[expo] Fellini : Maestro ! : Le génie et l’artisan

Vue de l'exposition, photographie François Ayme © Collection Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé présente une passionnante exposition consacrée à l’œuvre de Federico Fellini. Archives inédites, dessins, costumes, photographies : une mine d’or à explorer !

Stéphanie Salmon, co-commissaire de l’exposition le remarque avec autant de regret que de passion : Fellini est peu connu des plus jeunes. Son œuvre, pourtant maintes fois couronnée par ses pairs, peine à entrer dans le patrimoine populaire. La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé répare cet oubli dans le charmant écrin conçu par Renzo Piano et installé derrière la façade sculptée par Rodin de l’ancien théâtre des Gobelins. Fellini ne conservait rien, mais ses collaborateurs et amis ont gardé des croquis, des notes, des photographies : l’exposition reconstitue le travail du maestro selon un ordre à la fois thématique et chronologique.

L’œuvre se faisant

La salle du rez-de-chaussée est entièrement consacrée à La Dolce Vita. On retrouve avec bonheur la beauté de Mastroianni et la langueur d’Anita Ekberg errant dans les rues de Rome avec un chaton sur la tête. Les vitrines des étages supérieurs présentent le processus de création du cinéaste, depuis les dessins griffonnés et les notes éparses jusqu’à l’invention des personnages, du scénario et du montage. On y découvre un Fellini plus sensuel qu’intellectuel, les clichés de plateau montrant comment sa direction d’acteurs passait par le geste et l’imitation. Le panorama est complet, des costumes de Casanova ou du Satyricon jusqu’aux dessins de Milo Mannara pour la bande dessinée adaptée du scénario du Voyage de G. Mastorna.

Influences et héritages

Du 22 novembre au 19 décembre, en lien avec l’exposition, un cycle de films muets présentés en ciné-concert montre l’influence de ce genre sur l’œuvre de Fellini. Le 1er décembre, une journée de conférences est organisée autour de l’héritage et de l’influence du metteur en scène, donnant la parole à ses collaborateurs, de grands collectionneurs et des universitaires ; elle est suivie de la projection d’Amarcord. Enfin, le 12 janvier, projection exceptionnelle d’Intervista, restauré par Pathé, dont cette exposition permet aussi de découvrir le précieux travail de conservation et d’archivage.

Exposition Fellini : Maestro ! à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, à découvrir jusqu'au 27 janvier 2024

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Publié le 28 février 2024 [Musées, Expositions]

La transparence était pour lui l’art de « garder le mystère ». Le musée Yves Saint Laurent Paris s’empare du travail du couturier dans un jeu du montré/caché par la matière, en regard et à l’épreuve d’œuvres d’art qui courent sur trois siècles.

Publié le 21 février 2024 [Musées, Expositions]

Pour la première fois à Paris depuis 1930, une rétrospective est consacrée à l’œuvre d’Étienne Dinet. L’Institut du Monde Arabe offre de découvrir cette œuvre baignée par le soleil et la grâce.

Publié le 14 février 2024 [Musées, Expositions]

Le Musée de l’Homme propose une exposition consacrée aux relevés d’art préhistorique. Pensée pour un public adulte autant que pour les plus jeunes, Préhistomania revient sur la fascination universelle autour des origines de l’humanité.

Publié le 7 février 2024 [Musées, Expositions]

La Cité de l’Architecture et du Patrimoine plonge dans les entrailles du métro pour raconter son histoire et les défis de sa construction, mais aussi dévoiler les contours du futur Grand Paris Express.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.