne pas parler la même langue, le courant passe immédiatement. Les discussions entre ces deux solitudes, sur fond de culpabilité, constituent les scènes les plus marquantes de la pièce.

Bonjour !

Alors que Monsieur Linh vient d’apprendre le mot « Bonjour » pour pouvoir communiquer avec son nouvel ami, le ton devient plus grave, voire dramatique. La douleur de l’exil se fait encore plus criante. L’émotion, jamais factice, va crescendo grâce à la mise en scène fluide et douce de Célia Nogues : on aime le décor épuré (un banc et une belle utilisation de trois draps blancs) et les séduisantes ombres chinoises (le manège où travaillait la femme de Monsieur Bark, un oiseau en origami pour rappeler la terre de Monsieur Linh…). Il en résulte une atmosphère onirique tragique, pour aboutir à un final bouleversant.

PM, Magali Hamard

Théâtre du Lucernaire

Adresse : 53 rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris 6e
Métro : Notre-Dame-des-Champs (12)
Réservation : 01.45.44.57.34 Tlj 10h30-18h30
Site web : www.lucernaire.fr

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Line le 16 août 2017

Le livre de Philippe Claudel est sublime. L'adaptation qui en a été faite est magistrale : sensible et proche du texte original. La mise en scène est formidable, vivante et émouvante. Tout est bien étudié, la musique, le décor, le jeu de l'actrice. Sylvie Dorliat fait vraiment vivre le texte, elle sait mettre des images et des sons sur les mots du livre tout en préservant l'imaginaire du spectateur. J'ai adoré et j'ai passé un moment plus qu'agréable.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

BLOGS THEATRE

Neige à Tokyo : blog sur le théâtre et les spectacles vivants
Un Soir Ou Un Autre : Danse Theatre Sons Partis Pris Mots Buto Amnésies
Theatrauteurs : actualités et chroniques théâtrales

Également à découvrir...