Marie Stuart, reine d'Écosse

De Josie Rourke (2018)
Cinémas Drame 2h05

Réalisation : Josie Rourke
Principaux artistes : Margot Robbie, Saoirse Ronan, David Tennant, Jack Lowden
Genre : Drame - Drame historique
Titre original : Mary Queen of Scots
Nationalité : Royaume-Uni, Etats-Unis
Durée : 2h05
Année de réalisation : 2018
Date de sortie : 27 février 2019

Présentation

En 1561, Marie Stuart quitte la France et rentre en Écosse après 12 ans d'absence. Veuve du roi François II à seulement 18 ans, Marie veut récupérer le trône d'Écosse, pays tiraillé entre catholiques et protestants. Mais sa cousine, la reine Élisabeth, va tout faire pour contrecarrer ses plans. Les deux reines s'affrontent par lettres interposées et combats armés. Alors qu'Élisabeth a renoncé officiellement à tout homme pour rester son seul maître, Marie est le jouet de son frère Jacques ou son second époux Henry, qui la manipulent. Élisabeth finit par condamner à mort sa cousine, soupçonnée à tort de comploter contre elle.

Marie Stuart, reine d’Écosse est le premier film réalisé par Josie Rourke, adapté de la biographie de John Guy, Queen of Scots: The True Life of Mary Stuart, publiée en 2004. Le film a été nommé lors de plusieurs cérémonies, notamment pour les costumes et le maquillage.

Casting

Derniers avis

Avis publié par Hector le 4 mars 2019

Un film très travaillé esthétiquement, cependant certaines incohérences laissent perplexes. Était-il nécessaire, dans un souci de diversité, de confier des rôles importants de lords anglais du XVIe siècle à des acteurs noirs dans un film qui se veut historique ?

Avis publié par Choix de la rédaction le 26 février 2019

Josie Rourke s'intéresse à l'opposition entre Marie Stuart et sa cousine Elisabeth Ière, dans un film costumé d'une rare beauté.

En 1561, Marie Stuart (Saoirse Ronan), veuve à 18 ans de François II, retourne en Écosse ; elle représente une menace pour sa cousine Elisabeth Ière (Margot Robbie), reine britannique au pouvoir. Car Marie est considérée comme l'héritière légitime du trône d'Angleterre. Une bataille épique va les opposer, non sur les champs de bataille mais à la Cour, dans leurs royaumes déchirés entre les catholiques et les protestants, des mondes dominés par des hommes.… Le choc entre les deux dynasties des Stuart et des Tudor a inspiré la réalisatrice Josie Rourke, venue du théâtre. Elle s'investit avec talent dans ce premier film en prenant quelques libertés avec les faits historiques.

Une réalisation raffinée

D'un côté, Marie, la femme passionnée, fertile, moins habile intellectuellement et plus belle. De l'autre, on trouve Elisabeth, la reine vierge, sans mari, sans enfant, froide et calculatrice, et bien sûr jalouse de Marie, qui ose lui demander d’être la marraine de son fils. Ce film d'époque est une production à gros budget, avec d'impressionnantes images et de splendides vues aériennes des sites naturels écossais. Des maquillages complexes enlaidissent une Elisabeth souffreteuse, à moitié chauve et couverte de pustules. La musique et la photographie sont au diapason. Jusqu'au face à face final, Mary Stuart, reine d'Écosse est l'archétype du film historique réussi.

QOL

2 avis sur Marie Stuart, reine d'Écosse

Avis publié par Hector le 4 mars 2019

Un film très travaillé esthétiquement, cependant certaines incohérences laissent perplexes. Était-il nécessaire, dans un souci de diversité, de confier des rôles importants de lords anglais du XVIe siècle à des acteurs noirs dans un film qui se veut historique ?

Avis publié par Choix de la rédaction le 26 février 2019

Josie Rourke s'intéresse à l'opposition entre Marie Stuart et sa cousine Elisabeth Ière, dans un film costumé d'une rare beauté.

En 1561, Marie Stuart (Saoirse Ronan), veuve à 18 ans de François II, retourne en Écosse ; elle représente une menace pour sa cousine Elisabeth Ière (Margot Robbie), reine britannique au pouvoir. Car Marie est considérée comme l'héritière légitime du trône d'Angleterre. Une bataille épique va les opposer, non sur les champs de bataille mais à la Cour, dans leurs royaumes déchirés entre les catholiques et les protestants, des mondes dominés par des hommes.… Le choc entre les deux dynasties des Stuart et des Tudor a inspiré la réalisatrice Josie Rourke, venue du théâtre. Elle s'investit avec talent dans ce premier film en prenant quelques libertés avec les faits historiques.

Une réalisation raffinée

D'un côté, Marie, la femme passionnée, fertile, moins habile intellectuellement et plus belle. De l'autre, on trouve Elisabeth, la reine vierge, sans mari, sans enfant, froide et calculatrice, et bien sûr jalouse de Marie, qui ose lui demander d’être la marraine de son fils. Ce film d'époque est une production à gros budget, avec d'impressionnantes images et de splendides vues aériennes des sites naturels écossais. Des maquillages complexes enlaidissent une Elisabeth souffreteuse, à moitié chauve et couverte de pustules. La musique et la photographie sont au diapason. Jusqu'au face à face final, Mary Stuart, reine d'Écosse est l'archétype du film historique réussi.

QOL

Donner mon avis sur Marie Stuart, reine d'Écosse

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux