Bruno Reidal, confession d'un meurtrier

De Vincent Le Port (2021)
Cinémas Drame 1h41

Réalisation : Vincent Le Port
Principaux artistes : Dimitri Doré, Jean-Luc Vincent, Roman Villedieu, Alex Fanguin
Genre : Drame
Nationalité : France
Durée : 1h41
Année de réalisation : 2021
Date de sortie : 23 mars 2022
Distributeur : Capricci Films

Interdit - de 16 ans

Présentation

Cantal, 1er septembre 1905. Un séminariste de 17 ans est arrêté pour le meurtre d'un enfant de 12 ans. Pour comprendre son geste, des médecins lui demandent de relater sa vie depuis son enfance jusqu'au jour du crime. D'après l'histoire vraie de Bruno Reidal, jeune paysan du Cantal qui, toute sa vie, lutta contre ses pulsions meurtrières.

Inspiré par le cas éponyme, Bruno Reidal, confessions d'un meurtrier est le premier long-métrage de Vincent Le Port. Le réalisateur explique avoir découvert l'affaire dans un livre consacré aux tueurs en série : « le fait divers et la personne de Bruno m’ont immédiatement fasciné, par cet ancrage temporel et géographique inhabituel, par l’atrocité du meurtre qui contrastait avec l’image que tout le monde se faisait de Bruno (bon élève, pieux, timide, chétif), et aussi par un paradoxe assez inexplicable, à savoir que l’assassin n’avait apparemment aucun remords, mais qu’il s’était pourtant livré de lui-même aux autorités », ajoute Vincent Le Port.

Casting

Réalisation : Vincent Le Port

Distribution : Dimitri Doré (Bruno Reidal, 17 ans), Jean-Luc Vincent (Alexandre Lacassagne), Roman Villedieu (Bruno Reidal, 10 ans), Alex Fanguin (Bruno Reidal, 6 ans), Tino Vigier (Blondel), Nelly Bruel (La mère), Ivan Chiodetti (Le père), Dominique Legrand (Docteur Papillon), Antoine Brunel (Docteur Rousset), Tristan Chiodetti (François), René Loyon (Le supérieur), Rémy Leboucq (Le berger)

Casting technique : Vincent Le Port (Scénario)

Derniers avis

Avis publié par Didier le 3 avril 2022

Voilà un film soigné dans sa reconstitution (évènement ayant réellement eu lieu et vision trés sombre d'une France rurale des années 1900 ) et le thème présenté.
Thème qui fait froid dans le dos puisqu'il s'agit de comprendre un acte a priori incompréhensible, l'assassinat d'un enfant par un adolescent apparemment sans mobile apparent. Le tour de force est de maintenir l'attention du spectateur qui accompagne les personnages en charge de l'expertise après l'homicide.
Le film n'est pas ennuyeux mais inquiétant dans cette descente dans les motivations du jeune homme car le sujet est intemporel et que nous pouvons tout à fait avoir dans notre environnement des criminels en puissance de ce genre (heureusement, que l'on peut supposer en très faible nombre).
Fan de cascades et d'actions en tout genre, s'abstenir.

Paris 10
Le Brady
39 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
17:00
Paris 10
Le Brady
39 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
14:30
Paris 6
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
11:00
Paris 10
Le Brady
39 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
22:00
Paris 10
Le Brady
39 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
19:45
Paris 10
Le Brady
39 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
17:10
Paris 6
Saint-André-des-Arts
30 rue Saint-André-des-Arts (S. 1&2) - 12 rue Gît le Cœur (S. 3)
Paris 6e
17:30
Paris 10
Le Brady
39 boulevard de Strasbourg
Paris 10e
16:00

1 avis sur Bruno Reidal, confession d'un meurtrier

Avis publié par Didier le 3 avril 2022

Voilà un film soigné dans sa reconstitution (évènement ayant réellement eu lieu et vision trés sombre d'une France rurale des années 1900 ) et le thème présenté.
Thème qui fait froid dans le dos puisqu'il s'agit de comprendre un acte a priori incompréhensible, l'assassinat d'un enfant par un adolescent apparemment sans mobile apparent. Le tour de force est de maintenir l'attention du spectateur qui accompagne les personnages en charge de l'expertise après l'homicide.
Le film n'est pas ennuyeux mais inquiétant dans cette descente dans les motivations du jeune homme car le sujet est intemporel et que nous pouvons tout à fait avoir dans notre environnement des criminels en puissance de ce genre (heureusement, que l'on peut supposer en très faible nombre).
Fan de cascades et d'actions en tout genre, s'abstenir.

Donner mon avis sur Bruno Reidal, confession d'un meurtrier

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux