Les Cow-boys, Affiche

Les Cowboys

Nationalité : France
Genre : Drame
Réalisateur : Thomas Bidegain
Techniciens : Noé Debré (Scénariste) , Raphaël Haroche (Compositeur)
Durée : 1h44
Date de sortie : 25/11/2015

Galerie

Description

Au début des années 1990, Alain participe avec sa famille à un rassemblement country dans l'Est de la France. Il danse avec sa fille de 16 ans, Kelly, sous l’œil attendri de sa femme et de son jeune fils Georges, surnommé Kid. Mais Kelly disparaît lors de la manifestation. Alain refuse de voir dans la disparition de sa fille une simple fugue. Il part tout de suite à sa recherche, dans un premier temps dans la région, puis en Belgique après avoir enquêté et découvert les raisons de sa disparition. Les renseignements collectés le conduisent jusqu'au Yémen. Des années plus tard, Alain entraîne avec lui son fils dans cette enquête sans fin.

Premier long-métrage de Thomas Bidegain (scénariste primé de Un prophète, de De rouille et d'os, et de Dheepan, trois longs-métrages réalisés par Jacques Audiart), Les Cowboys narre l'histoire de gens simples projetés dans la grande Histoire. Ainsi la quête de ce père, fan de country (incarné par François Damiens), à la recherche de sa fille disparue lors d'une fête populaire, mais qui se retrouve bientôt obligé de franchir les frontières, tant de son univers que de son pays.

3 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par rosca le 5 janvier 2016

Un film dur qui, tout particulièrement en ce moment, prend aux tripes. Comment faisons-nous pour ne pas déceler la dérive de nos enfants, de nos petits enfants? Pourquoi cette coupure entre nous, les plus vieux, et eux, nos plus jeunes? Très bons acteurs, histoire forte et humaine, des invraisemblances qui ne diminuent pas la qualité d'ensemble du film. A voir, sauf si vous êtes en pleine déprime.

Publié par McVities le 29 décembre 2015

J'ai laissé passé un peu de temps avant d'aller voir ce film rattrapé par une actualité préoccupante. François Damiens, plus tourmenté que jamais, m'a rappelé de façon irrépressible la quête de Jacques Brel, "Peu m'importent mes chances, peu m'importe le temps, ou ma désespérance, et puis lutter toujours, sans questions ni repos se damner, pour l'or d'un mot d'amour", en l'occurrence, l'amour de sa fille chérie apparemment bien ingrate et pas rongée par la culpabilité de maintenir ses parents et son frère dans un abandon qui confine à la cruauté mentale. Le fils est très touchant dans son abnégation et son dévouement à son père. Quelques scènes tombent un peu à plat, celles des pleurs de la mère, du fils, mais cela n'entame en rien la qualité de ce film. Une interview du réalisateur m'avait laissé croire à une histoire plus nuancée et plus optimiste. Grosse amertume à l'issue de cette quête, une sensation de gâchis, mais aucune piste pour endiguer cet épiphénomène du triptyque conversion/dissolution de l'identité/radicalisation.

Publié par Hector le 7 décembre 2015

Un film édifiant sur une quête sans fin, François Damiens est impeccable dans le rôle d'un père à la recherche de sa fille disparue, recherche qui vire à l'obsession...

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !