[critique] Les Tortues : Au bord de la rupture

© Outplay

David Lambert signe un film touchant et drôle, qui renouvelle au passage la représentation des « seniors » au cinéma.

Henri, commissaire de police, et son mari Thom, brocanteur (jadis drag queen), vivent ensemble à Bruxelles depuis plus de 30 ans. Quand arrive l’heure de la retraite pour Henri, ce dernier se retrouve désœuvré, devient irritable, et l’entente entre les deux hommes se fissure. Tandis que Thom tente tout ce qu’il peut pour raviver la flamme, Henri s’inscrit sur une application de rencontres… En racontant avec simplicité cette histoire finalement universelle d’un couple qui doit se réinventer, David Lambert signe un film touchant et drôle, qui renouvelle au passage la représentation des « seniors » au cinéma.

Débutant avec la crise d’un couple pourtant soudé, le film peut se voir comme une « comédie du remariage », genre qui brilla particulièrement dans les années 1930-1940 à Hollywood, avec des chefs-d’œuvre comme L’impossible M. Bébé d’Howard Hawks ou Indiscrétions de George Cukor. Un couple se sépare et va, peut-être, se retrouver malgré les embûches. Mais cette nouvelle union ne pourra se faire qu’au prix d’un travail de chacun sur lui-même… Henri erre comme une âme en peine depuis qu’il n’est plus commissaire. Perdu, face à un vide existentiel qu’il n’avait apparemment pas anticipé, il se renferme, imposant sa mauvaise humeur à son conjoint. Thom, qui se réjouissait de pouvoir enfin faire mille choses avec son mari, déchante douloureusement. Piques et coups tordus finissent par devenir leur ordinaire. Jusqu’à ce que Thom ait l’idée qui les sortira peut-être de cette dégringolade…

Une histoire universelle portée par deux acteurs d’exception

Incarnant l’ancien policier grognon et le brocanteur espiègle, Olivier Gourmet (Prix d’interprétation à Cannes en 2002 pour Le Fils des frères Dardenne) et Dave Johns (qui tenait le rôle principal dans Moi, Daniel Blake de Ken Loach, Palme d’or à Cannes en 2016) sont absolument parfaits. Donnant à leurs personnages épaisseur et fragilité, les deux acteurs apportent au film une authenticité et une force tout à fait remarquables. En racontant l’histoire de ce couple vieillissant aux prises avec lui-même, et dans laquelle la question de l’orientation sexuelle est tout à fait secondaire, le film de David Lambert fait preuve, mine de rien, d’une grande modernité.

Les Tortues, sortie le 15 mai 2024 : toutes les séances à Paris et en Île-de-France

Partager cet article sur :

Nos derniers articles

C'est vers les années 1960 et une certaine imagerie purement américaine que se penche le réalisateur de 45 ans, offrant à Austin Butler et Tom Hardy deux grands rôles.

Même durant les Jeux Olympiques, le cinéma ne s'arrête jamais dans la capitale ! Dolcevita-sur-Seine, Cinéma Paradiso, Ciné-voisins... : découvrez les séances organisées en plein air à Paris et ses alentours durant l'été 2024.

Après Aurore et Annie Colère, Blandine Lenoir, réalisatrice habituée des portraits de femmes, propose un quatrième long métrage adapté du roman graphique de Camille Jourdy, Juliette, les fantômes reviennent au printemps.

Bruno Podalydès signe une nouvelle comédie tendre et savoureuse, entouré de ses comédiens fétiches auxquels se joignent deux nouvelles et brillantes recrues, Daniel Auteuil et Dimitri Doré.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.