Théâtres Théâtre contemporain Pièces de théâtre

Genre : Théâtre contemporain
Lieu : Théâtre des Bouffes Parisiens, Paris 2e
Date de début : 1 octobre 2021
Date de fin : 2 janvier 2022

Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Pour le confort et la santé de tous, merci de respecter les consignes sanitaires mises en œuvre par les lieux culturels : présentation d'un "pass sanitaire", port du masque, usage de gel hydroalcoolique et distanciation physique.

Présentation

Après 13 ans passés sans se voir à la suite d’une rivalité amoureuse, Philippe rend visite à Andrew, son demi-frère, pianiste virtuose et mondialement connu. Il apporte avec lui une vieille valise ayant appartenu à leur père, qui fut écrasant pour Philippe et absent pour Andrew. Les lourds secrets que contient la valise raviveront leur ressentiment, avant de révéler au grand jour les mensonges de toute une vie.

Avec 88 fois l'infini, Isabelle Le Nouvel s'inspire d'une histoire vraie et en extrait toute la sève dramatique pour tisser les fils d'une relation entre deux frères. Les personnages, interprétés par Niels Arestrup et François Berléand, s'affrontent dans un récit bouleversant et la vérité, en éclatant, fera se mêler la petite et la grande Histoire avant de conduire, peut-être, ces deux frères sur la voie de la réconciliation…

L'événement 88 fois l'infini est référencé dans notre rubrique Pièces de théâtre.

88 fois l'infini : le zoom

Tuer le père... ou pas

Dans 88 fois l’infini, d’après le livre d'Isabelle le Nouvel, François Berléand et Niels Arestrup partagent la scène des Bouffes Parisiens pour des retrouvailles entre frères, à la fois amères et plein d’espoir.

Treize ans que ces deux-là ne s’étaient pas adressé la parole. Mais finalement, Philippe (François Berléand) débarque un jour dans la belle maison de son demi-frère Andrew (Niels Arestrup) : les retrouvailles vont être explosives. Car les deux hommes ont pas mal de choses à régler. Une rivalité amoureuse d’abord. Il y a 13 ans donc, Helen, celle-là même qui les réunit aujourd’hui et qu’on ne verra évidemment jamais, a quitté Philippe pour Andrew. Et surtout, ils se déchirent à propos de leur père irlandais qui a élevé Philippe mais a abandonné Andrew.

Valise de la discorde

Une valise qu’a apportée Philippe va agir comme une boîte de Pandore. Des lettres qu'elle contient notamment ravivent les souvenirs et les rancœurs. Sur une trame assez classique mais au twist final poignant, l’écriture d’Isabelle Le Nouvel (la pièce est une adaptation de son livre éponyme) se révèle souvent vive, acide et pleine d’ironie. François Berléand joue une partition plus drolatique, qui donne quelques bouffées d’air à ce règlement de comptes parfois étouffant. Cela donne un duel finalement assez équilibré, où, chacun à leur tour, les comédiens, excellents, peuvent briller et mener la danse. Ils s’écharpent dans un décor à la fois épuré et moderne : belles vidéos forestières et verrière couverte de feuilles, un piano blanc, un jeu d’échecs symbolique de ce qui se trame entre les deux frères.

Musique curative

Philippe est un alcoolique qui n’a pas la notoriété de son frère, un compositeur célèbre. En fait, Andrew, qui veut « tuer le père », est un géant aux pieds d’argile. Sa fragilité se dévoile peu à peu, tout comme le manque d’amour dont il a beaucoup souffert. De quoi rendre touchant un personnage a priori peu aimable. Surtout quand il explique le pouvoir salvateur du piano (l’explication du titre énigmatique) et de la musique. En dépit de quelques baisses de régime, cette ébauche de réconciliation fraternelle, qui mêle histoire familiale et grande Histoire et prend bien soin d’éviter le pathos, vaut le déplacement. Ne serait-ce que pour le ping-pong verbal entre deux grands acteurs.

Derniers avis

Avis publié par Benoit le 27 décembre 2021

Très bons acteurs.

Avis publié par Christian Lujan le 20 décembre 2021

Deux monstres dans un ajustement mutuel progressif qui va d'une relation asymptotique à une vraie rencontre où la singularité de chacun parvient à s'affirmer. Excellente interprétation, moment magique et réconfortant sur la nature humaine...

Avis publié par agnes le 19 décembre 2021

Très beau jeu d'acteurs, mais le texte manque d'intensité et de perspectives.

Avis publié par Thierry le 17 décembre 2021

Pas de mauvaise surprise. Forcément deux bêtes de scène ne peuvent que servir à merveille le texte. On se laisse vite emporter par cette histoire tragique. La mise en scène est aussi sobre que le décor, et ça aussi ça sert à merveille le texte. Un bon moment de théâtre. Bravo !

Avis publié par Bernard le 6 décembre 2021

Très beau spectacle, de grands acteurs. Mais au 3e balcon, trop mal placés...

Principaux artistes liés à l'événement

François Berléand : au théâtre, François Berléand est à l'affiche de Par le bout du nez (Le Théâtre Libre) en 2022, La Banquette (Théâtre du Rond-Point) en 2020 ou encore Encore un instant (Théâtre Édouard VII) en 2019.

Niels Arestrup : au théâtre, Niels Arestrup est à l'affiche de Rouge (Théâtre Montparnasse) en 2019, Acting (Théâtre de Poissy) en 2018 ou encore Skorpios au loin (Théâtre des Bouffes Parisiens) en 2018.

Jérémie Lippmann : au théâtre, Jérémie Lippmann est à l'affiche de Les Songes - Avec JoeyStarr et Ibrahim Maalouf (Auditorium Patrick Devedjian) en 2023, J'ai pas l'air (Théâtre Antoine) en 2022, Au bonheur des lettres (Lecture-spectacle caritative) (Théâtre de la Porte Saint-Martin) en 2022 ou encore Drôle de genre (Théâtre de la Renaissance) en 2022.

Isabelle Le Nouvel : au théâtre, Isabelle Le Nouvel est à l'affiche de Skorpios au loin (Théâtre des Bouffes Parisiens) en 2018 ou encore Big Apple (Espace Bernard-Palissy) en 2014.

Adresse du lieu

Théâtre des Bouffes Parisiens

Adresse : 4 rue Monsigny 75002 Paris 2e
Métro : Quatre-Septembre (3)
Réservation : 01.86.47.72.43
Site web : www.bouffesparisiens.com

Plan d'accès

Théâtre des Bouffes Parisiens - Paris 2e
4 rue Monsigny

35 avis sur 88 fois l'infini

Avis publié par Benoit le 27 décembre 2021

Très bons acteurs.

Avis publié par Christian Lujan le 20 décembre 2021

Deux monstres dans un ajustement mutuel progressif qui va d'une relation asymptotique à une vraie rencontre où la singularité de chacun parvient à s'affirmer. Excellente interprétation, moment magique et réconfortant sur la nature humaine...

Avis publié par agnes le 19 décembre 2021

Très beau jeu d'acteurs, mais le texte manque d'intensité et de perspectives.

Avis publié par Thierry le 17 décembre 2021

Pas de mauvaise surprise. Forcément deux bêtes de scène ne peuvent que servir à merveille le texte. On se laisse vite emporter par cette histoire tragique. La mise en scène est aussi sobre que le décor, et ça aussi ça sert à merveille le texte. Un bon moment de théâtre. Bravo !

Avis publié par Bernard le 6 décembre 2021

Très beau spectacle, de grands acteurs. Mais au 3e balcon, trop mal placés...

Avis publié par Eve le 6 décembre 2021

Joli "ancien" théâtre parisien. 2 très bons acteurs. Perso j'y suis allée pour François Berléand. J'ai passé un très bon moment.

Avis publié par Valerie le 5 décembre 2021

Acteurs exceptionnels, texte poignant, celui qui a manqué du père contre celui qui l’a subi, lumière et décor au top. L’énorme déception places de 3e catégorie, il ne restait rien d’autre. Aucune place pour caler mon 1m73, fauteuils sur lesquels le velours masque le bois. Cela m’a gâché le spectacle un peu…

Avis publié par Olga le 4 décembre 2021

Magnifique moment passé avec ces deux grands comédiens et un texte qui nous rapproche tous plus ou moins de nos histoires avec un petit « h ».

Avis publié par Xavier le 28 novembre 2021

La présence et le jeu de ces 2 bêtes de scène donnent toute la dimension et son intérêt à cette pièce, dont le sujet peut, au premier abord, ne pas passionner. Je confirme l’inconfort des places.

Avis publié par Jean le 28 novembre 2021

Déçu malgré le plaisir de voir deux acteurs que j'apprécie en temps ordinaire. La pièce ne nous emporte pas et l'inconfort notoire (et le mot est faible) des places en corbeille ne nous permet pas d'être plus tendre.

Avis publié par Catherine le 25 novembre 2021

Très beau jeu d'acteur. Belles réflexions sur nos rapports de famille. Bien aimé la montée de l'intrigue. Belle mise en scène. J'ai adoré.

Avis publié par Benoit le 25 novembre 2021

Je n'ai reçu d'émotions sauf sur la fin. Mise en scène pauvre et très déçu de ces 2 formidables acteurs. Je ne recommanderais pas.

Avis publié par michele le 21 novembre 2021

Excellente pièce, belle écriture, simple mais efficace et supers acteurs. Bravo.

Avis publié par Carole le 14 novembre 2021

Super jeu des comédiens, je recommande !

Avis publié par Abromont Claude le 14 novembre 2021

Spectacle saisissant et émouvant.

Donner mon avis sur 88 fois l'infini

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux
CÉRÉMONIE DES MOLIÈRES