Une trop bruyante solitude

De Vera Caïs
Cinémas Drame 1h28

Réalisation : Vera Caïs
Principaux artistes : Philippe Noiret, Jean-Claude Dreyfus, Chantal Neuwirth, Jiri Menzel
Genre : Drame - Drame/Fantastique
Nationalité : Tchéquie, France, Allemagne
Durée : 1h28
Date de sortie (ou ressortie) : 16 novembre 2011
Distributeur : Accatone Dist.

Présentation

Cela fait des années que Hanta s’adonne à une même activité. Dans une cave à Prague, il pilonne tous les jours des livres, qu’il détruit presque malgré lui. Ce curieux de littérature essaye en effet de soigner les ouvrages qu’il admire, et semble avoir accumulé une culture encyclopédique qui fait de lui un véritable patrimoine humain. Malheureusement, ce régime de travail ne s’avère pas particulièrement productif… À l’heure où les machines deviennent de plus en plus performantes, le vieux recycleur de papier s’enferme dans ses souvenirs et ses fantasmes.

Une trop bruyante solitude est adapté du roman éponyme de Bohumil Hrabal. D’inspiration autobiographique, le récit du romancier tchèque est riche en symboles et évoque magistralement la censure communiste. La version cinématographique signée par Vera Caïs, à défaut d’avoir été « censurée », a traversé bien des méandres avant de pouvoir sortir en salles. Le projet a en effet été lancé en 1995, mais n’a pu être finalisé qu’en 2010. Ce retard atypique s’explique par des problèmes juridiques, qui ont pu enfin être réglés lorsque la justice a accordé à Caïs les droits internationaux de son film.

Une trop bruyante solitude : la distribution

Réalisation : Vera Caïs

Casting : Philippe Noiret (Hanta), Jean-Claude Dreyfus (le chef), Chantal Neuwirth (la serveuse), Jiri Menzel (le professeur), Vlastimil Brodsky (l'oncle Albert), Martin Dejdar (Pedro), Agathe de la Fontaine (Ilonka), Vincent Martin (Sexton)

Distribution technique : Vera Caïs (scénario), Bohumil Hrabal (scénario), Stéphane Moucha (musique), Stanislas Syrewicz (musique)

Le scénario du film a été écrit par Bohumil Hrabal, qui avait déjà écrit Une blonde émoustillante en 1981, Alouettes, le fil à la patte en 1969 et Trains étroitement surveillés en 1966.

La musique a été composée par Stanislas Syrewicz, qui avait composé auparavant la bande son des films Le Repaire du ver blanc en 1988, Biggles en 1985 et L'Amour braque en 1984.

Parmi les actrices et acteurs principaux, on a pu voir au cinéma Philippe Noiret dans Les Grands ducs (1995) et Le Facteur (1995) ; Jean-Claude Dreyfus dans La Cité des enfants perdus (1995) et Le Fils de Gascogne (1995) et Chantal Neuwirth dans P.R.O.F.S (1985) et Le Pactole (1985).

Derniers avis sur le film : Une trop bruyante solitude

Il n'y a pas encore d'avis sur Une trop bruyante solitude.
Donner mon avis sur Une trop bruyante solitude

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.