L'Officiel des spectacles bientôt de retour dans vos kiosques • • •
Je ne suis pas un salaud, Affiche

Je ne suis pas un salaud

(1 vote et 1 avis)
Ajouter à mes favoris

Nationalité : France
Genre : Drame
Réalisateur : Emmanuel Finkiel
Techniciens : Emmanuel Finkiel (Scénariste) , Chloé Thévenin (Compositeur) , Alexis Kavyrchine (Directeur artistique) , Julie Peyr (Scénariste)
Durée : 1h51
Date de sortie : 24/02/2016

Galerie

Description

Après avoir traversé une période difficile, Eddie tente de se réinsérer dans la vie active. Le jeune homme, qui a notamment des problèmes de boisson, partage la garde de son fils avec sa compagne, Karine, dont il est séparé. Une nuit, lors d'une soirée passée dans un bar, Eddie se dispute avec un groupe de jeunes gens. La discussion dégénère et Eddie se retrouve au sol, après avoir été frappé de plusieurs coups de tournevis. Alors qu'il passe sa convalescence chez Karine, il accepte de témoigner pour la police. Au cours de l'identification, il affirme reconnaître un jeune homme, Ahmed. Mais celui-ci affirme qu'il n'a absolument rien à voir avec l'affaire.

Emmanuel Finkiel a eu l'idée de faire ce film lorsqu'un de ses amis prénommé Ahmed avait disparu pendant 6 mois parce que, comme dans le film, quelqu'un s'était fait agresser dans sa cité et le nom « Ahmed » avait été prononcé à ce moment. La police a ensuite arrêté tous les Ahmed de la cité et la victime a persisté à reconnaître l'ami du réalisateur pourtant mis hors de cause par l’enquête.

1 Avis

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement?

Publié par Louis-Marie ZACCARON-BARTHE le 24 février 2016

Dire qu'on ressort de la salle le regard, le coeur, et les tripes concernés, c'est vite dit, mais c'est ce que j'ai senti ! Le cinéma d'Emmanuel FINKIEL est un des rares cinémas européens a travaillé sur la direction et les chemins que nos vies prennent, que l'Histoire européenne prend, que la conscience collective prend. J'avais été profondément touché par "Nulle part Terre promise" en 2008, un film d'avant-garde sur l'Europe et les migrants, les coeurs occidentaux dépecés. A nouveau je suis vraiment touché par "Je ne suis pas un salaud", pas seulement par les acteurs remarquablement dirigés, pas seulement par les jeux de profondeur de champs, les feuilles de regards stratifiés, mais surtout par la pensée à l'oeuvre à travers la narration, sans démonstration, mais à fleur d'images : Courrez-y ! Un film qui fera date, à n'en pas douter !

Newsletter

Découvrez chaque mercredi notre sélection des meilleures sorties culturelles à Paris !