L'Officiel des spectacles est disponible chaque mercredi dans les kiosques et librairies • • •
Room, Affiche

Nationalité : Canada, Irlande
Genre : Drame
Réalisateur : Lenny Abrahamson
Techniciens : Stephen Rennicks (Compositeur) , Ethan Tobman (Chef décorateur) , Danny Cohen (Directeur artistique) , Emma Donoghue (Scénariste) , Emma Donoghue (Scenario original)
Durée : 1h58
Date de sortie : 09/03/2016

Galerie : photos & vidéos

Joy et son fils, Jack, qui vient de fêter ses 6 ans, vivent depuis longtemps dans une toute petite pièce. Joy multiplie les activités et les rituels pour ne pas devenir folle et tente d'élever son fils comme elle le peut. Car Joy a été enlevée quelques années plus tôt et vit séquestrée avec Jack. L'homme qui l'a enlevée, qu'elle appelle le vilain Nick devant son fils, vient lui rendre visite toutes les nuits. Le jeune Jack est donc le fruit d'un viol. Joy, qui se raccroche à l'espoir de s'enfuir un jour, craint quotidiennement pour sa vie et pour celle de son fils, dépendantes de l'humeur changeante de leur geôlier.

Room est une adaptation cinématographique du best-seller de Emma Donoghue, qui a d'ailleurs écrit le scénario du long-métrage. Elle a écrit ce roman après avoir entendu parler du petit Felix âgé de 5 ans dans l'affaire Fritzl : Elisabeth Fitzl a été emprisonnée, violée et agressée par son père pendant 24 ans. Elle s’est inspirée aussi de l’histoire de la jeune Jaycee Lee Dugard, enlevée sous les yeux de son beau-père en 1991 et séquestrée par un couple, Philipp et Nancy Garrido, pendant dix-huit ans.
 

1 avis sur Room

Merci de rédiger un avis constructif et utile aux visiteurs, et seulement si vous avez assisté à l'évènement. Votre avis doit être expressément lié à la qualité de l'évènement, de sa scénographie et/ou de son interprétation.
Les messages injurieux, diffamatoires ou auto-promotionnels seront supprimés. Votre avis doit être rédigé dans un français correct, en évitant l'abus de majuscules et de signes de ponctuation.

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Avis publié par rosca le 18 mars 2016

Oui mais ... Dérouté par les longueurs du début qui trouvent leur justification par la suite. Très touché par l'empathie que le metteur en scène réussit à créer entre le spectateur et le petit garçon. Les questions qui se posent autour de l'histoire deviennent parfois plus importantes que l'histoire elle-même, ce qui enrichit beaucoup le message reçu. A voir, donc.

L'Officiel disponible chaque mercredi en kiosques et librairies
Newsletter

Chaque mercredi, le top des sorties culturelles à Paris !