Her : Affiche
Comédie dramatique 2h06

Nationalité : Etats-Unis
Genre : Romance
Réalisateur : Spike Jonze
Techniciens : Spike Jonze (Scénariste) , Owen Pallett (Compositeur)
Durée : 2h06
Distributeur : Wild Bunch
Date de sortie : 19/03/2014

Galerie

Description

Theodore Twombly ne parvient pas à se remettre de sa rupture avec sa femme. Il décide d'acheter un système d'exploitation très moderne qui lui permet de faire entrer dans sa vie une intelligence artificielle tellement sensible et fine psychologue qu'elle semble humaine. Celle-ci se prénomme Samantha. Sa voix un peu rauque et suave accompagne cet homme solitaire dans son quotidien, chez lui mais aussi à l'extérieur, et lui redonne le goût de vivre alors qu'il s'était coupé du monde. Progressivement, Theodore s'attache à cette présence virtuelle et vice versa. Il finit même par tomber amoureux de cette voix sans corps avec laquelle il est de plus en plus intime.

Le réalisateur de Dans la peau de John Malkovich ancre cette romance existentielle dans la ville de Los Angeles, telle qu'il l'imagine dans un futur proche. Cette légère touche de science-fiction renforce les interrogations soulevées par Spike Jonze sur le monde moderne et sa manière de combler, via des technologies de plus en plus pointues, les vides affectifs. Couronnée du prix d'interprétation féminine au Festival international du film de Rome, Scarlett Johansson n'apparaît pas une seule fois dans le film mais l'habite pleinement par sa voix, qui donne corps au personnage virtuel de Samantha.

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par rosca le 4 juin 2014

Un film d'une grande finesse sur un sujet qui pourrait être au coin de la rue pour nombre d'entre nous. Dans des circonstances similaires, je crois que je serais, moi aussi, tombé un peu amoureux. Je regrette un peu la fin, un peu trop "humaine" pour une aventure aussi idéale.
Joachim Phoenix me met souvent mal à l'aise (son physique, peut-être), Cette fois-ci, j'ai partagé de manière toute naturelle ses joies et ses peines.
A voir (VO à cause des voix).

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !