L

L'Œuvre sans auteur, partie 1

Drame 1h31

Titre original : Werk ohne Autor
Nationalité : Allemagne, Italie
Genre : Drame
Réalisateur : Florian Henckel von Donnersmarck
Techniciens : Florian Henckel von Donnersmarck (Scénariste) , Max Richter (Compositeur) , Silke Buhr (Chef décorateur) , Caleb Deschanel (Directeur artistique)
Durée : 1h31
Date de sortie : 17/07/2019

Galerie

Description

À six ans, en 1939, Kurt Barnet visite avec sa tante Elisabeth une exposition à Dresde consacrée à « l’art dégénéré » (selon les nazis), celui de ces peintres et sculpteurs contemporains, souvent juifs, qui ont révolutionné les codes de la figuration et inventé l’abstraction. Schizophrène, Elisabeth est internée dans un hôpital psychiatrique dirigé par le Professeur Seeband, qui ordonne sa stérilisation. Après la guerre, Kurt, désormais étudiant aux Beaux-Arts, est formé contre son gré à un art socialiste très officiel. Le jeune homme tombe amoureux de la jeune Ellie Seeband, tout en ignorant qu'elle est la fille du médecin responsable de la mort de sa tante.

Divisé en deux parties, L’Œuvre sans auteur marque le retour de Florian Henckel von Donnersmarck (La Vie des autres) à la réalisation après The Tourist (2010), remake peu enthousiasmant du film Anthony Zimmer. L’Œuvre sans auteur s’inspire librement de la vie du peintre allemand Gerhard Richter et était nommé à l’Oscar du meilleur film étranger en 2019.

Séances

Paris 6
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
VO
14:00
Paris 6
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
VO
14:00
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
1 - VO
17:20
Banlieue 94
Pléiade
12 avenue Cousin-de-Méricourt
94230 Cachan
VO
19:30

5 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Salamandre92 le 25 septembre 2019

Décidément il ne fait pas bon d'être un artiste dans un régime totalitaire !
Le nazisme et le communisme considéraient l'art moderne comme décadent et les artistes dégénérés.
Cette 1ère partie décrit de 1937 à 1958 les trajectoires d'un enfant devenu artiste peintre et d'un médecin SS devenu directeur de clinique en URSS après la guerre.
Outre l'histoire dramatique passionnante, l'intérêt du film est de montrer l'embrigadement de la jeunesse et l'eugénisme pratiqué sur des personnes considérées comme "anormales" qui finissaient dans la chambre à gaz.

Publié par adam le 30 août 2019

Plat et kitsch, toute émotion est portée par la seule musique, cette dernière étant très ordinaire. La narration est absolument générique, elle pourrait raconter la vie et les découverte de n’importe quel artiste et d’ailleurs de n’importe qui. Une ou deux belles scènes, peut-être. La division en deux parties n’a aucune raison d’autre que faire payer le spectateur deux fois.

Publié par Caroline le 1er août 2019

Beaucoup d'émotions, d'excellents acteurs...à découvrir sans hésitation.

Publié par crespy le 24 juillet 2019

Le second est encore plus puissant que le premier. N'hésitez pas à les voir.

Publié par Diane le 17 juillet 2019

Très bon film. Je n'ai vu que la 1e partie et irai voir la 2e très bientôt. Excellents acteurs, de nombreuses références historiques et picturales.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !