Alice et le Maire, affiche

Alice et le Maire

Comédie dramatique 1h43

Nationalité : France
Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Nicolas Pariser
Techniciens : Nicolas Pariser (Scénariste) , Benjamin Esdraffo (Compositeur)
Durée : 1h43
Date de sortie : 02/10/2019
Année de réalisation : 2019
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 02/10/2019

Galerie

Description

Paul Théraneau, maire socialiste de Lyon, est fatigué après 30 ans de mandat. Il n'est pas encore tombé dans le cynisme mais, en panne d'idée, il est en pilotage automatique. Il tente de raviver la flamme de l'engagement politique en faisant appel à Alice Heimann, une jeune et brillante philosophe. Auprès d'elle, il commence à retrouver la foi. Au contact de Théraneau, elle perd quelques certitudes sur l'exercice du pouvoir. La jeune femme se révèle vite indispensable, suscitant des jalousies dans l'entourage du maire.

Lauréat du Label Europa Cinema lors de la dernière Quinzaine des Réalisateurs, Alice et le Maire propose une nouvelle immersion dans la sphère politique après Le Grand Jeu, précédent film de Nicolas Pariser. Fabrice Luchini assure ne pas s’être inspiré de Gérard Collomb, actuel maire de Lyon, pour nourrir son personnage, contrairement aux rumeurs. Le documentaire Le Président de Yves Jeuland a inspiré le scénario au réalisateur.

Séances

Paris 5,6
3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince
Paris 6e
15:25 19:15
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
16:15
MK2 Parnasse
11 rue Jules-Chaplain
Paris 6e
13:10
Nouvel Odéon
6 rue de l'École-de-Médecine
Paris 6e
16:15
Paris 8
UGC George V
146 avenue des Champs-Élysées
Paris 8e
10:00 12:15 14:30 16:50 19:15 21:45
Paris 10
L'Archipel
17 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
18:40
Paris 14
Le Chaplin - Denfert
24 place Denfert-Rochereau
Paris 14e
16:50
L'Entrepôt
7 rue Francis de Pressensé
Paris 14e
18:30
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
17:05

Paris 3
MK2 Beaubourg
50 rue Rambuteau
Paris 3e
09:20
Paris 5,6
3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince
Paris 6e
16:00 19:05
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
20:50
MK2 Parnasse
11 rue Jules-Chaplain
Paris 6e
13:10
Nouvel Odéon
6 rue de l'École-de-Médecine
Paris 6e
13:30
Paris 8
UGC George V
146 avenue des Champs-Élysées
Paris 8e
10:00 12:15 14:30 16:50 19:15 21:45
Paris 10
L'Archipel
17 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
16:00
Paris 14
Le Chaplin - Denfert
24 place Denfert-Rochereau
Paris 14e
11:30
L'Entrepôt
7 rue Francis de Pressensé
Paris 14e
15:10 21:00

Paris 3
MK2 Beaubourg
50 rue Rambuteau
Paris 3e
09:20
Paris 5,6
3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince
Paris 6e
16:00 19:05
L'Épée de Bois
100 rue Mouffetard
Paris 5e
20:50
MK2 Parnasse
11 rue Jules-Chaplain
Paris 6e
13:10
Nouvel Odéon
6 rue de l'École-de-Médecine
Paris 6e
17:20
Paris 8
UGC George V
146 avenue des Champs-Élysées
Paris 8e
10:00 12:15 14:30 16:50 19:15 21:45
Paris 10
L'Archipel
17 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
16:00
Paris 14
Le Chaplin - Denfert
24 place Denfert-Rochereau
Paris 14e
16:15
L'Entrepôt
7 rue Francis de Pressensé
Paris 14e
14:30

Banlieue 91
Cinéma Agnès Varda
37-39 Grande-Rue
91260 Juvisy-sur-Orge
20:30

12 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par MADDALUNO le 3 novembre 2019

Paul Théraneau (Fabrice Luchini) maire de Lyon depuis 30 ans n'a plus d'idées usé par le pouvoir. Pour pallier ce manque, il fait appel à Alice (Anaïs Demoustiers) qui a fait des études littéraires et un peu de philosophie afin de lui trouver de nouvelles pistes. Il espère ensuite devenir le premier secrétaire de son parti. Très bon film qui montre bien tous les cercles d'influences à l'intérieur d'une grande mairie entre les services de communication et la gestion au jour le jour des affaires. Des jalousies du fait d'avoir un plus grand bureau, à la confrontation des idées de chacune et chacun face aux oppositions politiques de tous bords. Beaucoup de stress dans ce monde de la politique, le discours final préparé à 4 mains est très réaliste dommage qu'il n'est pas déclamé entièrement mais par bribes. Fabrice Luchini dans un rôle de composition très bien et Anaïs Demoustiers toujours charmante et très juste dans ce rôle difficile multi facettes. A voir même si je ne voulais pas y aller.

Publié par brison le 3 novembre 2019

Les deux acteurs principaux sont excellents !

Publié par Serge le 3 novembre 2019

Un film de bobos fait sans doute par des bobos qui ne traite bien entendu que de sujets de bobos et qui n’intéressera que des bobos. C’est la gauche caviar qui exprime son orgueil mais la droite l'aurait tout aussi bien exprimé de la même façon en ne changeant que quelques petits détails.

Publié par Epinoïa le 28 octobre 2019

Parti pris intéressant sur la confrontation entre le monde politique et celui des intellectuels qui nous démontre à quel point l’abime s’est - dangereusement ? - creusé entre eux... ils ne parviennent même plus à cohabiter.
Après, le film est bavard, Anne Demoustier un tantinet agaçante, Luchini, plus subtil, sauve un peu le tout. Un film qui s’écoute trop parler et qu’on oublie vite.

Publié par Salles-cinema.com le 21 octobre 2019

Alice et le maire n'est pas tant un film sur le milieu politique mais sur les convictions des femmes et hommes de notre société démocratique face au pouvoir de la finance et du libéralisme.
Le duo Luchini-Demoustier fonctionne parfaitement dans cette comédie acide et tendre.

Publié par Christine le 20 octobre 2019

Après avoir lu tous les avis je suis un peu dubitative. Pour moi ce film n est pas tant sur le milieu des politiques où en effet il n apporterait rien de plus par rapport à ce qui c est déjà fait mais sur la relation entre un homme politique sur le retour éminemment servi par un Fabrice Luchini sobre donc parfait et Anais Demoustier solaire. Les seconds rôles sont très peu présents et, à mon avis ce n est pas le sujet du film . Les pistes offertes par les dialogues sont intéressantes avec quelques références littéraires au combien justes dans ce monde non pas de bruts mais de vide total. Une mention spéciale pour le discours final qui sonne tellement en 2019. Évidemment par rapport à toutes ces propositions le scénario aurait du être beaucoup plus travaillé.
Pourquoi pas une pièce de théâtre en huis clos avec les mêmes acteurs.

Publié par Remy le 19 octobre 2019

Présenter l'édile de Lyon comme un grand esprit, entouré de jeunes esprits très ambitieux, particulièrement arrogants, voire insupportables. C'était déjà un pari osé. Mais miser sur Anaïs Demoustier pour donner une réplique lumineuse à l'édile incarné par Fabrice Luchini : là c'est carrément téméraire.
Le film écœure du milieu des cabinets ministériels, cabinets des maires de grandes villes françaises où la faune qui y fait la loi est en fait assez abjecte.
Le film n'est pas drôle du tout.
Mais ce n'est pas un mauvais film.
C'est juste assez lassant à regarder et inintéressant à écouter.

Publié par Mourad le 11 octobre 2019

J’ai lutté contre le sommeil ; ce film est bon somnifère sans molécule agressive.
J’ai trouvé ce film sans aucun intérêt.

Publié par Jack Sparrow le 9 octobre 2019

Typiquement français, film de classe sociale qui ne se parle qu’à elle-même.
État d’âme de la bourgeoisie qui pleurniche sur elle-même, sur son sort et sa condition.

Publié par Aminata le 9 octobre 2019

Pouuuu ! Extrêmement ennuyeux !
Blablateu à souhait ; fausses réflexions ; bourré de clichés.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !