La Bohème

(11 votes et 11 avis)
Ajouter à mes favoris

Opéra Bastille
130 rue de Lyon - 75012 Paris 12e
Métro : Bastille (1/5/8)

Opéra Opéras / Ballets-Danse 114,5-199,5 € RÉSERVATION

Distribution : De Giacomo Puccini, livret Giuseppe Giacosa, Luigi Illica, mise en scène Claus Guth. Avec Ermonela Jaho (13 > 28 juin), Elena Stikhina (1, 4, 7, 10, 13 juil), Marina Costa-Jackson (2, 5, 8, 11 juil.), Julie Fuchs (13, 16, 19, 22, 25, 28 juin, 2, 5, 8, 11 juil.), Elena Tsallagova (1, 4, 7, 10, 13 juil.), Francesco Demuro (13, 16, 19, 22, 25, 28 juin), Vittorio Grigolo (2, 5, 8, 11 juillet), Benjamin Bernheim (1er, 4, 7, 10, 13 juillet), Lucas Meachem (13, 16, 19, 22, 25, 28 juin, 2, 5, 8, 11 juil.), Gabriele Viviani (1, 4, 7, 10, 13 juil.), Andrzej Filończyk, Krzysztof Bączyk, Franck Leguérinel, Cyrille Lovighi, Florent Mbia, Christian Rodrigue Moungoungou, Hyoung-Min Oh

Genre : Opéra
Sous-rubrique : Opéras / Ballets-Danse
Date de début : 13 juin 2020
Date de fin : 13 juillet 2020

Galerie

Description

Paris, 1830. Rodolfo, jeune poète, vit dans une mansarde insalubre. Un soir, l'arrivée de Mimi, sa jeune voisine, change le cours de sa vie. C'est le début d'une histoire passionnelle. Mais, quand il découvre que la jeune femme est atteinte d'une maladie incurable, il s'éloigne par peur de ne pouvoir lui venir en aide. (2h30)

Puccini livre, à travers la relation du poète Rodolfo et de la fragile Mimi, une histoire d’amour bouleversante et quelques-unes de ses plus belles pages d’opéra. La mise en scène de cette nouvelle production est confiée à Claus Guth qui situe le drame dans un futur sans espoir où l’amour et l’art deviennent la dernière transcendance.

11 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Jean Paul THOMAS le 16 décembre 2017

Que peut bien penser Puccini de cette version de la Bohême ? Sans nier la beauté des décors et la poésie qui se dégage de cette création de Claus Guth, je n'ai pas retrouvé l'âme de l'oeuvre. Où est le Paris fin XIX° qui est, autant que Mimi, un des personnages de cet opéra ? Mimi est belle et grande cantatrice, les 4 garçons manquent un peu d’envergure.

Publié par Paul le 15 décembre 2017

Une mise en scène merveilleuse qui redonne des couleurs à La Bohème de Puccini (dont le livret original et donc le "scenario" d'origine est à la base très pauvre il faut bien le dire.) C'est beau, on se régale.
Je recommande, aussi bien pour l'interprétation musicale extraordinaire (Dudamel à la baguette pour la première fois à l'opéra de Paris ) que pour la beauté esthétique des images. Nicole Car en Mimi est fabuleuse.

Publié par grelugab le 13 décembre 2017

Après une découverte de l'univers, on veut croire à cette mise en scène étonnante, mais on se perd et la poésie de l'histoire en souffre. Les références à Decouflet pour certains costumes ou à Savary pour le barnum n'apportent rien. On a besoin de texte rajouté pour suivre car c'est loin d'être limpide. Oui les interprètes sont bons et la direction d'orchestre sauvent l'ensemble. Le second acte devient tellement lourdingue et peu subtil qu'on doit fermer en effet les yeux pour apprécier.

Publié par Elise le 5 décembre 2017

J'ai trouvée cette interprétation de La Bohème très poétique, les décors sont de toute beauté et l'univers "intergalactique" m'a beaucoup plu. Je ne parle même pas de l'orchestre dirigé avec brio par Dudamel (pour la première fois à l'opéra de Paris ), fantastique, ainsi que tous les solistes qui sont sublimes .

Publié par Alain le 5 décembre 2017

Orchestration et interprètes sont à la hauteur de l’œuvre, quant à la mise en scène... chanter le manque de bois pour se chauffer et les toits de Paris dans une station spatiale....

Publié par Patrick le 5 décembre 2017

Excellente soirée à Bastille. Un mise en scène déroutante au début mais très vite la magie opère et on se laisse complètement emporter par la beauté de la musique, du chant et des images. J'y suis allé avec mon fils de 15 ans, son première opéra et il a beaucoup aimé.

Publié par Véronique le 4 décembre 2017

Tout à fait d'accord avec Paul Henri, j'ai énormément apprécié cette nouvelle version de La Bohème. L'émotion est bien là du début à la fin et c'est cela qui compte. Evidemment cela demande un peu d'ouverture d'esprit...Je recommande sans hésitation. Merci à L'opéra de Paris et à Claus Guth d'avoir osé.

Publié par Paul Henri le 3 décembre 2017

Quel spectacle ! C'est une mise en scène "neuve" qui redonne vie à l'œuvre de Puccini, l'orchestre conduit par Mr Dudamel mène d'une manière magique cette nouvelle production à Bastille. (Il était temps. ) Personnellement j'ai beaucoup aimé, Sonya Yoncheva dans le rôle de Mimi est absolument bouleversante et les décors sont de toute beauté. Certes quand le rideau se lève on est un peu désarmé ou tout du moins surpris, mais après quelques minutes on plonge littéralement dans le "monde" de Claus Guth. J'en suis sorti ébloui et surtout rempli d'émotions.

Publié par Jean Pierre le 3 décembre 2017

Je me suis régalé lors de cette nouvelle production de l'opéra De Paris, la mise en scène de Claus Guth est géniale, les images magnifiques. Exceptionnel Maestro Dudamel à la baguette, sans parler du casting des solistes qui est absolument extraordinaire ! Seuls les vieux grincheux conservateurs n'apprécieront pas la mise en scène " moderne" qui magnifie l'œuvre de Puccini et la rend très actuelle...Certains spectateurs de l'opéra de Paris souhaitent qu'on leur resserve les même veux clichés poussiéreux d'année en année avec les même costumes d'époque.. Puccini était un homme "moderne" à son époque , il en est de même pour Clause Guth, Formidable production.

Publié par pichouron le 29 novembre 2017

La mise en scène est totalement loupée et massacre l'oeuvre de Puccini. On y voit un vaisseau, des astronautes, des dragons, la fusé de tintin, des cadavres qui tombent.... deux mimi.
On ne comprend plus rien à l'histoire qui doit se dérouler sous les toits de Paris.
Guth a écrit une pièce de théâtre futuriste inutile avec la musique de la bohème en accompagnement.
On ne ressent plus la musique. c'est une catastrophe.
Il vous faudra fermer les yeux.

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !

BLOGS THEATRE

Neige à Tokyo : blog sur le théâtre et les spectacles vivants
Un Soir Ou Un Autre : Danse Theatre Sons Partis Pris Mots Buto Amnésies
Theatrauteurs : actualités et chroniques théâtrales

Également à découvrir...