Printemps du Cinéma 2024 : 5 € la place

Du dimanche 24 au mardi 26 mars 2024, profitez pleinement des salles obscures grâce à un tarif unique de 5 euros la séance.

Rendez-vous désormais incontournable du cinéma français, le Printemps du Cinéma a lieu cette année du dimanche 24 au mardi 26 mars 2024 inclus. L'événement est organisé par la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF), qui regroupe les 6000 salles de cinéma du territoire.

Dans toutes les salles participant à l'opération, le tarif unique de la place sera à 5 euros (hors majoration pour les films en 3D, séances spéciales et prestations complémentaires). Cette offre promotionnelle étant non cumulable avec d'autres avantages tarifaires.

À l'instar de la Fête du Cinéma se déroulant en juin, cet événement est une aubaine pour les cinéphiles qui voient régulièrement augmenter le prix des places de cinéma, pour atteindre parfois 16 à 18 € dans certaines salles parisiennes.

Le Printemps du Cinéma 2024 sera donc l'occasion d'aller voir les dernières sorties marquantes au cinéma, parmi lesquelles Dune 2 de Denis Villeneuve, Boléro d'Anne Fontaine, Une vie de James Hawes, La Salle des profs de Ilker Çatak, Vampire humaniste cherche suicidaire consentant d'Ariane Louis-Seize, Hors-saison de Stéphane Brizé ou encore Bob Marley : One Love de Reinaldo Marcus Green.

L'affiche officielle du Printemps du Cinéma 2024

Affiche officielle du Printemps du Cinéma 2024

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

Premier film en tant que réalisateur de Florent Bernard, transfuge du studio Golden Moustache, Nous, les Leroy est un road trip familial avec José Garcia et Charlotte Gainsbourg. Cette comédie originale, récompensée du Grand prix au Festival de l’Alpe d’Huez, réussit le fin dosage entre humour et mélancolie.

Pour leur premier long métrage réalisé ensemble, Ethan Coen et sa co-scénariste Tricia Cooke se (et nous) défoulent avec ce road-movie féministe et décapant qui, parodiant la série B, use de ses outrances pour tirer à boulet rouge sur nos tabous. Irrésistible… Et parfois leste !

Loin de son Brésil natal, le réalisateur Karim Aïnouz plonge dans l’Angleterre du XVIe siècle, à la cour du roi Henri VIII, pour faire le portrait de Catherine Parr, la sixième et dernière épouse du sanguinaire souverain. Cette reine méconnue, jamais représentée au cinéma, se révèle fascinante d’intelligence et de modernité.

Publié le 18 mars 2024 [Cinémas]

Après plusieurs films politiques sur le monde du travail, Stéphane Brizé délaisse le genre, ainsi que son acteur fétiche (Vincent Lindon), pour renouer avec le mélodrame. Sur fond d'escapade balnéaire, son nouveau film est plus subtil qu'il en a l'air.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.