Théâtres Comédie Pièces de théâtre 16-50 € -29% RÉSERVATION

Genres : Comédie, Spectacle musical
Lieu : Théâtre Montparnasse, Paris 14e
Date de début : 15 mai 2024
Date de fin : 30 juin 2024
Durée : 1h45

Pour le confort et la santé de tous, merci de respecter les consignes sanitaires mises en œuvre par les lieux culturels : présentation d'un "pass sanitaire", port du masque, usage de gel hydroalcoolique et distanciation physique.

Présentation

Avec La Culotte, Émeline Bayart met en lumière une guerre des sexes terrifiante et cruellement drôle où la farce visionnaire côtoie le cauchemar. Les chansons occupent une place essentielle. Jean Anouilh dénonce dans cette pièce publiée en 1978 la folie et la décadence d’un système qui réduit l’individu au néant en utilisant la carte de l’humour et le code du carnaval où tout peut être inversé : les rôles de genre, la hiérarchie sociale, le haut et le bas, l'endroit et l'envers.

La précédente création d'Émeline Bayart en 2023, l’opérette Ô mon bel inconnu, a été particulièrement remarquée. Anne-Sophie Grac inscrit la scénographie de La Culotte dans un univers fantasmagorique où le chaos précède la démesure. Émeline Bayart s’inspire de la force poétique du Satyricon de Fellini et de l’âpre mais hilarant Affreux, sales et méchants d’Ettore Scola pour décrire une nouvelle société où monstres et merveilles cohabitent pour le meilleur… ou pour le pire.

Le spectacle La Culotte est référencé dans notre rubrique Pièces de théâtre.

Derniers avis sur le spectacle : La Culotte

Avis publié par Serge le 27 mai 2024 (réservation via L'Officiel des spectacles)

Excellent spectacle !
Le texte est très drôle.
Les acteurs sont bons.
La mise en scène aussi très très bonne.
J’ai aussi apprécié le chant, la pianiste, la clarinette et le trombone.
Et nous avons beaucoup ri. Ça tombe bien, nous étions venus pour cela et nous n’avons pas été déçus.
À voir absolument, sauf par les féministes coincées, s’il en existe ! Pas sûr 😂 !

Avis publié par Frédéric le 23 mai 2024

Pourquoi monte-t-on une pièce de théâtre plutôt qu’une autre ?
Voilà une pièce qui dit tout et son contraire et qui, finalement, est réactionnaire. Elle dit tout, puisque dans un contexte fantasmé de prise de pouvoir par les féministes, le personnage du vieux mâle riche et socialement élevé est décrit comme un porc tapant dans toutes les bonnes qui passent ; et le contraire, avec des féministes qui ont droit à tous les clichés réactionnaires possibles. Qu’on en juge : dans cette pièce, les féministes ne sont pas des femmes mais des hommes déguisés en femmes (puisque l’exercice du pouvoir les a masculinisées), des femmes pas tout à fait des femmes puisque lesbiennes (aussi bien, les homosexuels qu’elles tolèrent dans leur sillage ne sont pas tout à fait des hommes), pédophiles (cad perverses), dénaturées (puisque mauvaises mères détestant leurs enfants), émasculant les hommes qui n'ont d’autres choix que d’être assez veules pour s’émasculer eux-mêmes ou se féminiser, à moins que leur masculinité soit acceptable dès lors qu’ils sont homosexuels. En contre-point, le portrait tout en fraîcheur d’une vraie femme, douce, aimable, un peu cruche mais adorable (et bonniche) qui veut bien se laisser passer la main aux fesses par son patron « si c’est fait avec amour ». Aucun cliché n’est épargné. Dans un contexte de montée des masculinistes regrettant le temps où ils pouvaient impunément se taper la bonne et faire passer la secrétaire sous le bureau, monter une telle pièce est lamentable.

Avis publié par Eric le 19 mai 2024

Intelligent sans se prendre au sérieux..
Quel régal !
Bravo à vous.

Avis publié par Stéphanie le 18 mai 2024

J'ai ri, j'ai ri et me suis régalé des textes, intelligents, pétillants et tellement contemporains, des acteurs tous excellents dans le jeu et le chant, de la mise en scène et des décors.
Tout le monde en prend pour son grade, on ne se prend pas au sérieux (même si les sujets le sont) et finalement, au bout du bout, on ne demande qu'à s'aimer...
Intelligence, poésie, esthétisme et humour, du théâtre comme on l'adore, je recommande vivement. Bravo à toute la troupe !

Avis publié par Emmanuel le 17 mai 2024 (réservation via L'Officiel des spectacles)

J'ai trouvé que le texte d'Anouilh était assez mauvais. La satire est un peu facile, les situations démodées et l'humour franchement lourd. Exemple, dans la scène du procès, Anouilh nous assène quatre fois sa blague sur la présidente du tribunal qui reprend les témoins sur le genre président/présidente : Bof bof, je n'ai pas beaucoup ri et je ne suis pas sûr d'avoir assisté à une pièce révolutionnaire. Dommage parce que la troupe est sympathique et se donne du mal, notamment pour chanter...

Principaux artistes liés à l'événement

Émeline Bayart : au théâtre, Émeline Bayart est à l'affiche de Ô mon bel inconnu (mise en scène, interprétation - Athénée Théâtre Louis-Jouvet) en 2023, On purge bébé (mise en scène, interprétation - L'Azimut - Théâtre Firmin-Gémier / Patrick Devedjian) en 2022 ou encore Émeline Bayart : tout feu tout femme (interprétation - Théâtre de Poche-Montparnasse) en 2022.

Benjamin Guillard : au théâtre, Benjamin Guillard est à l'affiche de La Métamorphose des cigognes (mise en scène - La Pépinière Théâtre) en 2024, Paris des Femmes, édition 2024 (mise en scène - La Pépinière Théâtre) en 2024, Mises en Capsules 2024 (mise en scène, interprétation - Théâtre Lepic) en 2024 ou encore La Promesse norvégienne / De toi en moi / Bonobos, une parabole féministe (La Pépinière Théâtre) en 2023.

Marc-Henri Lamande : au théâtre, Marc-Henri Lamande est à l'affiche de Lucrèce Borgia (Théâtre 14) en 2017, Le Père Goriot (Artistic Théâtre) en 2016, Mileva Einstein (Théâtre de la Reine Blanche) en 2016 ou encore La Chair de l'homme - Diagonale 1 (Théâtre de la Reine Blanche) en 2014.

Marc Chouppart : au théâtre, Marc Chouppart est à l'affiche de Chirac (interprétation - Théâtre de la Contrescarpe) en 2022, L'Aiglon (Théâtre Montansier) en 2021, Une noce (Théâtre du Nord-Ouest) en 2019 ou encore Figaro divorce (Théâtre Le Monfort) en 2016.

Thomas Landbo : au théâtre, Thomas Landbo est à l'affiche de Coriolan (interprétation - Théâtre de la Bastille) en 2022, Coriolan (Théâtre de la Bastille) en 2021, La Cage (Scène Thélème) en 2019 ou encore Jeunesse sans dieu (Théâtre de la Bastille) en 2014.

Informations billetterie

Nous proposons l'achat de billets pour La Culotte dans ce lieu : Théâtre Montparnasse.
Réservez vos places à partir de 16 € / jusqu'à 50 € (prix tous frais inclus).

Coordonnées du lieu

Théâtre Montparnasse

Adresse : 31 rue de la Gaité 75014 Paris 14e

Transports

Métro : Edgar Quinet (6), Gaîté (13), Montparnasse Bienvenüe (4 / 6 / 12 / 13)
Bus : Gare Montparnasse (28 / 39 / 58 / 91 / 92 / 94 / 95 / 96 / N / N01 / N02 / N12 / N13 / N61 / N62 / N63 / N66 / N145), Losserand - Maine (58 / 59 / 92 / N63 / N66), Jean Zay - Maine (59 / 88 / N63 / N66), Place de Catalogne (88 / 91), Montparnasse - Rue du Départ (58 / 91 / 92), Place de la Catalogne (59 / 88), Gaîté (58 / 92)

Plan d'accès

Théâtre Montparnasse - Paris 14e
31 rue de la Gaité

7 avis sur La Culotte

Avis publié par Serge le 27 mai 2024 (réservation via L'Officiel des spectacles)

Excellent spectacle !
Le texte est très drôle.
Les acteurs sont bons.
La mise en scène aussi très très bonne.
J’ai aussi apprécié le chant, la pianiste, la clarinette et le trombone.
Et nous avons beaucoup ri. Ça tombe bien, nous étions venus pour cela et nous n’avons pas été déçus.
À voir absolument, sauf par les féministes coincées, s’il en existe ! Pas sûr 😂 !

Avis publié par Frédéric le 23 mai 2024

Pourquoi monte-t-on une pièce de théâtre plutôt qu’une autre ?
Voilà une pièce qui dit tout et son contraire et qui, finalement, est réactionnaire. Elle dit tout, puisque dans un contexte fantasmé de prise de pouvoir par les féministes, le personnage du vieux mâle riche et socialement élevé est décrit comme un porc tapant dans toutes les bonnes qui passent ; et le contraire, avec des féministes qui ont droit à tous les clichés réactionnaires possibles. Qu’on en juge : dans cette pièce, les féministes ne sont pas des femmes mais des hommes déguisés en femmes (puisque l’exercice du pouvoir les a masculinisées), des femmes pas tout à fait des femmes puisque lesbiennes (aussi bien, les homosexuels qu’elles tolèrent dans leur sillage ne sont pas tout à fait des hommes), pédophiles (cad perverses), dénaturées (puisque mauvaises mères détestant leurs enfants), émasculant les hommes qui n'ont d’autres choix que d’être assez veules pour s’émasculer eux-mêmes ou se féminiser, à moins que leur masculinité soit acceptable dès lors qu’ils sont homosexuels. En contre-point, le portrait tout en fraîcheur d’une vraie femme, douce, aimable, un peu cruche mais adorable (et bonniche) qui veut bien se laisser passer la main aux fesses par son patron « si c’est fait avec amour ». Aucun cliché n’est épargné. Dans un contexte de montée des masculinistes regrettant le temps où ils pouvaient impunément se taper la bonne et faire passer la secrétaire sous le bureau, monter une telle pièce est lamentable.

Avis publié par Eric le 19 mai 2024

Intelligent sans se prendre au sérieux..
Quel régal !
Bravo à vous.

Avis publié par Stéphanie le 18 mai 2024

J'ai ri, j'ai ri et me suis régalé des textes, intelligents, pétillants et tellement contemporains, des acteurs tous excellents dans le jeu et le chant, de la mise en scène et des décors.
Tout le monde en prend pour son grade, on ne se prend pas au sérieux (même si les sujets le sont) et finalement, au bout du bout, on ne demande qu'à s'aimer...
Intelligence, poésie, esthétisme et humour, du théâtre comme on l'adore, je recommande vivement. Bravo à toute la troupe !

Avis publié par Emmanuel le 17 mai 2024 (réservation via L'Officiel des spectacles)

J'ai trouvé que le texte d'Anouilh était assez mauvais. La satire est un peu facile, les situations démodées et l'humour franchement lourd. Exemple, dans la scène du procès, Anouilh nous assène quatre fois sa blague sur la présidente du tribunal qui reprend les témoins sur le genre président/présidente : Bof bof, je n'ai pas beaucoup ri et je ne suis pas sûr d'avoir assisté à une pièce révolutionnaire. Dommage parce que la troupe est sympathique et se donne du mal, notamment pour chanter...

Avis publié par Sébastien le 6 octobre 2023 (Athénée Théâtre Louis-Jouvet)

Très beau jeu d'acteur sur une mise en scène soignée, le texte d'Anouilh est parfaitement servi et terriblement d'actualité, un bon moment divertissant et drôle !!!

Avis publié par Pierre Eyguesier le 4 octobre 2023 (réservation via L'Officiel des spectacles) (Athénée Théâtre Louis-Jouvet)

J’adore Emeline Bayart, et suis sûr qu’elle accusera moins le trait, sera plus fine, plus subtile dans ses prochaines mises en scène. Je continuerai à la suivre !

Donner mon avis sur La Culotte

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

- 29 % Réserver dès 16 €