Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme

De Nacer Khemir
Cinémas Drame 1h38

Réalisation : Nacer Khemir
Principaux artistes : Parviz Shahinkhou, Maryam Hamid, Golshifteh Farahani, Nessim Kahloul
Genre : Drame
Titre original : Bab'Aziz, the Prince that Contemplated his Soul
Nationalité : Tunisie, Iran
Durée : 1h38
Date de sortie (ou ressortie) : 15 novembre 2006
Distributeur : Gebeka Films

Présentation

Ishtar, une fillette, et son grand-père, Bab’Aziz, un derviche aveugle, traversent le désert. Leur but : rejoindre l’endroit secret, dans l’infinité des sables, où, tous les trente ans, se tient la grande réunion de la confrérie musulmane des derviches. En progressant ainsi, Bab’Aziz et Ishtar croisent d’autres pélerins : Osmane cherche un palais, Zaid, un amour perdu, Hussein, un monde différent… Tandis qu’ils poursuivent leur cheminement, Bab’Aziz conte à Ishtar cette légende ancienne où un prince renonce à son royaume pour devenir derviche.

Après les événements du 11 septembre 2001, Nacer Khemir, originaire de Tunisie, s’attache à évoquer dans ce film une culture musulmane tolérante et hospitalière – un devoir selon lui de montrer une image de l’Islam différente des miroirs déformants véhiculés par les médias. Les prises de vues ont été effectuées en Iran et en Tunisie.

Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme : la distribution

Réalisation : Nacer Khemir

Casting : Parviz Shahinkhou (Bab'Aziz), Maryam Hamid (Ishtar), Golshifteh Farahani (Nour), Nessim Kahloul (Zaid), Mohammed Graïaa (Osman), Hossein Panahi (le derviche rouge)

Distribution technique : Nacer Khemir (scénario), Armand Amar (musique), Tonino Guerra (scénario)

Avant Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme, Nacer Khemir a réalisé Le Collier perdu de la colombe en 1991 et Les Baliseurs du désert en 1984.

Le scénario du film a été écrit par Tonino Guerra, qui avait déjà écrit Eleni en 2004, Le Chien, le général et les oiseaux en 2003, Eros en 2003 et Le Singe en 2001.

La musique a été composée par Armand Amar, qui avait composé auparavant la bande son des films Indigènes en 2005, La Faute à Fidel en 2005, La Piste en 2004 et Le Couperet en 2004.

Parmi les actrices et acteurs principaux, on a pu voir au cinéma Golshifteh Farahani dans Deux anges (2003).

Derniers avis sur le film : Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme

Il n'y a pas encore d'avis sur Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme.
Donner mon avis sur Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.