Théâtres Théâtre contemporain Pièces de théâtre

Genre : Théâtre contemporain
Lieu : Studio Hébertot, Paris 17e
Date de début : 8 mai 2022
Date de fin : 25 mai 2022
Durée : 1h05

Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Pour le confort et la santé de tous, merci de respecter les consignes sanitaires mises en œuvre par les lieux culturels : présentation d'un "pass sanitaire", port du masque, usage de gel hydroalcoolique et distanciation physique.

Présentation

Le destin d'une femme rattrapée par l'Histoire. Un délicat équilibre entre humour absurde et poésie. Deux fossoyeurs sont coincés dans l'absurdité de leur quotidien jusqu'au jour où une femme, laissée pour morte, se relève. « Que faire ? » se demandent-ils. S'ensuivent, pour les deux Fossoyeurs, des situations aussi absurdes que grotesques contrebalancées par la poésie de cette femme, la Rescapée, véritable passeuse d'âmes.

Le destin d'une femme rattrapée par l'histoire. Un délicat équilibre entre humour absurde et poésie.

L'événement Cendres sur les mains est référencé dans notre rubrique Pièces de théâtre.

Derniers avis

Avis publié par FRANÇOIS le 25 janvier 2022 (Studio Hébertot)

Spectacle modeste et poignant sur la guerre en Bosnie. Il manquait peut être de l'émotion dans le jeu de la comédienne interprétant la femme qui s'occupait de ses morts ; dire le texte simplement ne suffit pas toujours, surtout dans le cas d'un personnage traumatisé par un massacre, retrouvant le corps de ses proches et de son amoureux prêts à être brûlés dans un charnier...
À mon sens, un état émotionnel plus fort aurait mieux fait l'équilibre avec le jeu des deux fossoyeurs. C'était cependant un moment agréable, et, quelle joie de retrouver le théâtre en chair et en os ! Bravo à toutes, tous et merci.

Avis publié par Brigitte le 18 octobre 2021 (Studio Hébertot)

Pièce qui vous fait réfléchir entre l’indifférence de la mort pendant la guerre et le respect des morts incarné par Prica Lina.

Avis publié par Emmanuel le 16 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Très belle pièce au sujet intemporel et à la fois terriblement contemporain où se mêlent émotion et surréalisme, à la mise en scène fluide et servie par d'excellents comédiens. Vivement conseillée.

Avis publié par Daumesnil armand le 9 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Une très belle pièce de Laurent Gaudé, grand auteur de théâtre contemporain. Un récit théâtral fort avec de la réflexion et beaucoup d'émotions. Des moments d’humour, sur un sujet grave qui interpelle tout à chacun. La mise en scène tout en subtilité d’Alexandre Tchobanoff assisté de Prisca Lona donne au texte une ampleur éclatante et touchante. Pas de belle pièce sans d'excellents comédiens. Les comédiens Arnaud Carbonnier et Olivier Hamel campent magistralement les deux fossoyeurs. La comédienne Prisca Lona interprète le rôle de la rescapée avec une intensité et une justesse qui favorisent la fantasmagorie du personnage. Je ne raconte pas ici le contenu de ce spectacle car le mieux est d'aller vite le voir au Studio Hébertot. Je souhaite de tout cœur que, comme moi, vous passerez un excellent et beau moment de théâtre.

Avis publié par Aline le 9 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Un grand moment de théâtre ! Comme la fin du monde en terre hostile… Aux confins de l’humanité… ça colle, poisse, gratte… Des flash-back qui hantent, des souffrances intolérables, des combats perdus d’avance ? L’ennemi est invisible mais omniprésent, palpable. La mort, susurrée, s’infiltre. Un no man’s land dont on ne revient pas ? Un dialogue enraciné dans l’existentiel, dans une bulle hermétique ; un huis-clos absurde, poétique. On se demande à tout moment si cela va déraper vers la mort ou vers la vie ? Une rescapée sent, touche, caresse, murmure et apprend les corps : une ouverture vers la vie.
Deux comédiens et une comédienne, d’une présence incroyable, évoquent les ravages de combats inégaux, de la guerre, tant avec leurs corps que leurs mots et nous emmènent de l’absurde, à la plainte, à la solidarité au hasard de regards hallucinés. Tout en humanité. Une mise en scène méticuleuse, précise qui fait entendre ce beau texte peu connu de Laurent Gaudé. J’ai beaucoup pensé à Becket. Un beau spectacle : courez-y !

Principaux artistes liés à l'événement

Laurent Gaudé : au théâtre, Laurent Gaudé est à l'affiche de Le Colonel Barbaque (À la Folie Théâtre) en 2023, Nous, l'Europe, banquet des peuples (TGP - Théâtre Gérard Philipe) en 2022 ou encore Tombeau pour Palerme (Théâtre de Belleville) en 2022.

Olivier Hamel : au théâtre, Olivier Hamel est à l'affiche de Littoral (Centre Paris Anim' Les Halles - Le Marais) en 2018, Régis Ivanov : French Touch (Théâtre de la Vieille Grille) en 2017 ou encore Jeux de planches (Les Déchargeurs) en 2013.

Alexandre Tchobanoff : au théâtre, Alexandre Tchobanoff est à l'affiche de Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes (Studio Hébertot) en 2020 ou encore Clic & déclic (Théo Théâtre) en 2019.

Prisca Lona : au théâtre, Prisca Lona est à l'affiche de Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes (Studio Hébertot) en 2020 ou encore Clic & déclic (Théo Théâtre) en 2019.

Arnaud Carbonnier : au théâtre, Arnaud Carbonnier est à l'affiche de Le Projet Conrad (Théâtre de la Tempête) en 2009.

Adresse du lieu

Studio Hébertot

Adresse : 78 bis bd des Batignolles 75017 Paris 17e
Métro : Villiers (2/3)
Réservation : 01.42.93.13.04
Site web : www.studiohebertot.com

Plan d'accès

Studio Hébertot - Paris 17e
78 bis bd des Batignolles

9 avis sur Cendres sur les mains

Avis publié par FRANÇOIS le 25 janvier 2022 (Studio Hébertot)

Spectacle modeste et poignant sur la guerre en Bosnie. Il manquait peut être de l'émotion dans le jeu de la comédienne interprétant la femme qui s'occupait de ses morts ; dire le texte simplement ne suffit pas toujours, surtout dans le cas d'un personnage traumatisé par un massacre, retrouvant le corps de ses proches et de son amoureux prêts à être brûlés dans un charnier...
À mon sens, un état émotionnel plus fort aurait mieux fait l'équilibre avec le jeu des deux fossoyeurs. C'était cependant un moment agréable, et, quelle joie de retrouver le théâtre en chair et en os ! Bravo à toutes, tous et merci.

Avis publié par Brigitte le 18 octobre 2021 (Studio Hébertot)

Pièce qui vous fait réfléchir entre l’indifférence de la mort pendant la guerre et le respect des morts incarné par Prica Lina.

Avis publié par Emmanuel le 16 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Très belle pièce au sujet intemporel et à la fois terriblement contemporain où se mêlent émotion et surréalisme, à la mise en scène fluide et servie par d'excellents comédiens. Vivement conseillée.

Avis publié par Daumesnil armand le 9 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Une très belle pièce de Laurent Gaudé, grand auteur de théâtre contemporain. Un récit théâtral fort avec de la réflexion et beaucoup d'émotions. Des moments d’humour, sur un sujet grave qui interpelle tout à chacun. La mise en scène tout en subtilité d’Alexandre Tchobanoff assisté de Prisca Lona donne au texte une ampleur éclatante et touchante. Pas de belle pièce sans d'excellents comédiens. Les comédiens Arnaud Carbonnier et Olivier Hamel campent magistralement les deux fossoyeurs. La comédienne Prisca Lona interprète le rôle de la rescapée avec une intensité et une justesse qui favorisent la fantasmagorie du personnage. Je ne raconte pas ici le contenu de ce spectacle car le mieux est d'aller vite le voir au Studio Hébertot. Je souhaite de tout cœur que, comme moi, vous passerez un excellent et beau moment de théâtre.

Avis publié par Aline le 9 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Un grand moment de théâtre ! Comme la fin du monde en terre hostile… Aux confins de l’humanité… ça colle, poisse, gratte… Des flash-back qui hantent, des souffrances intolérables, des combats perdus d’avance ? L’ennemi est invisible mais omniprésent, palpable. La mort, susurrée, s’infiltre. Un no man’s land dont on ne revient pas ? Un dialogue enraciné dans l’existentiel, dans une bulle hermétique ; un huis-clos absurde, poétique. On se demande à tout moment si cela va déraper vers la mort ou vers la vie ? Une rescapée sent, touche, caresse, murmure et apprend les corps : une ouverture vers la vie.
Deux comédiens et une comédienne, d’une présence incroyable, évoquent les ravages de combats inégaux, de la guerre, tant avec leurs corps que leurs mots et nous emmènent de l’absurde, à la plainte, à la solidarité au hasard de regards hallucinés. Tout en humanité. Une mise en scène méticuleuse, précise qui fait entendre ce beau texte peu connu de Laurent Gaudé. J’ai beaucoup pensé à Becket. Un beau spectacle : courez-y !

Avis publié par Martin le 9 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Un texte formidable soutenu par une excellente mise en scène et de remarquables comédiens.

Avis publié par JLT le 8 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Un très beau texte mêlant trivialité d'un quotidien désespéré par la guerre et poésie éternelle de l'énergie vitale, des acteurs épatants qui vibrent et font vibrer, une mise en scène et scénographie intelligentes : cette pépite de théâtre est un must.

Avis publié par Philippe René le 7 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Une démonstration de force du spectacle vivant !
Avec une mise en scène précise et sobre, la pièce nous amène à voir les beautés et les horreurs de l'humanité.
Bravo aux acteurs pour leur superbe performance ! Le travail de toute la troupe montre combien le théâtre est essentiel pour notre société.

Avis publié par marianne le 7 septembre 2021 (Studio Hébertot)

Un superbe spectacle où chacun des mots vous frappe, où chacun des acteurs dit juste, où le spectateur, à sa place, est impliqué dans la tourmente. Une mise en scène serrée qui vous accroche. Allez-y vite !

Donner mon avis sur Cendres sur les mains

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux
NOËL 2022 À PARIS

Que faire à Noël à Paris ?
Illuminations, vitrines, marchés, sorties, spectacles, concerts... pour célébrer la fin d'année dans la capitale.