Les Couleurs du diable

De Alain Jessua
Cinémas Drame 1h30

Réalisation : Alain Jessua
Principaux artistes : Ruggero Raimondi, Wadeck Stanczak, Isabelle Pasco, Andréa Ferreol
Genre : Drame - Drame satanique
Nationalité : Italie, France
Durée : 1h30
Date de sortie (ou ressortie) : 22 janvier 1997
Distributeur : Swift

Présentation

Jeune artiste, Nicolas peint sans grande inspiration et vend modérément ses toiles. Jusqu'au jour où, lors d'un vernissage, il rencontre un inconnu, Bellisle, qui lui promet gloire et talent. Celui-ci lui dicte en quelque sorte, à la faveur de rendez-vous successifs, les motifs de ses créations, représentant toutes de sanglants faits divers : suicide, meurtre, accident, dont il en fait toujours le témoin. Un policier met en garde Nicolas contre la personnalité trouble de Bellisle qui lui procure bientôt un superbe atelier. Mais quand bien même le caractère satanique de son "guide" n'échappe pas à Nicolas, comment pourrait-il renoncer à la fortune et au succès qui lui appartiennent désormais ?

Tiré d'un roman de l'écrivain américain Giles Blunt, "Témoin privilégié", Les couleurs du diable est le nouveau film d'Alain Jessua qui n'avait pas tourné depuis En toute innocence, en 1988.

Les Couleurs du diable : la distribution

Réalisation : Alain Jessua

Casting : Ruggero Raimondi (André Bellisle), Wadeck Stanczak (Nicolas), Isabelle Pasco (Valérie), Andréa Ferreol (Sherri), Bettina Giovannini (Hélène), Philippe Dajoux (Léo), José Quaglio (Peter), Luca Zingaretti (Marc Lauzon)

Distribution technique : Roger Curel (scénario), Michel Portal (musique), Alain Jessua (scénario)

Avant Les Couleurs du diable, Alain Jessua a réalisé En toute innocence en 1987, Frankenstein 90 en 1984, Paradis pour tous en 1982 et Les Chiens en 1978.

La musique a été composée par Michel Portal, qui avait composé auparavant la bande son des films Les Médiateurs du Pacifique en 1996, Le Bel été 1914 en 1996, Le Comédien en 1996 et La Machine en 1994.

Parmi les actrices et acteurs principaux, on a pu voir au cinéma Ruggero Raimondi dans Boris Godounov (1989) et La Vie est un roman (1983) ; Wadeck Stanczak dans C'est jamais loin (1995) et Cellini (1991) et Isabelle Pasco dans Coup de lune (1996) et Céline (1992).

Derniers avis sur le film : Les Couleurs du diable

Il n'y a pas encore d'avis sur Les Couleurs du diable.
Donner mon avis sur Les Couleurs du diable

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.