Information concernant la fermeture des lieux culturels et la suspension de notre publication • • •

Le Joueur d'échecs

(7 votes et 7 avis)
Ajouter à mes favoris

Théâtre Rive Gauche
6 rue de la Gaîté - 75014 Paris 14e
Métro : Edgar Quinet (6)

Distribution : De Stefan Zweig, adaptation Éric-Emmanuel Schmitt, mise en scène Steve Suissa. Avec Francis Huster

Genre : Seul en scène
Sous-rubrique : Pièces de théâtre
Durée : 1h30
Date de début : 3 septembre 2014
Date de fin : 29 août 2015
Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Suite aux décisions gouvernementales concernant l'épidémie de COVID-19, les événements culturels sont actuellement suspendus. Même si nous travaillons en permanence à leur mise à jour, les dates et horaires affichés peuvent donc parfois être erronés. Merci de votre compréhension !

Fuyant la guerre, l'auteur prend un bateau qui l'emmène vers l'Amérique du Sud. Pendant la traversée, un combat s'engage qui le passionne : au dessus d'un jeu d'échecs s'affrontent le champion du monde Csentovic, une brute lente, cupide, inculte, antipathique, qui n'a jamais perdu une partie, et le mystérieux Monsieur B., un aristocrate viennois, sensible, raffiné, qui vient d'échapper aux griffes de la Gestapo. Qui gagnera ? L'intelligence et la culture ont-elles encore une chance dans ce monde qui sombre dans la barbarie ?

Théâtre Rive Gauche

Adresse : 6 rue de la Gaîté 75014 Paris 14e
Métro : Edgar Quinet (6)
Réservation : 01.43.35.32.31 (tlj)
Site web : www.theatre-rive-gauche.com

7 avis sur Le Joueur d'échecs

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Publié par LE NAIR le 31 août 2015

remarquable performance de l'acteur ; bémol :ambiance générale un peu pesante peut etre due à l'histoire ellemême , parfois un discret ennui se dessine, envolé immédiatement par le talent de l'acteur; tout d emême très bonne soirée

Publié par Lecomte le 25 juillet 2015

Remarquablement bien interprété certes...Mais je suis une inconditionnelle de Zweig, et j'ai trouvé qu'il s'agissait davantage d'un exercice de style, que d'une volonté de faire partager la philosophie de cet écrivain hors du commun. La mise en scène est très statique, la scène encombrée, la femme de Zweig n'existe qu'au travers d'une voix off mortifère évoquant une crise d’asthme du début à la fin de la pièce .Ce comédien aurait il accepté de partager la scène, j'en doute! ,Sa façon de surjouer, sa diction impeccable, ont non seulement provoqué mon ennui, mais aussi mon irritation! !La pièce est par ailleurs assez éloignée du livre, avec une volonté d'en faire des tonnes! Pourquoi faire mourir Zweig sur ce bateau alors qu'il s'est suicidé avec son épouse en d'Amérique latine dans un ultime geste d'amour,pensant que la barbarie nazie serait inéluctable en Europe. Pauvre épouse fantôme à qui on laisse sa fiole, tandis que Zweig passe à l'acte sur scène! Je n'ai pas fait le bon choix, j'aurais dû assister à "24 heures de la vie d'une femme"

Publié par rosca le 10 juin 2015

D'abord, la note négative. Le metteur en scène, je suppose, a décidé de faire passer la voix de Francis Huster par le système d'amplification du théâtre. D'abord, j'en ai été dérouté, puis cela m'est devenu insupportable et ma gêne était toujours là à la fin du spectacle. La voix est la même, que l'acteur vous regarde droit dans les yeux ou qu'il vous tourne le dos. Et moi qui croyais que le théâtre c'était la proximité acteur(s)/spectateurs ! La salle n'est pas bien grande, pourtant. Mauvais, très mauvais choix !
Pour le reste, bravo pour le décor évoquant le paquebot. Texte simple qui respecte le propos de l'auteur. Monologue un peu "surjoué" lorsque l'acteur incarne les personnages de l'histoire; quelques pauses bien pesées auraient probablement permis d'éviter de tomber dans la caricature.
Conclusion : une bonne soirée qui aurait pu être bien meilleure sans un recours injustifié à la technique.

Publié par colmet daage le 8 mai 2015

superbe spectacle, quel talent !
nous étions parfaitement placés.
à très bientot

Publié par FAURE-AUDOUY le 9 avril 2015

Prestation impressionante de Francis Huster dans un rôle unique à multiple visages, celui de Stefan Zweig et autres personnalités de cette nouvelle très "zweiguienne".

Publié par Jmg le 1er janvier 2015

Un beau texte sur la culture et l'intelligence et la lutte contre la barbarie et l'isolement mentale. Bien joué, sans artifice.

Publié par JJP le 24 décembre 2014

Bien moins violente que la nouvelle cette mise en scène à une voix est un exercice de style pour un acteur de talent mais certainement un peu cabot pour s'y être prêté...on se demande aussi pourquoi la scène est aussi encombrée de valises, meubles etc...on peut évoquer émigration et désespoir de ce départ de façon à la fois plus simple et plus marquante.

Principaux artistes

Francis Huster

Au théâtre, on a pu voir Francis Huster dans Transmission (Théâtre Hébertot) en 2020, Une nuit chez Musset (Théâtre Traversière) en 2020, Bronx (Le Théâtre Libre) en 2019 ou encore Pourvu qu'il soit heureux (Théâtre du Casino) en 2019.
Au cinéma, Francis Huster a interprété Vital Dutour dans Je m'appelle Bernadette en 2011, réalisé, écrit, interprété Robert dans Un homme et son chien en 2008 ou encore interprété David dans Comme t'y es belle ! en 2006.

Steve Suissa

Au théâtre, on a pu voir Steve Suissa dans Samia (Le Théâtre Libre) en 2020, Fleurs de soleil (Théâtre Antoine) en 2020, Transmission (Théâtre Hébertot) en 2020 ou encore Ich bin Charlotte (Le Théâtre Libre) en 2019.
Au cinéma, Steve Suissa a interprété Benjamin Perez dans Victor "Young" Perez en 2013, réalisé, écrit, interprété Joseph dans Mensch en 2007 ou encore réalisé, écrit Cavalcade en 2005.

Éric-Emmanuel Schmitt

Naissance à Sainte-Foy-lès-Lyon, France le 28 mars 1960 (61 ans).
Au théâtre, on a pu voir Éric-Emmanuel Schmitt dans Madame Pylinska et le secret de Chopin (Théâtre Rive Gauche) en 2021, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (Théâtre du Casino) en 2020, Oscar et la dame rose (Comédie Bastille) en 2019 ou encore La Nuit de Valognes (Théâtre Lepic) en 2018.
Au cinéma, Éric-Emmanuel Schmitt a réalisé, écrit Oscar et la dame rose en 2008 , réalisé, écrit Odette Toulemonde en 2007 ou encore écrit Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran en 2003.

Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !

Également à découvrir...