Théâtres

D'Israël Horovitz, adaptation libre de Jean-Loup Dabadie, mise en scène Bernard Murat. Avec Pierre Arditi, Emmanuelle Devos.

Genre : Théâtre contemporain
Lieu : Théâtre Édouard VII, Paris 9e
Date de début : 2 février 2018
Date de fin : 3 juin 2018
Durée : 1h40

Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Pour le confort et la santé de tous, merci de respecter les consignes sanitaires mises en œuvre par les lieux culturels : présentation d'un "pass sanitaire", port du masque, usage de gel hydroalcoolique et distanciation physique.

Présentation

Gloucester, petite ville portuaire des États-Unis. Jacob Brackishvit, ancien professeur de littérature anglaise et d'histoire de la musique, vit reclus, seul avec sa radio. Dans cet univers désolé va débarquer Kathleen, telle une tempête. Grâce à elle, la vie revient. Mais pourquoi vient-elle ?

Les acteurs Emmanuelle Devos et Pierre Arditi retrouvent de nouveau les planches du Théâtre Édouard VII, après Le Mensonge, en 2015, pour l'un, et La Porte à côté, en 2014, pour l'autre. Pierre Arditi déclare à propos de son personnage : « Je suis un peu jeune pour le rôle. Mais l’acteur n’a que l’âge qu’il fait, et non celui qu’il a. »

L'événement Quelque part dans cette vie est référencé dans notre rubrique Pièces de théâtre.

Derniers avis

Avis publié par Martinet Frédéric le 31 mai 2018

Ce texte vaudrait pour une nouvelle, mais ne constitue pas une pièce de théâtre. La mise en scène est de plus totalement statique, dans un décor pourtant somptueux. Emmanuelle Devos joue juste et s'exprime bien. Il n'en va pas de même de Pierre Arditi, qui sous prétexte d'être bougon bougonne et bredouille, de façon quasi inintelligible. Pour une pièce sans action, c'est rédhibitoire, quand seule la finesse du texte pourrait sauver l'argument. Que c'est long! quel ennui!

Avis publié par bak christiane le 7 mai 2018

Très beau texte avec un suspense qui monte délicatement en puissance et une magnifique interprétation des 2 comédiens. Arditi est très à son aise dans un rôle de vieil homme bougon et Emmanuelle Devos est dans un registre moins classique , endossant un rôle de "pauvre" fille de la campagne qui va se révéler moins ingénue qu'il n'y parait. Parfait et émouvant....

Avis publié par PERILLIE Brigitte le 22 mars 2018

Belle pièce, très bien jouée avec des comédiens de choix ! nous avons passé un excellent moment... Peut-être suggérer aux spectateurs d'apporter des jumelles car au deuxième balcon, la vision est lointaine !

Avis publié par bertrand Charrier le 9 mars 2018

Les acteurs ont du mal à maintenir le rythme car le texte manque de relief et de phrases percutantes. Ils ne sont pas aidés par la mise en scène très statique. Les 5 ou 6 interruptions de près de 45 secondes dans le noir complet de la salle ne sont utilisées que pour le déplacement des acteurs sans aucun changement de décor.

Avis publié par gilles Nublat le 4 mars 2018

Belle prestation d'acteurs mais hélas avec un texte ennuyeux à mourir.

Principaux artistes liés à l'événement

Pierre Arditi : au théâtre, Pierre Arditi est à l'affiche de Blanche-Neige et les sept nains (Théâtre de la Gaîté-Montparnasse) en 2021, Fallait pas le dire ! (Théâtre de la Renaissance) en 2021, L'être ou pas (Le Théâtre Libre) en 2019 ou encore Compromis (Théâtre Édouard VII) en 2019.

Emmanuelle Devos : au théâtre, Emmanuelle Devos est à l'affiche de L'Heure bleue (Le Centquatre (104)) en 2020, Bella Figura (Théâtre du Rond-Point) en 2017 ou encore Platonov (L'Azimut - Théâtre La Piscine) en 2015.

Jean-Loup Dabadie : au théâtre, Jean-Loup Dabadie est à l'affiche de Dabadie ou les choses de nos vies (Théâtre de l'Œuvre) en 2022, Deux sur la balançoire (Théâtre du Gymnase) en 2021 ou encore Madame Marguerite (Laurette Théâtre) en 2014.

Bernard Murat : au théâtre, Bernard Murat est à l'affiche de Par le bout du nez (Le Théâtre Libre) en 2022, Cellule 107 (Théâtre Antoine) en 2022, Compromis (Théâtre Édouard VII) en 2019 ou encore Encore un instant (Théâtre Édouard VII) en 2019.

Israël Horovitz : au théâtre, Israël Horovitz est à l'affiche de (Mis) en pièces (Théâtre de Ménilmontant) en 2018, Le Premier (Les Déchargeurs) en 2017 ou encore Rencontres en chute libre (Aktéon Théâtre) en 2015.

Adresse du lieu

Théâtre Édouard VII

Adresse : 10 place Édouard VII 75009 Paris 9e
Métro : Madeleine (8/12/14)
Réservation : 01.47.42.59.92 (tlj)
Site web : www.theatreedouard7.com

Plan d'accès

Théâtre Édouard VII - Paris 9e
10 place Édouard VII

10 avis sur Quelque part dans cette vie

Avis publié par Martinet Frédéric le 31 mai 2018

Ce texte vaudrait pour une nouvelle, mais ne constitue pas une pièce de théâtre. La mise en scène est de plus totalement statique, dans un décor pourtant somptueux. Emmanuelle Devos joue juste et s'exprime bien. Il n'en va pas de même de Pierre Arditi, qui sous prétexte d'être bougon bougonne et bredouille, de façon quasi inintelligible. Pour une pièce sans action, c'est rédhibitoire, quand seule la finesse du texte pourrait sauver l'argument. Que c'est long! quel ennui!

Avis publié par bak christiane le 7 mai 2018

Très beau texte avec un suspense qui monte délicatement en puissance et une magnifique interprétation des 2 comédiens. Arditi est très à son aise dans un rôle de vieil homme bougon et Emmanuelle Devos est dans un registre moins classique , endossant un rôle de "pauvre" fille de la campagne qui va se révéler moins ingénue qu'il n'y parait. Parfait et émouvant....

Avis publié par PERILLIE Brigitte le 22 mars 2018

Belle pièce, très bien jouée avec des comédiens de choix ! nous avons passé un excellent moment... Peut-être suggérer aux spectateurs d'apporter des jumelles car au deuxième balcon, la vision est lointaine !

Avis publié par bertrand Charrier le 9 mars 2018

Les acteurs ont du mal à maintenir le rythme car le texte manque de relief et de phrases percutantes. Ils ne sont pas aidés par la mise en scène très statique. Les 5 ou 6 interruptions de près de 45 secondes dans le noir complet de la salle ne sont utilisées que pour le déplacement des acteurs sans aucun changement de décor.

Avis publié par gilles Nublat le 4 mars 2018

Belle prestation d'acteurs mais hélas avec un texte ennuyeux à mourir.

Avis publié par jock le 3 mars 2018

Nous sommes très déçus par cette pièce dont l 'affiche semblait prometteuse , le texte creux ne sert vraiment pas les acteurs qui n arrivent pas à nous surprendre ; un drôle de gâchis et un spectacle ennuyeux ; dommage.

Avis publié par Pascal le 25 février 2018

Ils sont parfait ARDITI comme E Devos , trop parfait juste dans un registre qu’ils maîtrisent à 100%
On aimerait une surprise, un peu plus de prise de risque ... mais ça ne décolle pas
Un gout assez fade au final , dommage

Avis publié par Jf le 15 février 2018

Désolé sommes très déçus ; l’argument de la pièce s’étire en longueur et on se prend à espérer que le héros meure pas trop lentement ; le texte n’est pas sauvé par les excellents acteurs, il est juste mauvais ; ça tiendrait presque en une heure !!!
Les acteurs sont bien mais ils ne sauvent pas l’argument le texte et la mise en scène ; on attend un rebondissement qui ne vient pas. Donc ça traine en longueur, j’espère qu’Arditi n’oubliera pas de se réveiller à la fin de la représentation.

Avis publié par Edouard Dargent le 5 février 2018

Superbe pièce, beaucoup d'émotions grâce aux comédiens, très beau décor, et oui, magnifique théâtre !!
Une belle soirée vous attend.

Avis publié par Pierre le 4 février 2018

Prestation exceptionnelle du duo Devos Arditi, plus vrai que vrai, qui plus est dans un cadre magnifique qu'est le théâtre Édouard VII. Emmanuelle Devos est très touchante dans son rôle , et la réplique de Pierre Arditi sensationnelle ! Un pur moment de bonheur. À voir absolument. Nous ne manquerons plus aucune pièce de Pierre Arditi, trop trop fort.

Donner mon avis sur Quelque part dans cette vie

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux
CÉRÉMONIE DES MOLIÈRES