Théâtres Théâtre contemporain Pièces de théâtre

Genre : Théâtre contemporain
Lieu : Théâtre de la Bastille, Paris 11e
Date de début : 2 décembre 2021
Date de fin : 7 janvier 2022
Durée : 1h30

Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Pour le confort et la santé de tous, merci de respecter les consignes sanitaires mises en œuvre par les lieux culturels : présentation d'un "pass sanitaire", port du masque, usage de gel hydroalcoolique et distanciation physique.

Présentation

Nicolas Bouchaud revient avec Un vivant qui passe, adapté du film du même nom de Claude Lanzmann. Une pièce sur la banalité du mal, la haine de l'autre, l'acte de montrer et celui de voir.

L'événement Un vivant qui passe est référencé dans notre rubrique Pièces de théâtre.

Un vivant qui passe : le zoom

Quand on ne veut pas voir…

Avec Un vivant qui passe au Théâtre de la Bastille, d’après Claude Lanzmann, le metteur en scène et comédien Nicolas Bouchaud interroge un aveuglement mortifère, l’Histoire et le devoir de mémoire.

Nicolas Bouchaud aime insuffler du théâtre dans des matériaux qui en sont a priori dépourvus. Après avoir adapté une interview de Serge Daney ou Maîtres anciens, le roman de Thomas Bernhard, il s’attaque à « Un vivant qui passe », une interview filmée de Maurice Rossel que Claude Lanzmann avait enlevée de son monumental Shoah. Avec Éric Didry et Véronique Timsit, Nicolas Bouchaud s’est emparé des rushes du documentaire pour composer un duel feutré et de haute volée. À noter que Sami Frey a récemment proposé une lecture de l’entretien au Théâtre de l’Atelier.

Squelettes ambulants

Au Théâtre de la Bastille, Claude Lanzmann (Frédéric Noaille) interroge Maurice Rossel (Nicolas Bouchaud), délégué au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Berlin en 1942. En 1944, le jeune médecin suisse de 25 ans visite le camp d’Auschwitz. Sur place, il ne réalise pas l’horreur qui s’y passe… Nicolas Bouchaud compose un personnage assez ridicule, qui se laisse trop facilement berner par un commandant de camp, « un jeune homme très élégant, très distingué, très aimable ». C’est à peine s’il verra les déportés, « des squelettes ambulants, des vivants qui passent… ». À l’aune de ce que l’on savait à l’époque et de ce que l’on sait désormais, cet aveuglement mortifère est glaçant.

Antisémitisme ordinaire

Le 23 juin 1944, Maurice Rossel se rend, sous le contrôle des nazis, au ghetto modèle ou « Potemkine » de Theresienstadt, camp de transit pour les juifs tchèques avant la déportation vers l'Est. Si Rossel reconnaît la « farce » de cette opération de propagande, il montre son vrai visage, celui d’un antisémite ordinaire, où il affiche son mépris pour les juifs « privilégiés ». Son rapport émerveillé après cette mascarade est accablant. Tout en en douceur, Frédéric Noaille / Lanzmann le met face à ses manquements et ses contradictions. Pour plus de naturel, et comme dans une vraie conversation, les dialogues se répètent, se chevauchent. La pièce s’affranchit du réel avec notamment un numéro chanté à la Chaplin. Tout cela accouche d’une démonstration, effrayante, parfois étonnamment drôle et implacable sur la banalité du mal.

Derniers avis

Avis publié par thierry le 7 janvier 2022

Très beau spectacle, superbe mise en scène, bouleversants comédiens !
Séance de théâtre noir (illustrant la shoah), de théâtre gris (le CICR), manque le théâtre blanc comme neige qui aurait mis en scène ceux qui savaient et qui avaient les moyens d'arrêter (ou de suspendre) l'horreur et qui n'ont rien fait, préférant bombarder Dresde plutôt qu'Auschwitz.
En fait, c'est du théâtre intimiste montrant le petit homme gris mis face à son destin misérable.
Qu'aurions-nous fait à sa place ??
Dans l'Histoire, les vrais héros meurent en premier.

Avis publié par Henri le 18 décembre 2021

Je suis satisfait de la réservation.

Principaux artistes liés à l'événement

Nicolas Bouchaud : au théâtre, Nicolas Bouchaud est à l'affiche de Othello (Odéon - Théâtre de l'Europe) en 2023, Les Frères Karamazov (Odéon - Théâtre de l'Europe) en 2023 ou encore Maîtres anciens – Comédie (Théâtre de la Bastille) en 2021.

Claude Lanzmann : au théâtre, Claude Lanzmann est à l'affiche de Sami Frey : Un vivant qui passe (Théâtre de l'Atelier) en 2021.
Au cinéma, Claude Lanzmann a réalisé, écrit Les Quatre Soeurs : la puce joyeuse en 2018, réalisé, écrit Les Quatre Soeurs : le serment d'Hyppocrate en 2018 ou encore réalisé, écrit Les Quatre Soeurs : Baluty en 2018.

Éric Didry : au théâtre, Éric Didry est à l'affiche de Dans la peau d'un magicien (Théâtre du Rond-Point) en 2023, Maîtres anciens – Comédie (Théâtre de la Bastille) en 2021 ou encore Le Méridien (Théâtre du Rond-Point) en 2018.

Frédéric Noaille : au théâtre, Frédéric Noaille est à l'affiche de Les Frères Karamazov (Odéon - Théâtre de l'Europe) en 2023, Les Démons (Odéon - Ateliers Berthier) en 2018 ou encore Angelus novus - AntiFaust (La Colline - Théâtre national) en 2016.

Véronique Timsit : au théâtre, Véronique Timsit est à l'affiche de Maîtres anciens – Comédie (Théâtre de la Bastille) en 2021.

Adresse du lieu

Théâtre de la Bastille

Adresse : 76 rue de la Roquette 75011 Paris 11e
Métro : Bastille (1/5/8)
Réservation : 01.43.57.42.14
Site web : www.theatre-bastille.com

Plan d'accès

Théâtre de la Bastille - Paris 11e
76 rue de la Roquette

2 avis sur Un vivant qui passe

Avis publié par thierry le 7 janvier 2022

Très beau spectacle, superbe mise en scène, bouleversants comédiens !
Séance de théâtre noir (illustrant la shoah), de théâtre gris (le CICR), manque le théâtre blanc comme neige qui aurait mis en scène ceux qui savaient et qui avaient les moyens d'arrêter (ou de suspendre) l'horreur et qui n'ont rien fait, préférant bombarder Dresde plutôt qu'Auschwitz.
En fait, c'est du théâtre intimiste montrant le petit homme gris mis face à son destin misérable.
Qu'aurions-nous fait à sa place ??
Dans l'Histoire, les vrais héros meurent en premier.

Avis publié par Henri le 18 décembre 2021

Je suis satisfait de la réservation.

Donner mon avis sur Un vivant qui passe

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux
CÉRÉMONIE DES MOLIÈRES