Théâtres

Genre : Comédie
Lieu : Théâtre Saint-Georges, Paris 9e
Date de début : 3 octobre 2014
Date de fin : 8 janvier 2015

Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Pour le confort et la santé de tous, merci de respecter les consignes sanitaires mises en œuvre par les lieux culturels : présentation d'un "pass sanitaire", port du masque, usage de gel hydroalcoolique et distanciation physique.

Présentation

Pierre Mazer, l'alter ego de Pierre Palmade, est de retour, cette fois-ci, dans le rôle d'un auteur de pièces à succès. Toujours égocentrique et à la recherche de bons mots, toujours homosexuel assumé mais maintenant en couple avec un compagnon qu'il martyrise. Son envie de faire un enfant est le nœud de l'histoire. Il veut un fils ! Sauf qu'il l'a promis à deux femmes : à sa meilleure amie et à l'actrice de sa prochaine pièce. Une bataille de femmes qui s'annonce des plus mordantes…

L'événement Le Fils du comique est référencé dans notre rubrique Pièces de théâtre.

Derniers avis

Avis publié par Jean-Charles KROGMANN le 28 décembre 2014

C'est tjs un plaisir de retrouver Pierre Palmade, que l'on connaît tous depuis 25 ans et qui est une personnalité sympathique, voire touchante. C'est aussi un assez bon auteur, de sketchs et de comédies. Dans le fils du comique, on trouve beaucoup d'humour et quelques répliques qui font vraiment mouche (la salle éclate de rire plusieurs fois). En revanche, les ficelles restent (très) grosses, et la situation, pourtant si actuelle et si intéressante a priori, reste ici très convenue. Et, surtout, par facilité ou par pudeur, Pierre Palmade ne la traite pas en profondeur - plus encore, tire prudemment, des fils dont on semble qu'il ne veut, ou ne sait, les tirer davantage: le désir (et la certitude bornée) d'avoir un fils à tout prix, la notion de recommencement/transmission, le rôle du compagnon dans la vie de l'enfant à venir. Sans parler des problématiques propres à l'homosexualité: oui ou non, un homosexuel peut-il avoir un enfant "génétique" (pour reprendre le terme de Pierre)? Les pratiques sexuelles font-elles que l'on peut ne pas être considéré comme un homme (mais comme une femme)? Sans compter ce que personnage du compagnon, Benjamin, dit à Pierre (Mazard? Palmade?): "Tu m'en veux beaucoup de ne pas être une femme"... Enfin bref, beaucoup de choses qui restent, dans une sorte de mise en abyme(?) ou de simple métonymie, à l'état embryonnaire. Dommage.
Saluons la performance du comédien qui joue Benjamin et de la comédienne qui joue la meilleure amie: ils sont, l'un et l'autre, dynamique et amusants, même si, une fois encore, leurs réactions et même leurs répliques sont vraiment téléphonées! Bref, c'est sympathoche.
Mon grand regret vient du jeu d'acteur de Pierre (enfin, "jeu", si l'on peut dire). Depuis 25 ans, il fait rire en grand échalas déguingandé et physiquement un peu coincé - mais, ce, dans ses sketchs (où, souvent, sa fait mouche) ou dans ses duos avec Laroque. Là, dans cette pièce plus traditionnelle, ça ne passe pas du tout: il a l'air tellement mal dans son corps qu'il nous fait mal: impression qu'il ne sait pas quoi faire de ses mains, quoi faire de son torse, de son corps tout entier, ou presque: tout au plus, ça passe au niveau du "jeu des" jambes et des pieds). Moi qui, depuis 25 ans, l'ai surtout vu à la télé (une fois au cinéma, dans un rôle tout à fait oubliable, dans "Sagan") mais qui ai beaucoup de tendresse pour lui, je me suis vraiment demandé, tout au long de la pièce, si

Principaux artistes liés à l'événement

Pierre Palmade : au théâtre, Pierre Palmade est à l'affiche de Muriel Robin : Et pof ! (L'Olympia) en 2022, Ils s'aiment, ils se sont aimés (Théâtre Le Passage vers les Étoiles) en 2022, Assume, bordel ! (Les Enfants du Paradis) en 2021 ou encore Pierre Palmade joue ses sketches (Le Point Virgule) en 2019.

Ariane Mourier : au théâtre, Ariane Mourier est à l'affiche de Intra Muros (La Pépinière Théâtre) en 2022, Comme il vous plaira (La Pépinière Théâtre) en 2022, Le Banquet (Théâtre de Paris) en 2020 ou encore Alimentation générale (Théâtre des Béliers parisiens) en 2017.

Benjamin Gauthier : au théâtre, Benjamin Gauthier est à l'affiche de Assume, bordel ! (Les Enfants du Paradis) en 2021, Les Feux de l’amour et du hasard (Le Grand Point Virgule) en 2020, Jean-Louis XIV (Théâtre des Béliers parisiens) en 2019 ou encore Le Miracle (Comédie de Paris) en 2017.

Agnès Boury : au théâtre, Agnès Boury est à l'affiche de Une idée géniale (Théâtre Michel) en 2022, Une vie de pianiste (Studio Hébertot) en 2019, Un truc entre nous (Comédie Bastille) en 2018 ou encore Duel, opus 2 (Théâtre du Palais-Royal) en 2016.

Emmanuelle Michelet : au théâtre, Emmanuelle Michelet est à l'affiche de Pour en finir avec Hugh Grant (Théâtre des Mathurins) en 2017 ou encore La Croisade s'amuse (Théâtre Montparnasse) en 2013.
Au cinéma, Emmanuelle Michelet a interprété Florence dans Le Talent de mes amis en 2015, écrit Rue Mandar en 2012 ou encore interprété la gardienne de l'école dans Du vent dans mes mollets en 2011.

Adresse du lieu

Théâtre Saint-Georges

Adresse : 51 rue Saint-Georges 75009 Paris 9e
Métro : Saint-Georges (12)
Réservation : 01.48.78.63.47 (tlj)
Site web : www.theatre-saint-georges.com

Plan d'accès

Théâtre Saint-Georges - Paris 9e
51 rue Saint-Georges

1 avis sur Le Fils du comique

Avis publié par Jean-Charles KROGMANN le 28 décembre 2014

C'est tjs un plaisir de retrouver Pierre Palmade, que l'on connaît tous depuis 25 ans et qui est une personnalité sympathique, voire touchante. C'est aussi un assez bon auteur, de sketchs et de comédies. Dans le fils du comique, on trouve beaucoup d'humour et quelques répliques qui font vraiment mouche (la salle éclate de rire plusieurs fois). En revanche, les ficelles restent (très) grosses, et la situation, pourtant si actuelle et si intéressante a priori, reste ici très convenue. Et, surtout, par facilité ou par pudeur, Pierre Palmade ne la traite pas en profondeur - plus encore, tire prudemment, des fils dont on semble qu'il ne veut, ou ne sait, les tirer davantage: le désir (et la certitude bornée) d'avoir un fils à tout prix, la notion de recommencement/transmission, le rôle du compagnon dans la vie de l'enfant à venir. Sans parler des problématiques propres à l'homosexualité: oui ou non, un homosexuel peut-il avoir un enfant "génétique" (pour reprendre le terme de Pierre)? Les pratiques sexuelles font-elles que l'on peut ne pas être considéré comme un homme (mais comme une femme)? Sans compter ce que personnage du compagnon, Benjamin, dit à Pierre (Mazard? Palmade?): "Tu m'en veux beaucoup de ne pas être une femme"... Enfin bref, beaucoup de choses qui restent, dans une sorte de mise en abyme(?) ou de simple métonymie, à l'état embryonnaire. Dommage.
Saluons la performance du comédien qui joue Benjamin et de la comédienne qui joue la meilleure amie: ils sont, l'un et l'autre, dynamique et amusants, même si, une fois encore, leurs réactions et même leurs répliques sont vraiment téléphonées! Bref, c'est sympathoche.
Mon grand regret vient du jeu d'acteur de Pierre (enfin, "jeu", si l'on peut dire). Depuis 25 ans, il fait rire en grand échalas déguingandé et physiquement un peu coincé - mais, ce, dans ses sketchs (où, souvent, sa fait mouche) ou dans ses duos avec Laroque. Là, dans cette pièce plus traditionnelle, ça ne passe pas du tout: il a l'air tellement mal dans son corps qu'il nous fait mal: impression qu'il ne sait pas quoi faire de ses mains, quoi faire de son torse, de son corps tout entier, ou presque: tout au plus, ça passe au niveau du "jeu des" jambes et des pieds). Moi qui, depuis 25 ans, l'ai surtout vu à la télé (une fois au cinéma, dans un rôle tout à fait oubliable, dans "Sagan") mais qui ai beaucoup de tendresse pour lui, je me suis vraiment demandé, tout au long de la pièce, si

Donner mon avis sur Le Fils du comique

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux
CÉRÉMONIE DES MOLIÈRES