Information concernant la fermeture des lieux culturels et la suspension de notre publication • • •

Contes et Légendes

Théâtre Nanterre-Amandiers
7 avenue Pablo-Picasso - 92000 Nanterre
RER : Nanterre - Préfecture (A)

Théâtre contemporain Pièces de théâtre

Distribution : De Joël Pommerat

Autres artistes : Avec Prescillia Amany Kouamé, Jean-Edouard Bodziak, Elsa Bouchain, Lena Dia, Angélique Flaugère, Lucie Grunstein, Lucie Guien, Marion Levesque, Angeline Pelandakis, Mélanie Prézelin
Genre : Théâtre contemporain
Sous-rubrique : Pièces de théâtre
Durée : 1h30
Date de début : 9 janvier 2020
Date de fin : 14 février 2020
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Suite aux décisions gouvernementales concernant l'épidémie de COVID-19, les événements culturels sont actuellement suspendus. Même si nous travaillons en permanence à leur mise à jour, les dates et horaires affichés peuvent donc parfois être erronés. Merci de votre compréhension !

Contes et Légendes est une fiction documentaire d’anticipation sur la construction de soi à l’adolescence et le mythe de la créature artificielle. Joël Pommerat met en scène un monde légèrement futuriste dans lequel humains et robots sociaux cohabiteraient. À travers une constellation d’instants sensibles et drôles, Contes et Légendes donne à éprouver les ambiguïtés de ces différents modes d’existence et de vérité.

« Le point de départ de ce projet était l’enfance. Et plus précisément l’enfance comme période de construction et de fabrication de soi. Je ne sais plus comment est apparue l’idée d’une société futuriste dans laquelle des robots humanoïdes seraient intégrés à notre quotidien. À quoi cette identité artificielle pouvait-elle me confronter et en quoi pouvait-elle éclairer le thème de l’enfance ? (...) j’ai eu envie d’adopter une forme fragmentaire et de proposer un ensemble de petits récits, où se croisent des enfants et des robots ». Joël Pommerat.

Zoom

Au Théâtre Nanterre-Amandiers, Joël Pommerat met en scène les soubresauts de l’adolescence dans un monde épaulé par l’intelligence artificielle. Une pièce captivante et glaçante, qui dépeint avec une cruelle justesse la société d’aujourd’hui.

Les nouvelles technologies s’invitent parfois au théâtre pour parfaire la mise en scène. Plus rarement comme ressort narratif. Dans le monde que Joël Pommerat laisse entrevoir, les robots font désormais partie de nos vies. Ces humanoïdes, coiffés comme des Playmobil, à la gestuelle un tantinet automate, nous ressemblent. Mieux, ils nous comprennent. Pédagogues et confidents personnalisés, ils squattent nos sofas, éduquent nos enfants, en parent ou ami de substitution. Une présence à la fois rassurante et inquiétante, qui sert de prétexte à interroger les mécanismes de la construction de soi et la complexité des passions humaines, au moment charnière de l’adolescence.

Câblage et formatage

Après Ça ira (1) - Fin de Louis qui passait au spectre la Révolution française, Joël Pommerat sonde des mutations plus intimes. Les valeurs morales que l’on inculque, qui programment les genres et formatent les esprits. On pense notamment à cette scène terrible où des gamins participent à un bootcamp pour reconquérir leur virilité mise à mal par le matriarcat. Ou cette autre abordant la charge mentale, dans laquelle une mère mourante, mais pragmatique, veut acquérir un robot pour prendre la relève des tâches ménagères.

Ces androïdes confortent autant qu’ils interrogent des schémas sociétaux déjà existants. Et réconfortent là où l’humain s’avère défaillant, quitte à se bercer d’illusions.

À la recherche du lien social

En creux des interactions que ces enfants tissent avec les robots, et qui ne sont pas sans rappeler celles plus ou moins factices que nous entretenons sur les réseaux sociaux, se devine la solitude, et la nécessité de combler ce vide. Le besoin humain, plus que vital, de créer du lien. Sur le plateau baigné d’un clair-obscur qui participe à la confusion, la vérité et le mensonge, l’artificiel et le réel se fécondent, se percutent et se renversent, dans un enchaînement de récits bruts et émouvants. Aussi cru et saccadé que le langage qui sort de la bouche de ces ados.

Dans ce jeu de dupe, dix comédiennes épatantes incarnent tour à tour filles et garçons avec une telle ambiguïté que le doute nous assaille jusqu’au salut final. Une expérience virtuose dont on ressort troublé, sonné. Un regard magistral sur les rouages de la psyché.

Élodie Cabrera

Théâtre Nanterre-Amandiers

Adresse : 7 avenue Pablo-Picasso 92000 Nanterre
RER : Nanterre - Préfecture (A)
Réservation : 01.46.14.70.00
Site web : www.nanterre-amandiers.com

Soyez le premier à rédiger un avis sur Contes et Légendes !

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Principaux artistes

Joël Pommerat

Naissance à Roanne, France le 28 février 1963 (58 ans).
Au théâtre, on a pu voir Joël Pommerat dans La Grande et Fabuleuse Histoire du commerce (Théâtre Clavel) en 2020, Cendrillon (Théâtre Darius Milhaud) en 2020 ou encore La Réunification des deux Corées (Le Funambule) en 2019.

Elsa Bouchain

Au théâtre, on a pu voir Elsa Bouchain dans Les Géants de la montagne (La Colline - Théâtre national) en 2015, L'Excursion des jeunes filles qui ne sont plus (La Java) en 2014 ou encore Personnages en quête d'auteur (La Colline - Théâtre national) en 2012.
Au cinéma, Elsa Bouchain a joué dans Soins & beauté en 1999.

Lucie Guien

Au théâtre, on a pu voir Lucie Guien dans La Vecchia Vacca (Centre Wallonie Bruxelles - Salle de spectacles) en 2016.
Au cinéma, Lucie Guien a joué dans Braquer Poitiers en 2018 ou encore interprété Lucie dans Braquer Poitiers en 2018.

Lucie Grunstein

Au théâtre, on a pu voir Lucie Grunstein dans C'est la Phèdre ! (Théâtre Le Monfort) en 2019.
Au cinéma, Lucie Grunstein a interprété Lucie dans Contes de juillet en 2017.

Mélanie Prézelin

Au théâtre, on a pu voir Mélanie Prézelin dans Les Forains (À la Folie Théâtre) en 2018.

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !

Également à découvrir...