Bonnard, Pierre et Marthe

De Martin Provost (2023)
Cinémas Drame 2h02

Réalisation : Martin Provost
Principaux artistes : Cécile de France, Vincent Macaigne, Stacy Martin, Anouk Grinberg
Genre : Drame
Nationalité : France
Langue de tournage : Français
Durée : 2h02
Année de production : 2023
Date de sortie (ou ressortie) : 10 janvier 2024
Distributeur : Memento Distribution

Présentation

Pierre Bonnard ne serait pas le peintre que tout le monde connaît sans l’énigmatique Marthe qui occupe à elle seule presque un tiers de son œuvre.

Après son film Séraphine, Martin Provost a été approché par Pierrette Vernon qui lui a proposé de faire un film sur sa grand-tante, Marthe Bonnard. « Elle sentait qu’on ne mesurait pas assez le rôle fondamental qu’elle avait tenu dans l’œuvre de Pierre Bonnard, son mari. Marthe en était devenue pour ainsi dire l’emblème et le fétiche, les représentations de Marthe occupant presque un tiers de son œuvre. Mais elle demeurait aux yeux du grand public une femme trouble et manipulatrice, alors qu’à ceux de Pierrette, Marthe était une femme qui s’était sacrifiée pour que Pierre accomplisse son œuvre », explique le réalisateur de Bonnard, Pierre et Marthe.

Bonnard, Pierre et Marthe : la distribution

Réalisation : Martin Provost

Casting : Cécile de France (Marthe Bonnard), Vincent Macaigne (Pierre Bonnard), Stacy Martin (Renée Monchaty), Anouk Grinberg (Misia Godebska), André Marcon (Claude Monet), Grégoire Leprince-Ringuet (Edouard Vuillard), Hélène Alexandridis (Alice Hoschedé), Peter Van den Begin (Alfred Edwards), Yveline Hamon (Honorine), César Domboy (Charles), Jean-Christophe Bretignière (Le galeriste Eugène Druet), Stanislas Merhar (Thadée Natanson)

Distribution technique : Martin Provost (scénario), Guillaume Schiffman (direction artistique)

Martin Provost a écrit et réalisé Bonnard, Pierre et Marthe. Précédemment, Martin Provost a aussi réalisé La Bonne Épouse en 2020, Sage Femme en 2017, Violette en 2013 et Où va la nuit en 2010.

Parmi les actrices et acteurs principaux, on a pu voir au cinéma Cécile de France dans Second Tour (2023) et La Passagère (2022) ; Vincent Macaigne dans Un coup de maître (2023) et Quand tu seras grand (2023) et Stacy Martin dans I Love Greece (2022) et La Proie d'une ombre (2020).

Derniers avis sur le film : Bonnard, Pierre et Marthe

Avis publié par Emvé le 2 février 2024

Le dernier Martin Provost est un tableau en soi. Pour les fidèles du réalisateur. Film sombre dans sa lumière basculante de folie. Vincent Macaigne comme nous ne l'avons jamais vu. Cécile de France, libre.

Avis publié par Isabelle le 27 janvier 2024

A la fois une magnifique histoire d amour, mais aussi le biopic d'un peintre et de sa muse à l'origine du mouvement "Nabi" post impressionniste... une vie libre consacrée à la peinture et aux relations adultères partagée entre Paris, Vernon en normandie et le Cannet en Provence... Excellente interprétation de Vincent Macaigne, Cecile de France.

Avis publié par Françoise le 21 janvier 2024

Bon témoin de la vie de ce couple et de l'époque ; génie de P.Bonnard décuplé par Marthe, lâcheté de l'un, patience et fidélité de l'autre... Instructif, excellentes interprétations, beaux décors et costumes, image très soignée. Film un peu long qui aurait supporté 20mn de moins.

Avis publié par Remy le 18 janvier 2024

Le film évoque le peintre Pierre Bonnard par le prisme de sa vie intime auprès des trois femmes qui ont le plus compté pour lui. C’est plutôt bien fait. Le réalisateur Martin Provost - qui en 2020 avait sorti le sympathique film « La bonne épouse » - s’attache surtout ici aux 3 femmes en question, à savoir, au départ Misia la brillante et pétillante pianiste interprétée à merveille par Anouk Grimberg, puis Marthe bien entendu campée par une Cécile de France totalement habitée par ce rôle particulièrement complexe et enfin Renée la renversante jeune femme qui lui fit également tourner la tête - jouée par l’excellente Stacy Martin. On perçoit bien tout l’égoïsme, toutes les faiblesses et surtout la lâcheté de ce grand peintre qui restera finalement surtout habité par son art. Et même si son talent et sa créativité restent indéniables, sa vie personnelle n’aura semble-t-il pas été un très grand modèle d’élégance. Enfin selon le réalisateur Martin Provost. Intéressant.

Avis publié par jean-luc le 15 janvier 2024

Un très beau film sur la vie de l'artiste Bonnard et de sa femme follement éprise de lui. On découvre les affres de la création et la possibilité de se perdre dans la quête de celle-ci. On ne voit pas le temps passer durant ce spectacle.

Paris 8
Le Balzac
1 rue Balzac
Paris 8e
(Lost in Frenchlation,présenté par le réalisateur Martin Provost)
20:00
Paris 14
Le Chaplin - Denfert
24 place Denfert-Rochereau
Paris 14e
12:30
Paris 15
Le Chaplin - Saint-Lambert
6 rue Péclet
Paris 15e
14:00
Paris 6
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
15:45
Banlieue 92
L'Alcazar
1 rue de la Station
92600 Asnières-sur-Seine
12:55
Paris 6
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
15:45
Banlieue 93
Espace Georges Simenon
Pl. Carnot
93110 Rosny-sous-Bois
16:45
Paris 6
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
Paris 6e
15:45
Paris 14
Le Chaplin - Denfert
24 place Denfert-Rochereau
Paris 14e
11:15

9 avis sur Bonnard, Pierre et Marthe

Avis publié par Emvé le 2 février 2024

Le dernier Martin Provost est un tableau en soi. Pour les fidèles du réalisateur. Film sombre dans sa lumière basculante de folie. Vincent Macaigne comme nous ne l'avons jamais vu. Cécile de France, libre.

Avis publié par Isabelle le 27 janvier 2024

A la fois une magnifique histoire d amour, mais aussi le biopic d'un peintre et de sa muse à l'origine du mouvement "Nabi" post impressionniste... une vie libre consacrée à la peinture et aux relations adultères partagée entre Paris, Vernon en normandie et le Cannet en Provence... Excellente interprétation de Vincent Macaigne, Cecile de France.

Avis publié par Françoise le 21 janvier 2024

Bon témoin de la vie de ce couple et de l'époque ; génie de P.Bonnard décuplé par Marthe, lâcheté de l'un, patience et fidélité de l'autre... Instructif, excellentes interprétations, beaux décors et costumes, image très soignée. Film un peu long qui aurait supporté 20mn de moins.

Avis publié par Remy le 18 janvier 2024

Le film évoque le peintre Pierre Bonnard par le prisme de sa vie intime auprès des trois femmes qui ont le plus compté pour lui. C’est plutôt bien fait. Le réalisateur Martin Provost - qui en 2020 avait sorti le sympathique film « La bonne épouse » - s’attache surtout ici aux 3 femmes en question, à savoir, au départ Misia la brillante et pétillante pianiste interprétée à merveille par Anouk Grimberg, puis Marthe bien entendu campée par une Cécile de France totalement habitée par ce rôle particulièrement complexe et enfin Renée la renversante jeune femme qui lui fit également tourner la tête - jouée par l’excellente Stacy Martin. On perçoit bien tout l’égoïsme, toutes les faiblesses et surtout la lâcheté de ce grand peintre qui restera finalement surtout habité par son art. Et même si son talent et sa créativité restent indéniables, sa vie personnelle n’aura semble-t-il pas été un très grand modèle d’élégance. Enfin selon le réalisateur Martin Provost. Intéressant.

Avis publié par jean-luc le 15 janvier 2024

Un très beau film sur la vie de l'artiste Bonnard et de sa femme follement éprise de lui. On découvre les affres de la création et la possibilité de se perdre dans la quête de celle-ci. On ne voit pas le temps passer durant ce spectacle.

Avis publié par Annie Gerstner le 15 janvier 2024

Ce film aurait pu être réussi s’il avait gommé les effets dramatiques que le metteur en scène exagère dans l’intention de séduire ou d’émouvoir au premier degré le public. Les ficelles sont grossières, le jeu de certains acteurs, actrices forcés, c’est du mélo à l’ancienne. Tout est souligné pour qu’on comprenne bien.
À part certains passages sur la création des peintures, certaines évocations historiques, certaines vues le film tombé dans la facilité.

Avis publié par Lana le 14 janvier 2024

L'art et la manière de dépeindre la vie d'un couple ordinaire dans l'extraordinaire du monde de la création.

Avis publié par Salles-cinema.com le 13 janvier 2024

Magnifique et lumineuse Cécile de France en Marthe Bonnard sacrifiée au nom de l'art de son époux Pierre. Si la réalisation est académique et le récit trop épais, l'histoire de ce couple est passionnante et les comédiens remarquables.

Avis publié par Philothé le 12 janvier 2024

Merveilleux film avec de très bons et beaux acteurs. Un cadre idyllique et plein de charmes ; on est plongé dans les tableaux de ces artistes.

Donner mon avis sur Bonnard, Pierre et Marthe

Quelle note donnez-vous à cet évènement ?

Nota Bene : la modération des avis s'effectue a posteriori. C'est à dire qu'un avis provisoirement affiché peut être refusé par la suite.
Pour être publié, le contenu de votre avis doit respecter nos conditions générales d'utilisation.
Pour les questions concernant des billets achetés via notre intermédiaire (accueil, placement, tarifs), il est nécessaire de contacter notre service client.