Les Inassouvis

(5 votes et 5 avis)
Ajouter à mes favoris

Théâtre Elizabeth Czerczuk
20 rue Marsoulan 75012 Paris 12e

Théâtre contemporain 17-38€ Réservation Pièces de théâtre

Distribution : Mise en scène et chorégraphie Elizabeth Czerczuk. Interprété par les comédiens-danseurs et musiciens de la compagnie

Sous-Rubrique : Pièces de théâtre
Date de début : 19 janvier 2019
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Galerie

Description

Une trilogie tel un manifeste où se confondent la vie et la mort, la haine et l'amour, au sein d'une famille d'individus déchirés par leur destin. Une véritable exploration des tréfonds de l'âme humaine ; une création révélant l'impalpable en touchant le spectateur dans son vécu et son inconscient, ou tentant d'extraire de l'obscurité une forme de lumière. (3h30 avec entracte)

Elizabeth Czerczuk trouve son influence chez ses maîtres spirituels : Jerzy Grotowski et Tadeusz Kantor, et chez le dramaturge Stanislaw Ignacy Witkiewicz. Sa trilogie est composée de Dementia Praecox 2.0, Matka et Requiem pour les artistes, spectacles présentés séparément lors des dernières saisons.

Théâtre Elizabeth Czerczuk

Adresse : 20 rue Marsoulan 75012 Paris 12e
Métro : Nation (1/2/6/9)
Réservation : 01.84.83.08.80
Site web : www.theatreelizabethczerczuk.fr

5 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Dino Gabri le 14 novembre 2018

Rien compris, mais quelle magnificence, quelle émotion, quelle vibration, quel brio dans la mise en scène ! Effets sonores et visuels à couper le souffle. Imaginez les poissons japonais d'un aquarium, tous plus beaux les uns que les autres, devenus fous au point de se jeter les uns sur les autres. Quant à la metteure en scène, qui évolue au milieu de ses danseurs et comédiens comme une reine au milieu de ses abeilles, elle est aussi belle que son théâtre, à la décoration sublime. Toute la Pologne (telle que je l'imagine) concentrée dans cette beauté slave à vous faire pleurer (et l'on pleure pour de bon à certains moments). Dans les zoos, les enfants tirent la main de leur papa ou de leur maman vers la fosse de l'éléphant ou la cage aux lions. Ici, on imagine les Parisiens convergeant vers ce théâtre fantastique pour admirer "la Polonaise"… Quand on ressort de ce spectacle, la vie semble bien triste et terne.

Publié par Choix de la rédaction le 14 novembre 2018

Elizabeth Czerczuk aime le théâtre qui ose et creuse dans les tréfonds de l’âme humaine. Sous l’influence de ses maîtres spirituels, Jerzy Grotowski et Tadeusz Kantor, la comédienne et metteuse en scène polonaise le prouve à nouveau avec Les Inassouvis.

Publié par Sarah le 13 novembre 2018

La dernière création « LES INASSOUVIS » de La metteure en scène Elizabeth Czerczuk est un véritable pur Bijou! Interprété majoritairement par Des Artistes féminines : les Danseuses et les Comédiens sont magnifiques. La musique originale , les costumes, le décor, la scénographie, la lumière nous emmènent dans un univers féerique. Courez-y sans hésitation avant qu’il ne soit trop tard, vous allez passée une incroyable soirée forte en ÉMOTIONS !!

Publié par Hetty 75 le 7 novembre 2018

Tout commence au rez-de-chaussée du théâtre, comme une mise en bouche. Puis les artistes nous entraînent dans la salle de spectacle et là nous découvrons la folie, la folie à l’état pur, des rires, des pleurs, de l’angoisse. Déjà nous sommes saisis, happés par l’ambiance cathartique. Puis vient le drame, une femme usée, alcoolique ; un fils odieux, dépravé, profitant honteusement du peu d’argent que gagne sa mère. C’est l’enfer. Puis vient la rédemption, avec la mort omniprésente figurée par deux acteurs au visage recouvert d’un masque blanc.
Sublimes danseuses, poignante Matka interprétée par Elizabeth Czerczuk à qui l’on doit cette création chorégraphiée. Les comédiens ne sont pas en reste dont une grande partie est bilingue comme tous les artistes de la compagnie.
Spectacle inoubliable que « Les Inassouvis », une semaine déjà que je l’ai vu et je m’en souviens encore comme si je venais de quitter le théâtre.

Publié par Catlow le 24 octobre 2018

Dès les premiers pas dans le théâtre nous sommes dans l’ambiance, décor étrange, jardin extérieur, bar, peuplé de mannequins, où nous est servi un verre….
Le spectacle est un véritable choc pour ne pas dire électrochoc. Bien vite une lame de fond nous emporte à travers la folie, les pleurs et les rires et nous laisse à la fin du spectacle sur les rives d’un théâtre méconnu, celui d’Elizabeth Czerczuk, et là nous commençons à nous questionner, n’est-ce pas là le monde dans lequel nous vivons, confrontés chaque jour à la violence, à la mort, à l’espoir, au désespoir ? Tout au long de la représentation nous sommes fascinés par les danseuses, les comédiens, la musique et les éclairages intimes. Remarquable Elizabeth Czerczuk dans Matka, passant de la petite fille à la mère dépravée avant de mourir. Grand bravo à elle pour sa création chorégraphique et la direction de tous ses artistes. Je me souviendrai longtemps de cette trilogie « Les Inassouvis ».

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

BLOGS THEATRE

Neige à Tokyo : blog sur le théâtre et les spectacles vivants
Un Soir Ou Un Autre : Danse Theatre Sons Partis Pris Mots Buto Amnésies
Theatrauteurs : actualités et chroniques théâtrales

Également à découvrir...