Le Voyage de Molière [critique] : Retour aux sources !

Jean-Philippe Daguerre met en scène le texte qu’il a écrit avec Pierre-Olivier Scotto pour rendre un bel hommage à Molière. Un spectacle joyeux et intelligent, servi par une troupe magnifique.

Voilà 400 ans, naissait à Paris un fils de tapissier que la gloire retiendra sous le nom de Molière. Le jeune Poquelin s’extirpa des draps familiaux pour faire du théâtre avec la famille Béjart. De demi-succès en dettes, la troupe quitta Paris. On ne sait pas grand-chose de ce que fit Jean-Baptiste sur les routes, ni de ce qui aiguisa sa plume. Le mystère étant propice à l’invention, les auteurs s’amusent à imaginer les aventures provinciales de l’Illustre Théâtre. Ils catapultent en son sein Léo, apprenti comédien du XXIe siècle : à la faveur d’un évanouissement, il se retrouve en 1656, à Béziers, alors que la troupe s’apprête à y donner la comédie.

Berceau du génie

Commence alors une aventure extraordinaire, qui permet de comprendre comment Molière perça sous Poquelin et comment le front du génie brisa le masque étroit du farceur. Sur scène, un grand plateau circulaire (imaginé par Antoine Milian) permet de camper tous les décors de l’aventure, entre scène et salle, ville et campagne, lieu du pouvoir, où les comédiennes font fléchir l’évêque, et roulotte, où les artistes se moquent des puissants. Léo apprend vite au contact de ses nouveaux amis, mais il doit éviter de modifier l’histoire en voyageant dans le temps, même s’il apprend à la troupe une chanson des Beatles en « anglois ».

Génie du théâtre

Geoffrey Palisse est charmant en Léo, Stéphane Dauch ultra charismatique en Molière. Grégoire Bourbier, Violette Erhart, Mathilde Hennekinne, Charlotte Matzneff, Teddy Melis et Charlotte Ruby jouent tous les autres rôles avec grand talent. On découvre avec délice Toinette, Marquise, Gros René, Madeleine et Armande dans des tableaux pleins de vie et d’esprit. Loin d’être seulement un biopic de Molière au temps des vaches maigres, ce spectacle est surtout un vibrant hommage au théâtre et à ses charmes, à sa puissance et à sa fragilité, à sa beauté et à la ferveur de ceux qui s’y consacrent. Une très jolie leçon d’histoire, de théâtre et de vie !

Le Voyage de Molière au Théâtre du Lucernaire jusqu'au 7 janvier 2023 : Réservez vos places avec L'Officiel des spectacles

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Johanna Boyé met en scène le conte d’Andersen qu’elle a adapté avec Elisabeth Ventura. Les Comédiens-Français font merveille sous la neige et le poil ! Un spectacle qui décongèle le cœur.

Publié le 29 novembre 2022 [Théâtres]

Chaque soir, la revue Féerie émerveille les yeux des spectateurs du monde entier qui se pressent dans ce cabaret mythique des soirées parisiennes. 

Après les beaux succès de ses précédents spectacles sans paroles, Mathilda May continue d’explorer avec talent la veine clownesque d’un théâtre comique et tendre, absurde et déjanté.

Une lecture intégrale et en public du dernier tome d'À la recherche du temps perdu de Marcel Proust par le comédien Ivan Morane, qui débutera à la minute même où l'auteur a rendu son dernier souffle il y a 100 ans.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux
NOËL 2022 À PARIS

Que faire à Noël à Paris ?
Illuminations, vitrines, marchés, sorties, spectacles, concerts... pour célébrer la fin d'année dans la capitale.