[critique] Chaos : Une théorie (drôle) du chaos

© DR - Fabienne Rappeneau

Après le succès de Bio, son précédent spectacle, la compagnie d’improvisation Eux revient avec Chaos, un nouveau show qui allie interactivité et technique sans faille.

Un joyeux bazar basé sur « l’effet papillon » (théorie selon laquelle un évènement provoque un autre, plus important, ailleurs). Si on se fie à son titre, voilà ce que laisse présager Chaos, le nouveau spectacle de la compagnie d’improvisation Eux. Et la promesse est habilement tenue, comme dans Bio, la précédente proposition de la troupe. Avec ce show, joué avec succès pendant dix ans, celle-ci renouvelait le genre en construisant, à partir des suggestions du public, les aventures rocambolesques d’un héros réinventé à chaque représentation. Dans Chaos, les spectateurs sont à nouveau mis à contribution mais dans une configuration un brin différente.

Du grand n’importe-quoi maîtrisé

Il y a d’abord l’Acte 1, soit le « créateur de chaos ». Quelqu’un dans l’assistance fait un choix culinaire (un steak et des pommes de terre salardaises, quand nous étions dans la salle) et, c’est parti pour une série de scènes courtes qui virent rapidement à l’absurde et au grand n’importe-quoi maîtrisé. Les quatre comédiens sur scène (la troupe, créée il y a 17 ans, en compte huit qui jouent en alternance) trouvent d’emblée l’astuce et le gimmick comique qui fonctionnent. Preuve d’une technique sans faille : à partir d’un dessin qui vient d’être réalisé, Mark Jane, Hélène Lauret, Loïc Armel Colin et Tim Ansieau imaginent une réjouissante histoire burlesque.

Vaudeville social

Le ton est souvent à la parodie et réaliste vis-vis de nos petits travers, comme prétendre être un grand lecteur alors que l’on s’arrête généralement à la page 100 des romans. Cet esprit moqueur est évident également dans l’Acte 2 : « régulateur de chaos », où les trouvailles du quatuor prennent la forme d’une histoire de 30 minutes (un vaudeville social avec, pour décor ce soir- là, un célèbre magasin de Barbès sur le point de fermer). Théâtre d’improvisation oblige, la structure narrative reprend, au bon moment, les éléments importants de l’Acte 1. Cet épilogue met un point final efficace à un spectacle qui trouve l’équilibre parfait, entre cohérence du récit et humour sur le fil.

Chaos au Studio des Champs-Élysées : réservez vos places avec L'Officiel des spectacles

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Cristiana Reali, sulfureuse Blanche DuBois, et une pléiade d’excellents comédiens illuminent la scène des Bouffes Parisiens, dans un thriller haletant, remarquablement dirigé par Pauline Susini.

Molière du spectacle musical en 1995, Les Années twist de Roger Louret revient dans une nouvelle version pour quelques représentations exceptionnelles au Théâtre de la Tour Eiffel.

Thierry Harcourt met en scène la pièce de Jean Anouilh, qui fit scandale à sa création. Brillante interprétation pour un jeu de massacre cruel, dont le contexte politique actuel aiguise les enjeux.

Mis à jour le 4 avril 2024 [Théâtres]

Tout savoir sur la 35e cérémonie des Molières (organisation, nominations et palmarès), récompensant les meilleurs spectacles de l'année écoulée programmés dans les théâtres français.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.