L'Officiel des spectacles bientôt de retour dans vos kiosques • • •

Lear

(2 votes et 2 avis)
Ajouter à mes favoris

Opéra Garnier
Place de l'Opéra - 75009 Paris 9e
Métro : Opéra (3/7/8)

Opéra Opéras / Ballets-Danse

Genre : Opéra
Sous-rubrique : Opéras / Ballets-Danse
Durée : 2h50
Date de début : 21 novembre 2019
Date de fin : 7 décembre 2019
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Description

Un roi, père de trois filles, souhaite céder le pouvoir à celle qui se révélera la plus aimante, prenant le risque, malgré lui, de les transformer chacune en monstres insensibles. La politique rend-elle fou ? La réflexion shakespearienne à son paroxysme révèle avec justesse le visage du vieillard saisi par l'effroi.

Souhaitant proposer une version d’opéra de la célèbre pièce de William Shakespeare, Le Roi Lear, afin d’en interpréter le rôle principal, le baryton Dietrich Fischer‑Dieskau avait sollicité une première fois le compositeur Aribert Reimann, qui déclina d'abord la proposition. Celui-ci accepta finalement de relever le défi après une commande du Bayerische Staatsoper de Munich. Lear fut ainsi créé le 9 juillet 1978.

Opéra Garnier

Adresse : Place de l'Opéra 75009 Paris 9e
Métro : Opéra (3/7/8)
Réservation : 08.92.89.90.90 (résa. tlj sf dim 9h-18h sam 13h, et soir 45 mn avt spect.)
Site web : www.operadeparis.fr

2 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par labbe le 2 décembre 2019

Un concentré de sublime laideur à la fois esthétique, musicale, créatrice. Un spectacle pénible. Bravo à la moitié de la salle qui n'est pas partie à l'entracte excédé par cette musique qui fait mal aux oreilles. Cette "œuvre" est une insulte à l'orchestre, aux chanteurs, aux spectateurs et à ce prestigieux palais Garnier.
Dans le même ordre d'idée, je suggère au directeur de l'opéra de produire un spectacle où l'on déverserait des poubelles sur la scène en tapant sur des tambours. Puisqu'il est dans l'air du temps de plonger dans la laideur, plongeons y à fond !! Cela faisait le pendant à ce Roi Lear dénaturé.

Publié par Jean le 1er décembre 2019

L'Opéra Garnier, sa splendeur rouge et or et le plafond de Marc Chagall! Quel cadre pour ce "LEAR". Pour un germanophone musicophile, cela s'annonçait merveilleusement.
L'opéra, c'est une histoire et surtout, de la musique. Malheureusement, la musique n'était pas là !
A la place, une cacophonie agressive qui a heurté mes oreilles et m'a fait trouver le temps très long.
Reimann, né à Berlin en 1936, aurait pu travailler chez Volkswagen, dans le carrossage. Cela aurait sublimé sa capacité à engendrer des sons métalliques...
Habituellement, je ne supporte pas les "musiques" modernes comme le rap. Hier, pendant l'opéra, je me suis pris à regretter de ne pas être allé à un concert de NTM.
"Lass mich zoom zoom zen
in deinem Benz Benz Benz..."
La mise en scène m'a rappelé le théâtre post soixante-huitard.... Prétention vide de sens !
Un détail m'a permis d'échapper temporairement à la cacophonie : l'apparition très discrète d'un vieillard cachectique sur la droite de la scène.
Déterminer la nature de ce personnage d'EHPAD m'a occupé un certain temps : s'agissait il d'une statue de bois plantée là pour le décor ou d'un être vivant? L'objet s'est mis en marche: c'était un vieillard dénutri, sans texte, mais de sexe masculin prolongé et bien éclairé...
Sa contribution à LEAR, au delà de distraire le spectateur de sa souffrance auditive, m'échappe complètement....

Principaux artistes

Andreas Conrad

Au théâtre, on a pu voir Andreas Conrad dans De la maison des morts (Opéra Bastille) en 2017, La Flûte enchantée / Die Zauberflöte (Opéra Bastille) en 2017 ou encore Vec Makropulos (Opéra Bastille) en 2013.
Au cinéma, Andreas Conrad a interprété Die Knusperhexe dans Hänsel et Gretel (Palais Garnier) en 2013.

Calixto Bieito

Naissance à Miranda de Ebro, Espagne le 2 novembre 1963 (56 ans).
Au théâtre, on a pu voir Calixto Bieito dans La Passion selon Saint Jean (Théâtre du Châtelet) en 2021, L'Or du Rhin (Opéra Bastille) en 2020, Le Crépuscule des dieux (Opéra Bastille) en 2020 ou encore Carmen (Opéra Bastille) en 2020.

Lucas Prisor

Au théâtre, on a pu voir Lucas Prisor dans Die Sonne (Odéon - Théâtre de l'Europe) en 2012.
Au cinéma, Lucas Prisor a joué dans Nos patriotes en 2017, interprété Kurt dans Elle en 2016 ou encore interprété un soldat SS dans Diplomatie en 2014.

Bo Skovhus

Au théâtre, on a pu voir Bo Skovhus dans Bérénice (Opéra Garnier) en 2018, Les Maîtres chanteurs de Nuremberg (Opéra Bastille) en 2016 ou encore Capriccio (Opéra Garnier) en 2012.

Gidon Saks

Au théâtre, on a pu voir Gidon Saks dans Macbeth Underworld (Opéra Comique) en 2020, The Rake's Progress (Opéra Garnier) en 2012 ou encore Le Freischütz (Opéra Comique) en 2011.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

Également à découvrir...