L'Officiel des spectacles bientôt de retour dans vos kiosques • • •
Bébé Tigre : Affiche

Bébé Tigre

(1 vote et 1 avis)
Ajouter à mes favoris

Nationalité : France
Genre : Drame
Réalisateur : Cyprien Vial
Durée : 1h27
Distributeur : Haut et Court Dist.
Date de sortie : 14/01/2015

Galerie

Description

Originaire du Penjab, dans le nord de l’Inde, Many, 17 ans, vit en France depuis deux ans. Son statut de « mineur isolé étranger » lui permet d’être accueilli par une famille et suivi par un éducateur. Il étudie dans un collège de Seine-Saint-Denis, comme les autres élèves de sa classe, il révise ses cours, sort un peu, tombe amoureux, il est bien intégré. Mais ses parents, qui appartiennent à la communauté sikhs, se sont lourdement endettés pour l’envoyer en France et ils attendent de lui qu’il leur envoie de l’argent. Le jeune homme se heurte à la loi française, qui interdit le travail des enfants, à ses professeurs qui s’inquiètent pour son avenir et le poussent à poursuivre des études, son éducation qui le pousse coûte que coûte à ne pas décevoir sa famille et Kamal, son passeur qui lui fournit un travail illégal.

Dénonçant la traite d’enfants indiens en France, en s’appuyant sur des séances de travail avec des collégiens, Cyprien Vial donne un air de polar à ce drame, confrontant son tout jeune héros à un choix moral, qui marque son passage à l’âge adulte.

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par McVities le 9 février 2015

Chronique de la vie d'un jeune atypique, harassé de toutes parts mais qui arrive à gérer plusieurs vies simultanément.
Le réalisateur n'a sans doute pas voulu stigmatiser la communauté Sikh, et du coup ne s'est pas apesanti sur le sens des scènes (répétitives) où Many retrouve ses compatriotes.
La relation avec sa copine m'a parue improbable et les scènes "charnelles" un peu inutiles.
J'ai du mal à croire qu'un jeune mec puisse perdre en seulement 2 ans à la fois son accent indien et les préjugés de son milieu d'origine à l'égard de tout ce qui n'est pas Sikh...

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !