Ceux qui travaillent, affiche

Ceux qui travaillent

Drame 1h42

Nationalité : Belgique, Suisse
Genre : Drame
Réalisateur : Antoine Russbach
Techniciens : Antoine Russbach (Scénariste) , Emmanuel Marre (Scénariste)
Durée : 1h42
Date de sortie : 25/09/2019
Année de réalisation : 2018
Année de sortie : 2019
Date de mise en salle : 25/09/2019

Galerie

Description

À force de travail, Frank, la cinquantaine, a gravi les échelons. Il est devenu cadre supérieur dans une compagnie de fret maritime. Il a ainsi pu offrir à sa famille une vie confortable, qu’il n’a pas connue étant jeune, ayant grandi à la dure dans une ferme. Frank perd malheureusement son travail quand, pour régler une situation de crise, il a dû agir à la limite de la légalité. Il se sent trahi. Il commence par cacher son licenciement aux siens. Quand il finit par dire la vérité, son fils lui fait bien comprendre qu'il ne renoncera pas à son niveau de vie. Frank accepte alors un emploi qui requiert peu de scrupules.

Antoine Russbach est clair : son premier long-métrage est certes politique, mais il n’exclut pas l’électorat de droite. À travers le personnage incarné par Olivier Gourmet, il questionne la figure de l’anti-héros et le sentiment d’empathie qui parvient à gagner le spectateur malgré la dimension morale : « J’adore explorer cette idée, parce qu’elle nous amène à faire l’expérience de l’altérité ». Ceux qui travaillent était présenté au Festival de Locarno en août 2019.

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par sonia le 18 septembre 2019

L'époque veut qu'ils soient nombreux à filmer le camp de "ceux travaillent" vs les "autres"mais cet excellent film politique ET intelligent qui maîtrise tous les codes artistiques est probablement le meilleur.

L'intrigue riche permet d'évoquer les dérives de la mondialisation et les personnages secondaires forts (la psychologue, les collègues/partenaires de travail, une fille cadette un peu futée...) de cerner l'absolue solitude du parvenu élevé dans la misère et pour lequel "la vie des hommes ne vaut pas plus que celle des bêtes".

Russbach nous offre un vrai film, soulève de vraies questions, élève le débat !
On est loin des brûlots pesants carrément réalisés par des partis/clowns/hommes politiques qui alignent les clichés populistes ou de productions survendues sur le seul nom/rôle de l'acteur/héro qui campe "le chômeur".

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !