La Mort d'Agrippine

Théâtre Déjazet
41 boulevard du Temple 75003 Paris 3e

Théâtre contemporain 26.5-43.5€ -25% Réservation Pièces de théâtre

Sous-Rubrique : Pièces de théâtre
Date de début : 13 mars 2019
Date de fin : 20 avril 2019
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Galerie

Description

La Mort d’Agrippine met en scène une conspiration dirigée contre l’empereur romain Tibère. Si les conspirateurs semblent poursuivre le même objectif, la vengeance, ils sont animés par des destins différents voire opposés. Dans cette tragédie, tout n’est que feintes, mensonges et dissimulations qui débouchent sur une sanglante mise à mort.

Dans La Mort d'Agrippine, le personnage tragique n’est pas Agrippine, mais la croyance du spectateur, ou le simple fait de croire. Si Cyrano est athée, son écriture l'est encore davantage. Un « jusqu'au boutisme » qui amène le metteur en scène Daniel Mesguich vers une radicalité même de l'existence.

Zoom

Daniel Mesguich met brillamment en scène au Théâtre Déjazet La Mort (d’)Agrippine de Cyrano de Bergerac. Une tragédie rare dans laquelle la vengeance se conjugue au pluriel.

Un auteur de théâtre peu joué

Si la pièce Cyrano de Bergerac (1897), librement adaptée de sa vie par Edmond Rostand, a largement fait connaître son nom, peu ont lu les livres de Savinien de Cyrano de Bergerac, écrivain français né en 1619 à Paris et mort en 1655 à Sannois. Et pourtant, ce dernier, proche du courant libertin, a conçu une œuvre rare qui comporte notamment un roman, Les Etats et Empires de la Lune et du Soleil, une comédie, Le Pédant joué, et une tragédie, La Mort d’Agrippine.

Dans cette pièce, tous conspirent contre la vie de Tibère, célèbre empereur romain (42 av. J.-C.-37 ap. J.-C.), pour s’emparer du trône. Agrippine le soupçonne d’avoir tué Germanicus, son époux ; Séjanus (ministre de Tibère) veut conquérir  Agrippine ; quant à Livilla (sœur de Germanicus), elle aime Séjanus, qu’elle souhaite pour elle seule…

Une mise en abîme du chaos

Pour Daniel Mesguich, La Mort d’Agrippine serait « l’œuvre d’un Shakespeare qui aurait joué à écrire comme Racine ». Sa mise en scène permet de sentir toute la force de la parole mise en acte et des différentes étapes du chaos à venir.

En introduisant les scènes principales de sa magnifique voix de conteur, Daniel Mesguich resitue le contexte et l’action, les alliances ou volte-face des complices d’un jour ou ennemis de toujours. En orfèvre de l’alexandrin, il éclaire les vers et donne aux comédiens le « la » pour faire sentir toute la tension de l’histoire.

Sur scène, Sarah Mesguich campe magnifiquement une Agrippine tiraillée par la vengeance et l’amour, Jordane Hess (Séjanus) et Rebecca Stella (Livilla) sont tout en justesse. L’idée de faire jouer le rôle de Tibère, parfaitement interprété, à une femme, Sterenn Guirriec, ajoute une dimension originale au propos. Enfin, Yan Richard et Joëlle Lüthi (confidents) donnent avec mesure l’écho nécessaire.

Ainsi, c’est un spectacle rare dont il s’agit, non seulement par le fait que la pièce est peu jouée, mais aussi par sa subtile mise en scène qui nous parle plus que jamais d’aujourd’hui.

Michel Maurel

Théâtre Déjazet

Adresse : 41 boulevard du Temple 75003 Paris 3e
Métro : République (3/5/8/9/11)
Réservation : 01.48.87.52.55
Site web : www.dejazet.com

Soyez le premier à rédiger un avis sur La Mort d'Agrippine !

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

BLOGS THEATRE

Neige à Tokyo : blog sur le théâtre et les spectacles vivants
Un Soir Ou Un Autre : Danse Theatre Sons Partis Pris Mots Buto Amnésies
Theatrauteurs : actualités et chroniques théâtrales

Également à découvrir...