Imitation Game : Affiche

Imitation Game

Titre original : The Imitation Game
Nationalité : Royaume-Uni, Etats-Unis
Genre : Biographie
Réalisateur : Morten Tyldum
Techniciens : Andrew Hodges (Scénariste) , Grahame Moore (Scénariste) , Alexandre Desplat (Compositeur)
Durée : 1h55
Distributeur : Studiocanal
Date de sortie : 28/01/2015

Galerie

Description

En 1940, le gouvernement britannique charge Alan Turing, mathématicien, de percer le secret de la machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable. Entouré de savants, linguistes, champions d’échecs et agents du renseignement, Alan Turing cherche à découvrir les clefs de cet engin, la réussite de ces investigations étant susceptible de conduire à la victoire. Grand oublié de l’Histoire, inventeur d’appareils portant son nom, cet homme est à l’origine de nos actuels ordinateurs. En raison de son homosexualité, Alan Turing ne fut pas moins condamné par la société de l’époque, jusqu’à causer sa fin.

D’après la biographie due à l’écrivain Andrew Hodges, le portrait d’Alan Turing, demeuré anonyme bien qu’il contribua à changer le cours de la Seconde Guerre mondiale. Benedict Cumberbatch interprète le rôle de ce chercheur de génie pour lequel, au départ, avait été pressenti Leonardo Di Caprio.

2 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Bernard Delaunay le 8 mars 2015

Ce qui est au centre du film, la mise au point de la première "machine de Turing" est remarquablement mis en scène et développé. Le sort terrible de Turing est montré, mais ce n'est pas l'essentiel du film.

Publié par McVities le 19 février 2015

J'ai enfin compris ce que les critiques professionnels appellent un film"académique"!
J'avoue être restée sur ma faim, peut être est ce dû au fait de voir Benedict Cumberbatch refaire son numéro de sociopathe supra intelligent comme dans Sherlock?
Plus vraisemblablement, son physique très atypique, pour ne pas dire laid, installe une certaine distance avec le public...
Sa relation avec une Keira Knightley curieusement enlaidie en fausse blonde aurait mérité d'être mieux montrée.
Le film a quand même le mérite de dénoncer le sort cruel réservé aux homosexuels, de là à dire que c'est un film militant...

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !