[critique] Les Années twist : Sweet Sixties, la décennie de tous les possibles

© Justine Lephay

Molière du spectacle musical en 1995, Les Années twist de Roger Louret revient dans une nouvelle version pour quelques représentations exceptionnelles au Théâtre de la Tour Eiffel.

Il y a trente ans, le chorégraphe Roger Louret signait Les Années twist, une plongée endiablée dans les 60's. Resté à l’affiche des Folies Bergère pendant six ans, le show - Molière du spectacle musical en 1995 - avait attiré un million de spectateurs et rempli les Zénith de France. Christelle Chollet, qui dirige avec son mari Rémy Caccia le Théâtre de la Tour Eiffel, remonte ce hit dans lequel elle avait elle-même joué à l'époque. Une reprise qui se veut également un hommage à son créateur, disparu en janvier 2023. Olivier Bénard, l’un des danseurs de la version originelle, figure dans la distribution et se charge de la chorégraphie. Les fils de deux couples qui s’étaient rencontrés à l’époque sont également de la partie de cette relecture signée Lucy Harrison.

Un juke-box géant

Comme leurs partenaires de jeu, ils se donnent à fond pendant une heure trente ininterrompue de musique et de danse. Impossible de compter le nombre de titres (200 officiellement), qui s’enchaînent à vitesse grand V : cela donne un jukebox géant, au son des yéyé, du rock en passant par les chansons à texte (Johnny Hallyday, Cloclo, Bardot, Françoise Hardy, Dutronc, Eddy, les Stones, Hendrix, les Beatles, Aznavour, Sheila, Brel, Bécaud, Nougaro et les autres…). Ces medleys plutôt habilement interprétés font pleinement sentir l’atmosphère d’une décennie décisive dans l’histoire du XXe siècle.

Une scène qui prend de la hauteur

Des années finalement pas si légères : on passe de l’insouciance des surprise-partie à la guerre d’Algérie, des droits civiques des afro-américains à Mai 68 et enfin au mouvement hippie. L’effort est louable et globalement réussi, même si l’humour tombe parfois à plat et s’il manque un scénario lisible avec de vrais personnages. Pour pallier le manque d’espace scénique, les chanteurs-danseurs (dont le nombre est passé de vingt à huit) évoluent également sur une passerelle placée en hauteur. Une idée ingénieuse qui facilite et permet une certaine fluidité dans les déplacements. De quoi donner un maximum d’énergie à un spectacle jouant à plein la carte de la nostalgie.

Les Années Twist au Théâtre de la Tour Eiffel : réservez vos places avec L'Officiel des spectacles

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Cristiana Reali, sulfureuse Blanche DuBois, et une pléiade d’excellents comédiens illuminent la scène des Bouffes Parisiens, dans un thriller haletant, remarquablement dirigé par Pauline Susini.

Publié le 2 avril 2024 [Théâtres]

Après le succès de Bio, son précédent spectacle, la compagnie d’improvisation Eux revient avec Chaos, un nouveau show qui allie interactivité et technique sans faille.

Thierry Harcourt met en scène la pièce de Jean Anouilh, qui fit scandale à sa création. Brillante interprétation pour un jeu de massacre cruel, dont le contexte politique actuel aiguise les enjeux.

Mis à jour le 4 avril 2024 [Théâtres]

Tout savoir sur la 35e cérémonie des Molières (organisation, nominations et palmarès), récompensant les meilleurs spectacles de l'année écoulée programmés dans les théâtres français.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.