Théâtres Théâtre contemporain Pièces de théâtre

Genres : Théâtre contemporain, Historique, Drame
Lieu : Théâtre La Bruyère, Paris 9e
Date de début : 20 janvier 2022
Date de fin : 7 avril 2022
Durée : 1h45

Programmation : Dates et horaires : cet évènement est désormais terminé

Pour le confort et la santé de tous, merci de respecter les consignes sanitaires mises en œuvre par les lieux culturels : présentation d'un "pass sanitaire", port du masque, usage de gel hydroalcoolique et distanciation physique.

Présentation

New York, début 1980, Ned Weeks part en guerre contre l’inaction et l’indifférence. Ses amis agonisent et meurent autour de lui. L’épidémie, dite « cancer gay », décime sa communauté. Il s’indigne, agit, met sa colère et son sale caractère au service d’un activisme sans concession. Avec le docteur Emma Brookner, il lutte pour mobiliser la population et sauver des vies.

Comédienne et autrice, Virginie de Clausade adapte et met en scène le manifeste romancé et brûlant de Larry Kramer (1935-2020), succès théâtral à travers le monde et porté à la télévision en 2014 avec Mark Ruffalo et Julia Roberts dans les rôles-titres. Il y est question de combat et d’engagement, de désir et de sexe, de peur et d’injustice, et surtout, partout, d’amour.

L'événement The Normal Heart est référencé dans notre rubrique Pièces de théâtre.

The Normal Heart : le zoom

Le Théâtre La Bruyère reprend le spectacle qui a fait un tabac au Rond-Point il y a six mois. Virginie de Clausade y dirige une troupe de comédiens éloquents qui ressuscitent avec émotion les débuts de la mobilisation contre le sida.

L’épidémie de sida commence officiellement en juin 1981, lorsque l’organisme fédéral de santé publique américain enregistre une recrudescence de pneumocystoses chez les homosexuels de Los Angeles. Au début, quelques cas, des adultes en pleine forme, fauchés par des maladies opportunistes, dont se remettent les nourrissons. Quarante ans plus tard, le sida compte 32 millions de victimes dans le monde. Dès janvier 1982, Larry Kramer cofonde l’organisation Gay Men’s Health Crisis ; cinq ans après, il crée Act Up. En 1985, il écrit The Normal Heart autour du combat héroïque de son double, Ned Weeks, qui s’échine à prévenir les homosexuels que la mort rôde et qu’ils sont tous « des grenades dégoupillées ».

Ce n’est qu’un début

Le texte de Larry Kramer s’inscrit dans la tradition rageuse et iconoclaste des angry young men ; la mise en scène de Virginie de Clausade répond à ses exigences d’un réalisme cru.

Ned (remarquablement interprété par Dimitri Storoge) se bat et se débat pour convaincre de l’urgence sanitaire les élus et l’opinion publique mais aussi les membres de sa communauté, qu’il accuse d’avoir la liberté sexuelle comme seul étendard. Ned est pris en étau entre Emma Brookner, la médecin des premiers malades new-yorkais, son frère Ben, qui a tendance à considérer que l’homosexualité est un syndrome plus grave que le sida, ceux qui veulent cacher qu’ils sont gays et ceux qui, même convaincus, peinent à s’organiser.

Continuons le combat !

Dans un décor unique, qui permet que les scènes s’enchaînent sur un rythme haletant, grâce au jeu naturaliste et exacerbé de comédiens investis, exaltés, justes et sincères, l’ensemble compose une sorte de thriller militant, d’autant plus cruel que le spectateur sait aujourd’hui qui est l’assassin et quelles sont ses armes. La bataille n’est pas terminée et réclame des cœurs engagés. Ce spectacle le rappelle avec enthousiasme et vigueur : silence = death.

Catherine Robert

Derniers avis

Avis publié par CLERO Alain le 23 février 2022

Le SIDA... Cette peste mondiale comme il est dit que l'on juge encore trop souvent comme honteuse et qui fait peur. Ce " The Normal Heart" est un témoignage parlant vrai et présentant des faits avérés. Il fallait oser parler des ravages du VIH sur scène et son histoire alors que beaucoup auraient préféré le refuge lâche dans le silence. Alors osez aller les écouter, on en ressort grandi !

Avis publié par Francois le 19 février 2022

Bravo, superbe interprétation et intensité des comédiens, texte extraordinaire de Larry Kramer.

Avis publié par Christophe G le 24 janvier 2022

Nous étions préparés avec mon amie à vivre un moment un peu éprouvant mais utile. Mais tous les commentaires élogieux ne sont pas tout à fait conformes à la réalité. Nous avons en fait plongé dans une histoire palpitante, qui ne laisse pas place à l'ennui une seule seconde, nous avons traversé autant d'émotion que celles qui sont égrenées sur scène. On a pleuré bien sûr, mais on a ri aussi et on est sorti avec la même colère constructive que Ned, le héros autobiographique : cette colère qui donne envie de se battre, d'avancer, d'affronter des montages. L'histoire d'un petit groupe au début de grande Histoire dont ils ignorent tout. Nous n'en savions pas grand chose non plus finalement, nous sommes sans doute nombreux dans ce cas, il faut que cette pièce soit vue dans les écoles.
Le texte de Larry Kramer est époustouflant, l'adaptation de Virginie de Clausade subtile, sa mise en scène d'une sobriété bienvenue. On l'avait lu partout mais ça s'est confirmé : l'ensemble du casting est absolument exceptionnel, c'est impossible que plusieurs d'entre eux ne soit pas récompensé aux Molière.
Ma seule réserve concerne quelques transitions maladroites avec une ambiance sonore un peu décalée, la musique finale en revanche est bienvenue, avec l'énergie qu'il faut pour se relever. Mon amie a prévu de revenir avec des copines.

Principaux artistes liés à l'événement

Michaël Abiteboul : au cinéma, Michaël Abiteboul a interprété Cédric dans La Revanche des Crevettes Pailletées en 2022, joué dans Rose en 2021 ou encore interprété Georges Campère dans L'Intervention en 2019.

Dimitri Storoge : au théâtre, Dimitri Storoge est à l'affiche de Roméo & Juliette (Théâtre de la Porte Saint-Martin) en 2014.
Au cinéma, Dimitri Storoge a interprété Capitaine Francis dans Notre-Dame brûle en 2022, interprété le gendarme Lambert dans Trois Jours et une vie en 2019 ou encore interprété Léonard dans L'Odeur de la mandarine en 2015.

Andy Gillet : au cinéma, Andy Gillet a joué dans Vas-tu renoncer ? en 2021, interprété le roi de Kentz dans Belle dormant en 2016 ou encore interprété Lucien dans Cosmos en 2015.

Jules Pelissier : au théâtre, Jules Pelissier est à l'affiche de Le Faiseur de théâtre (Théâtre Déjazet) en 2019.
Au cinéma, Jules Pelissier a interprété Antonio dans L'Horizon en 2020, interprété Brian dans Versus en 2019 ou encore interprété Pierre dans La Belle Vie en 2013.

Déborah Grall : au théâtre, Déborah Grall est à l'affiche de Frères du bled (Vingtième Théâtre) en 2011.
Au cinéma, Déborah Grall a joué dans La Fille du patron en 2016 ou encore interprété Mercedes Suza-Lobo dans Les Fautes d'orthographe en 2004.

Adresse du lieu

Théâtre La Bruyère

Adresse : 5 rue La Bruyère 75009 Paris 9e
Métro : Saint-Georges (12)
Réservation : 01.48.74.76.99
Site web : www.theatrelabruyere.com

Plan d'accès

Théâtre La Bruyère - Paris 9e
5 rue La Bruyère

3 avis sur The Normal Heart

Avis publié par CLERO Alain le 23 février 2022

Le SIDA... Cette peste mondiale comme il est dit que l'on juge encore trop souvent comme honteuse et qui fait peur. Ce " The Normal Heart" est un témoignage parlant vrai et présentant des faits avérés. Il fallait oser parler des ravages du VIH sur scène et son histoire alors que beaucoup auraient préféré le refuge lâche dans le silence. Alors osez aller les écouter, on en ressort grandi !

Avis publié par Francois le 19 février 2022

Bravo, superbe interprétation et intensité des comédiens, texte extraordinaire de Larry Kramer.

Avis publié par Christophe G le 24 janvier 2022

Nous étions préparés avec mon amie à vivre un moment un peu éprouvant mais utile. Mais tous les commentaires élogieux ne sont pas tout à fait conformes à la réalité. Nous avons en fait plongé dans une histoire palpitante, qui ne laisse pas place à l'ennui une seule seconde, nous avons traversé autant d'émotion que celles qui sont égrenées sur scène. On a pleuré bien sûr, mais on a ri aussi et on est sorti avec la même colère constructive que Ned, le héros autobiographique : cette colère qui donne envie de se battre, d'avancer, d'affronter des montages. L'histoire d'un petit groupe au début de grande Histoire dont ils ignorent tout. Nous n'en savions pas grand chose non plus finalement, nous sommes sans doute nombreux dans ce cas, il faut que cette pièce soit vue dans les écoles.
Le texte de Larry Kramer est époustouflant, l'adaptation de Virginie de Clausade subtile, sa mise en scène d'une sobriété bienvenue. On l'avait lu partout mais ça s'est confirmé : l'ensemble du casting est absolument exceptionnel, c'est impossible que plusieurs d'entre eux ne soit pas récompensé aux Molière.
Ma seule réserve concerne quelques transitions maladroites avec une ambiance sonore un peu décalée, la musique finale en revanche est bienvenue, avec l'énergie qu'il faut pour se relever. Mon amie a prévu de revenir avec des copines.

Donner mon avis sur The Normal Heart

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.

Newsletter

Chaque mercredi, le meilleur des sorties culturelles à Paris.

Réseaux sociaux
CÉRÉMONIE DES MOLIÈRES